Accueil » Agenda

Agenda

Les manifestations & expositions autour du monde antique que nous avons repérées :

Juil
1
sam
Le Luxe dans l’Antiquité, Trésors de la Bibliothèque nationale de France @ Musée Départemental Arles Antique
Juil 1 2017 – Jan 21 2018 Journée entière
Le Luxe dans l'Antiquité, Trésors de la Bibliothèque nationale de France @ Musée Départemental Arles Antique | Arles | Provence-Alpes-Côte d'Azur | France

Le « Trésor de Berthouville » est constitué de 128 objets de la plus grande valeur, conservés au Cabinet des monnaies, médailles et antiques de la Bibliothèque nationale de France. Après une méticuleuse restauration conduite par les chercheurs de la Villa Getty, ils sont réunis dans une exposition intitulée “Roman luxury” présentée dans plusieurs villes des États-Unis.

Juil
7
ven
Secrets d’épaves. 50 ans d’archéologie sous-marine en Corse @ Musée de Bastia
Juil 7 – Déc 23 Journée entière
Secrets d'épaves. 50 ans d'archéologie sous-marine en Corse @ Musée de Bastia | Bastia | Corse | France

Du 7 juillet 2017 au 23 décembre 2017
Commissariat : Franca Cibecchini, docteur en histoire ancienne, responsable du littoral corse au DRASSM-MCC Commissaire associé : Marine Sadania, docteur en archéologie maritime
Partenariat : DRASSM
CTC

La Corse et ses plages. Une image qui fait la renommée de l’île en mettant en avant son incomparable patrimoine naturel littoral. Mais, c’est sans doute oublier que cette mer Méditerranée conserve également de nombreux trésors archéologiques, témoignages des liens multiséculaires que la Corse a tissé avec l’extérieur.
Aussi, cette année, en partenariat avec le Drassm-MCC, le Musée de Bastia consacre-t-il sa grande exposition temporaire à ce patrimoine méconnu qui résume pourtant plus de 2 500 ans d’histoire. De l’Antiquité à la Seconde Guerre mondiale, Secrets d’épaves, 50 ans d’archéologie sous-marine en Corse présente plus de 300 objets sur les deux niveaux de l’aile nord de l’ancien Palais des Gouverneurs. En introduction, un sas d’immersion permet au public de plonger dans le monde sous-marin grâce à une ambiance confinée, illustrée de vues sous-marines d’un chantier archéologique rappelant que la Corse a été pionnière dans cette discipline. Le coeur de l’exposition est constitué d’une séquence principale dédiée à l’Antiquité et notamment au commerce du vin, de l’huile, des métaux, des oeuvres d’art, etc. Il s’agit également de présenter les techniques de construction navale, spécialement des navires à dolia et quelques objets d’exception dont certains jamais exposés jusqu’alors. Les séquences suivantes portent sur la Corse médiévale, puis la Corse génoise, entre commerce et guerre, sans oublier les objets-témoins de la vie quotidienne à bord des navires. La dernière séquence concluant l’exposition est dédiée à la Corse à l’époque contemporaine à travers les épaves de la Seconde Guerre mondiale, un patrimoine encore méconnu du public.
Ce parcours à la fois chronologique et thématique présente de nombreux vestiges – dont certains spectaculaires – accompagnés de films, de photographies, de reconstitutions 3 D et de vidéos sous-marines. Des focus thématiques sont également développés, comme celui sur les techniques de recherche par grande profondeur.
Une exposition-événement révélant pour la première fois au public la richesse et la diversité du patrimoine archéologique sous-marin corse dans une scénographie qui nous replonge au coeur de la  » grande bleue « .

