Accueil » Agenda

Agenda

Les manifestations & expositions autour du monde antique que nous avons repérées :

Nov
5
sam
Construire malin, construire romain : 7 matériaux pour un Empire @ Musée archéologique du Val-d'Oise, Guiry-en-Vexin (Île-de-France)
Nov 5 2016 – Sep 17 2017 Journée entière
Construire malin, construire romain : 7 matériaux pour un Empire @ Musée archéologique du Val-d'Oise, Guiry-en-Vexin (Île-de-France)

Les constructions monumentales romaines permettaient aux habitants de tout l’Empire de toucher du doigt sa puissance, d’écarquiller les yeux devant son faste.

Que ces monuments restent orgueilleusement debout après vingt siècles, ou que les archéologues n’en aient retrouvé que les pieds, tous regorgent de trouvailles constructives, d’astuces techniques, de procédés ingénieux. C’est au pied du mur qu’on voit à quel point le maçon romain était malin !

Le musée archéologique du Val-d’Oise, en liaison avec des sites de son département, de l’Oise et de l’Eure, ouvre les coulisses du monumental, révèle les dessous du grandiose. Il  part du début, du plus simple, des matériaux de construction, et montre comment le bâtisseur romain tire le meilleur des ressources locales ou résout habilement les problèmes du transport, comment il standardise opérations et produits pour allier rapidité et économie.

Au jeune public, l’exposition propose de mettre la main à la pâte et de s’y prendre comme un Romain. À vous de jouer.

Déc
3
sam
Le Banquet de Marseille à Rome : Plaisirs et Jeux de Pouvoir @ Musée d'Archéologie Méditerranéenne
Déc 3 2016 – Juin 30 2017 Journée entière
Le Banquet de Marseille à Rome : Plaisirs et Jeux de Pouvoir @ Musée d'Archéologie Méditerranéenne

e Musée d’Archéologie Méditerranéenne est, plus que jamais, impliqué dans la diffusion de la connaissance du monde méditerranéen et des civilisations qui ont fortement impacté notre société actuelle. C’est le banquet, élément fédérateur dans la vie politique et privée antique, qui est cette année mis en lumière dans une salle rénovée et réouverte au public afin de pouvoir accueillir cet événement. Grâce à l’incroyable découverte en 2009, ayant mis au jour la salle de banquet tournante de Néron, la fameuse phrase de Suétone, a pris tout son sens :
« Cette salle était ronde et tournait jour et nuit en imitant le mouvement de la Terre »
Suétone, Vie des Douze César, Livre VI

Mais si Rome a livré cette fameuse architecture, Marseille (Massalia) n’est pas en reste, et ce n’est pas moins de trois salles de banquet qui ont été mises au jour ces quinze dernières années dans le centre historique de la cité. En croisant ces découvertes, l’exposition se décline en trois parties :
– Les salles de banquet massaliètes ;
– La vaisselle de banquet ;
– Le banquet romain et l’évocation de la fameuse machina neronis.

Cette exposition a pour objectif de montrer l’importance du symposion et de reconstituer le déroulement d’un banquet antique : des mets et des boissons consommés, du rôle attribué aux « banqueteurs », ainsi que les activités pratiquées (de l’art de la rhétorique aux jeux érotiques). Le musée d’Archéologie méditerranéenne offre la possibilité au public d’apprécier et d’entre-apercevoir la vie quotidienne des aristocrates lors des banquets privés domestiques, les obligations communautaires du banquet divin jusqu’à la démonstration de pouvoir et la démesure des banquets impériaux romains.
Une reconstitution virtuelle en 3D (mapping) évoque le déroulement d’un banquet antique. Des sons, de la musique, des jeux et des discussions donnent vie à cette restitution pédagogique.

Les réserves du Musée d’Archéologie Méditerranéenne abritent une collection riche et importante d’objets qui sont largement exploités ici. La coupelle, l’œnochoé, l’olpé, l’amphore à vin, le psykter, le plemochoè, le canthare, le skyphos, le rython et la kylix sont mis en valeur et enrichis par un important prêt que nous consent le musée d’Art Classique de Mougins. Sont également prêteurs pour cette exposition le Musée d’Histoire de Marseille, le Musée des Docks romains et le DRASSM.