 

Télécharger le dossier de presse

Juil
22
sam
Histoires d’argile autour du Pont du Gard @ Musée d'Uzès
Juil 22 – Nov 26 Journée entière
Histoires d’argile autour du Pont du Gard @ Musée d'Uzès | Uzès | Occitanie | France

Du 22 juillet au 26 novembre 2017
Commissariat scientifique : Freddy Thuillier, Docteur en archéologie, archéologue professionnel, chercheur rattaché au Centre Camille-Jullian (Aix-Marseille Université)

Un catalogue est publié à l’occasion de l’exposition : 
Histoires d’argile autour du Pont du Gard
Textes : Freddy Thuillier
28 p., prix de vente 6 €
En vente sur place au musée et par correspondance

Août
1
mar
Jeux et jouets dans l’Antiquité @ Vieux la Romaine
Août 1 – Déc 3 Journée entière
Jeux et jouets dans l'Antiquité @ Vieux la Romaine | Vieux | Normandie | France

Si la vie peut être un jeu, le jeu, à coup sûr, fait partie de la vie. Il est indissociable de l’histoire de l’humanité. Dans chaque société, jeux et jouets accompagnent toutes les étapes de l’existence. Qu’en était-il dans l’Antiquité gréco-romaine ? Jouait-on hier différemment d’aujourd’hui ?

Cette exposition qui accueille des objets exceptionnels en provenance de plusieurs musées français et européens (Le Louvre, Musées Royaux de Bruxelles…), mais également issus des fouilles de Vieux, présente les jeux et jouets qui accompagnaient les gréco-romains depuis la petite enfance jusqu’à l’âge adulte.
Depuis les hochets du tout-petit, en passant par les jouets mobiles, les poupées, les dînettes ou les osselets, l’exposition s’est intéressée également aux jeux collectifs ou jeux de société, dont certains sont encore pratiqués aujourd’hui et d’autres ont complètement disparu.

 

Une exposition à voir, à vivre et à jouer !

Si l’objet archéologique est à l’honneur dans cette exposition, des reconstitutions de ces derniers seront présents tout au long du parcours, invitant les visiteurs, petits et grands, à s’essayer aux différents jeux et jouets exposés et à les comparer à leurs équivalents contemporains : quand une figurine romaine rencontre Sophie la Girafe® !
Films et dispositifs multimédias permettront également aux visiteurs de se plonger dans l’Antiquité et de replacer les objets au cœur du quotidien de ceux, adultes et enfants, qui les ont utilisés il y a quelques milliers d’années.
Exposition conçue par le Musée Romain de Nyon, le Musée Suisse du Jeu et le Musée romain de Vallon en collaboration avec l’Université de Fribourg et le soutien du Fonds National Suisse.

Information & réservation

Tarifs : Compris dans l’entrée du musée

Date(s) : Du 01 août au 03 décembre Exposition en accès libre aux horaires d’ouverture du musée

Ville(s) : Vieux

Coordonnées du contact : Musée de Vieux-la-Romaine – Tél : 02 31 71 10 20 – vieuxlaromaine@calvados.fr

Sep
13
mer
Musiques ! Échos de l’Antiquité (Louvre-Lens) @ Louvre-Lens
Sep 13 2017 @ 14 h 11 min – Jan 15 2018 @ 22 h 11 min
Musiques ! Échos de l'Antiquité (Louvre-Lens) @ Louvre-Lens

Avec la musique comme fil conducteur, embarquez pour un voyage inédit et passionnant à la découverte des grandes civilisations de l’Antiquité : l’Orient, l’Égypte, la Grèce et Rome.
Miraculeusement préservés, des vestiges d’instruments de musique, des bribes de notations musicales et de magnifiques représentations de musiciens nous mettent à l’écoute de 3000 ans d’histoire. Des tablettes mésopotamiennes aux reliefs monumentaux romains, en passant par les papyrus et sarcophages égyptiens ainsi que les vases grecs, l’exposition rassemble près de 400 oeuvres d’une grande diversité. Pour la première fois, découvrez des mondes sonores à jamais disparus et écoutez le plus ancien chant connu à ce jour dans le monde !

Le propos de l’exposition
Dans les sociétés anciennes, la musique est omniprésente. L’exposition « Musiques ! Échos de l’Antiquité » invite à parcourir, en suivant
ce fil conducteur, quatre aires culturelles majeures de l’Antiquité : l’Orient, l’Égypte, la Grèce et Rome.
Le cheminement permet de découvrir que la musique est partout adossée au pouvoir. Présente sur les champs de bataille, elle résonne également dans les temples ; elle est l’auxiliaire du sacré et ses effets magiques dépassent le seul plaisir esthétique de l’audition.
L’enjeu de cette exposition est de faire connaître l’importance de cet extraordinaire patrimoine musical et de montrer la diversité de son usage culturel, de l’Iran à la Gaule. Grâce aux riches apports de la recherche actuelle, elle vise à recomposer les paysages sonores de chaque culture, c’est-à-dire l’ensemble des sons alors perçus et leur interprétation.