Déc
17
sam
Timeless beauty @ Musée gallo-romain
Déc 17 2016 @ 9 h 00 min – Août 31 2017 @ 18 h 00 min
Timeless beauty @ Musée gallo-romain | Tongeren | Vlaanderen | Belgique

Cette exposition est différente de celles auxquelles le Musée gallo-romain vous a habitués. Des objets authentiques, des textes intrigants d’auteurs romains et des clichés sensuels signés Marc Lagrange vous ouvriront les portes de l’univers de la beauté féminine. L’ensemble forme un mélange véritablement unique.

Comment se maquillaient les femmes il y a deux mille ans ? Quels bijoux portaient-elles ? Que recelait une trousse de beauté romaine ? Des objets usuels et des vidéos didactiques vous révèlent comment les femmes de la Rome antique se faisaient belles et prenaient soin d’elles à l’époque.

Des femmes d’aujourd’hui évoquent aussi leur rapport à leur corps.

Les canons de beauté féminins sont-ils intemporels ? Qu’est-ce qui rend une femme belle et attirante ? Les photographies du photographe belge Marc Lagrange entrent en résonance avec les auteurs littéraires vieux de 2000 ans, et réciproquement. Une exposition qui fait dialoguer époques antique et contemporaine, avec succès. A ne pas rater !

Fév
2
jeu
Donnant Donnant, voeux & dons aux Dieux en Gaule romaine @ Forum Antique Bavay
Fév 2 – Juil 29 Journée entière
Donnant Donnant, voeux & dons aux Dieux en Gaule romaine @ Forum Antique Bavay | Bavay | France

Les dons permettaient aux hommes et aux dieux d’entrer en contact. En bronze, en bois, en terre cuite ou en pierre, les objets miniaturisés et les figurines ou plaquettes représentant des parties du corps humain étaient créés spécialement pour être offerts aux dieux.

Les ex-voto anatomiques (de votum qui signifie vœu en latin) étaient monnaie courante. Face aux accidents de la vie (maladie, stérilité, etc.) les dons étaient considérés comme faisant partie d’une sorte de contrat passé entre les hommes et les dieux?: en implorant la divinité, on lui faisait la promesse d’une offrande si le vœu était exaucé.

Exposition conçue par le musée romain de Nyon (Suisse) et réalisée en coproduction avec le Musée archéologique de Dijon.

Fév
8
mer
Montsérié : la collection archéologique @ Musée Massey
Fév 8 – Sep 3 Journée entière
Montsérié : la collection archéologique @ Musée Massey | Tarbes | Occitanie | France

du 8 février au 3 septembre 2017

Contact : 05 62 44 36 95

tous les jours sauf le mardi
. février-14 avril : 10h-12h / 14h-17h
. 15 avril-septembre : 10h-12h30 / 13h30-19h
fermé 1er mai

Le musée sort de ses réserves un fonds enfoui depuis de nombreuses décennies : les découvertes archéologiques de Montsérié.
Le nom de ce petit village, haut-pyrénéen de la vallée de la Barousse mondialement connu, doit probablement son origine au dieu local Ergé : Mont Ergé serait devenu Montsérié.

En 1839, Dominique-Jean-Louis Rumeau, ingénieur des ponts et chaussées, découvre un site archéologique sur le Mont Marteau, commune de Montsérié… Les fouilles qu’il entreprend de 1839 à 1841 s’avèrent très fructueuses : une centaine d’autels votifs et de fragments, des objets de culte en terre cuite, des sculptures …

A sa mort, en 1868, sa collection est vendue aux enchères, une partie est achetée par la société Ramond, une autre par le musée Massey où elle sera présentée, en partie, jusqu’au milieu du XXème siècle.

Parmi le mobilier découvert un fabuleux masque en bronze martelé dit « masque de Montsérié », qui a fait la renommée du site, est présenté, dès 1878, à l’Exposition Universelle de Paris comme une pièce majeure du patrimoine national.

L’énigme : dès sa découverte ce masque a suscité de nombreuses polémiques certains archéologues le datant du IIIème siècle avant notre ère et d’autres du IIème siècle. Il serait production locale, celtique ou orientale ?

Avis de recherche : Autel Votif représentant le dieu Ergé appartenant à la collection Rumeau du Musée Massey inventorié sous le numéro 870.1.16 et disparu des collections dans les années 1970.

Fév
11
sam
Passé recomposé @ Musée archéologique de l'Oise
Fév 11 – Sep 30 Journée entière
Passé recomposé @ Musée archéologique de l'Oise | Vendeuil-Caply | Hauts-de-France | France

Le musée archéologique de l’Oise propose de découvrir ou de redécouvrir l’archéologie à travers art contemporain. Ces deux notions que tout semble opposer constituent le cœur du propos de cette exposition inédite, à travers l’exploration de deux thématiques : la déconstruction et la reconstruction. La première se rapporte au travail de terrain de l’archéologue qui traverse l’épaisseur du temps pour comprendre un site. La seconde fait écho à l’analyse des données recueillies qui aboutit sur une représentation des civilisations du passé. Le musée archéologique de l’Oise propose de découvrir ou de redécouvrir l’archéologie à travers art contemporain.

Ces deux notions que tout semble opposer constituent le cœur du propos de cette exposition inédite, à travers l’exploration de deux thématiques : la déconstruction et la reconstruction. La première se rapporte au travail de terrain de l’archéologue qui traverse l’épaisseur du temps pour comprendre un site. La seconde fait écho à l’analyse des données recueillies qui aboutit sur une représentation des civilisations du passé.

Dans le cadre de cette exposition, le musée a collaboré avec des institutions patrimoniales prestigieuses pour faire venir à Vendeuil-Caply des créations d’artistes de renom tels que Anne et Patrick Poirier ou Daniel Spoerri. Le musée s’est également investi dans la création contemporaine puisque six artistes ont pu réaliser des oeuvres qui sont présentées pour la première fois au public.
En complément de l’exposition Passé recomposé, le Musée archéologique de l’Oise propose à ses visiteurs de découvrir un espace inédit. L’Expo cassée a été installée dans son centre de documentation et fait le lien entre les photographies de Laurette Atrux-Tallau, fixant le moment où des objets se brisent sur le sol et des objets « cassés » issus des collections du musée et provenant du site archéologique de Vendueil-Caply.

Fév
24
ven
« Taupe Niveau » @ Espace gallo-romain, Ath (Belgique)
Fév 24 – Nov 24 Journée entière
"Taupe Niveau" @ Espace gallo-romain, Ath (Belgique) | Ath | Wallonie | Belgique

Muni d’une torche, partez à l’aventure dans un labyrinthe de galeries obscures….

L’exposition « Taupe niveau » vous fait voyager dans l’habitat de ce petit animal familier.  Muni d’une torche, partez à l’aventure dans un labyrinthe de galeries obscures….  Vous y trouverez des secrets enfouis… mais aussi des vestiges archéologiques d’époques variées !

Ce périple souterrain nourrit la curiosité : Pourquoi faut-il préserver les vestiges archéologiques et les fouiller soigneusement ? Quelles histoires peuvent-ils raconter ?

Les restes enfouis sont précieux, ils composent des archives uniques et fragiles, pas toujours faciles à déchiffrer. L’archéologie consiste à mener l’enquête. Lors de travaux urbanistiques ou architecturaux, l’archéologie permet de sonder le sol pour y retrouver les traces du passé menacées de disparition. L’archéologue met au jour, nettoie, dessine et prélève ces indices pour comprendre et transmettre leur histoire.

Bien mieux que les documents écrits, les vestiges archéologiques racontent le quotidien et les gens. Ils parlent de leur façon de vivre, de travailler, de se nourrir, de s’habiller, mais aussi de leur communauté, de leurs coutumes et de leurs croyances.

En sauvegardant les souvenirs conservés dans le sol, l’archéologie contribue à écrire l’histoire commune. Et souvent, en plus, elle procure des émotions…

Visites guidées : chaque 3e dimanche du mois : 19 mars, 16 avril, 21 mai, 18 juin, 16 juillet, 20 août, 17 septembre, 15 octobre & 19 novembre, à 15 h, (adulte 8 €/ enfant 7 €).

Horaire et droit d’entrée : voir les informations pratiques.

Le catalogue de l’exposition est disponible à la boutique au prix de 5 €.

Consulter le dossier de presse et l’album photos

L’exposition a été créée par le Musée romain Lausanne Vidy

Fév
26
dim
La Beauce à travers les âges @ Maison de la Beauce, Orgères-en-Beauce (Centre-Val-de-Loire)
Fév 26 – Déc 31 Journée entière
La Beauce à travers les âges @ Maison de la Beauce, Orgères-en-Beauce (Centre-Val-de-Loire) | Orgères-en-Beauce | Centre-Val de Loire | France


Mais où et comment vivaient nos ancêtres les Beaucerons ?

La réponse à cette double question se trouve dans la nouvelle exposition de la Maison de la Beauce. Intitulée La Beauce à travers les âges. Elle a pour objectif de présenter le territoire beauceron et ses évolutions du Néolithique à nos jours.

La Maison de la Beauce s’est entourée d’archéologues, d’experts et de professeurs pour comprendre comment vivaient les Beaucerons autrefois et à quoi ressemblait le paysage. Y-avait-il de la forêt avant ? Les champs étaient-ils entourés de haies ? Y-avait-il des moutons au Moyen Âge ?

À travers des illustrations, des objets, des textes et de nombreux outils ludiques (quiz, boîtes à toucher, bac de fouille, céramo-puzzle..), petits et grands découvriront comment ont évolué l’habitat, le paysage (eau, champs, forêt) et les produits et les productions issus de l’agriculture.

De 10 h à 12 h et de 14 h à 18 h, du mardi au vendredi.
De 14 h 30 à 18 h 30, le dimanche.
Fermés les 1er mai, 1er novembre, 11 novembre et 25 décembre

Mar
4
sam
« Le Vase Qui Parle » @ Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse
Mar 4 – Sep 17 Journée entière
"Le Vase Qui Parle" @ Musée Saint-Raymond, musée des Antiques de Toulouse | Toulouse | Occitanie | France

Si les vases grecs pouvaient parler, quelles histoires nous raconteraient-ils ? Des histoires de dieux, de déesses, de héros, de guerriers valeureux à n’en pas douter ! Le Vase qui parle en est une belle illustration. Il s’agit en effet de la reproduction géante d’une rare céramique grecque du VIe siècle avant notre ère, conservée au Palais des Beaux-Arts de Lille, sur laquelle sont représentés des sujets liés à la guerre de Troie : Jugement de Pâris et combats guerriers.
Ces scènes ne sont pas décryptables aisément par tout un chacun, il faut avoir des clés pour le faire. Avec Le Vase qui parle, plus de problème ! Il vous dit tout de lui : qui sont les personnages qui le décorent, que sont-ils en train de faire et pourquoi, comment sont-ils habillés, que sont les objets qu’ils tiennent ?
Ce dispositif numérique innovant, conçu par l’université Lille 3, contribue à diffuser et transmettre les savoirs au plus grand nombre. Il occupe le cœur de cette exposition et constitue une opportunité de présenter quelques vases grecs de la collection du musée, exceptionnellement sortis des réserves. Tandis que le vase original, rarement visible, est généreusement prêté par le musée de Lille pour une émotion encore plus forte.

Un espace ludique et créatif permet, au jeune public comme aux adultes, de compléter cette immersion dans la mythologie grecque.

Le Vase qui parle a été conçu par l’Université Lille 3 et Devocité, porté par le Service commun de la documentation de Lille 3 avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Communication, dans le cadre de l’appel à projets 2012 « Services numériques culturels innovants ». Il a également été lauréat désigné par Pictanovo de l’édition 2012 d’« Expériences Interactives ».

4 mars > 17 septembre
Gratuit pour les étudiants et les – de 18 ans

Mar
6
lun
Antiquité du design, design de l’Antiquité @ Musée du Pays Châtillonnais
Mar 6 – Sep 19 Journée entière
Antiquité du design, design de l'Antiquité @ Musée du Pays Châtillonnais | Châtillon-sur-Seine | Bourgogne Franche-Comté | France

Design : et si le phénomène précédait le mot…
La production en série n’est pas un fait strictement contemporain. Dès l’Antiquité, ateliers et artisans structurent leur production pour répondre à la demande d’objets connaissant un grand succès populaire.

Les amphores antiques s’exportent dans l’ensemble de l’Empire romain. Produites en masse et en série, elles se distinguent par leur forme. D’un simple coup d’oeil, commerçants et consommateurs peuvent savoir ce qu’elles contiennent et d’où elles viennent. L’amphore était la bouteille de Coca-Cola de l’Antiquité.

Partant de cette curieuse juxtaposition, cette exposition tisse un fin parallèle entre les objets produits en série au cours de l’Antiquité, véritable réponse aux besoins et à l’engouement d’un public profitant de l’embellie historique de la Pax romana, pour interroger ce concept contemporain qu’est le design. Et si le phénomène précédait le mot ? Il y aurait alors une antiquité du design.