Livret de visite et dossier pédagogique disponibles sur le site du musée.
Pour information, un Dossier d’archéologie portant sur cette exposition vient de paraître.

MUSIQUES ! ÉCHOS DE L’ANTIQUITÉ – Expo Louvre-Lens @ Musée Louvre-Lens
Sep 13 2017 @ 15 h 15 min – Jan 15 2018 @ 16 h 15 min

Le musée du Louvre-Lens présente la toute première exposition consacrée à la musique dans les grandes civilisations de la Méditerranée antique, de Rome à la Mésopotamie en passant par la Grèce et l’Égypte.
A travers plus de 400 œuvres d’une grande diversité, « Musiques dans l’Antiquité » permet de découvrir à quel point la musique occupait une place importante et accompagnait les hommes dans les différentes étapes de leur vie, de la naissance à la mort.

Sep
14
jeu
Un toit pour le forum @ Forum Antique de Bavay
Sep 14 2017 – Jan 23 2018 Journée entière
Un toit pour le forum @ Forum Antique de Bavay | Bavay | France

À la fois monument historique et site archéologique d’intérêt national, le Forum de Bavay est un site emblématique de l’Antiquité gallo-romaine qu’il faut préserver et protéger. Mais pourquoi et comment protéger ce monument de plus de 2000 ans ?

Pour répondre à ces questions, l’exposition « Un toit pour le forum » vous propose de vous mettre dans la peau de l’architecte en charge de la protection des vestiges. Connaître le forum, ses pathologies et envisager les solutions de protection seront vos missions ! Quel toit choisirez-vous pour le forum ?

Les + de l’expo

> Un livret pour tous pour aller plus loin et découvrir autrement les vestiges

>
Une maquette modulable et un jeu magnétique pour découvrir l’architecture du forum et son utilisation dans l’Antiquité

>
Un jeu ludique sur tabletouch : rencontre avec un expert historique pour comprendre les menaces sur le cryptoportique. L’occasion de comprendre comment et pourquoi protéger les vestiges, tout en s’amusant !

Sep
16
sam
Ça ne manque pas de sel ! @ Maison de l'Archéologie du Pas-de-Calais
Sep 16 2017 – Juin 17 2018 Journée entière
Ça ne manque pas de sel ! @ Maison de l'Archéologie du Pas-de-Calais | Dainville | Hauts-de-France | France
  • Mardi > vendredi : 14h – 18h
  • Samedi et dimanche (1 week-end par mois) : 10h30 – 13h et 14h – 18h
  • Visite de l’exposition libre et gratuite
  • Ateliers gratuits sur réservation
  • 1 jeudi par mois : Café-archéo avec un archéologue de 18h à 18h30 et visite libre en nocturne de 18h30 à 19h30

Pourquoi le sel ?

Le sel est indispensable à la survie des êtres vivants. Il faut 3 grammes de sel à un adulte pour combler ses besoins et être en bonne santé. Devenu un élément fondamental des sociétés, le sel a contribué à leur développement et à leur prospérité.

Présent dans la nature, le sel a été exploité très tôt par l’homme. Ce dernier a fait preuve d’ingéniosité pour l’extraire, en recourant à ses propriétés chimiques et physiques pour diversifier son alimentation et fabriquer des objets utiles à son quotidien : accessoires en cuir, poterie, verrerie… L’importance du sel est telle que les commerçants antiques vouent un culte à la déesse protectrice de ceux qui le transportent et en font commerce, et qu’il colore encore aujourd’hui de nombreuses expressions du langage courant.

L’exposition « Ça ne manque pas de sel ! » raconte son origine et son histoire. À travers notamment les découvertes archéologiques récentes du nord de la France qui datent de la période gauloise. Des tableaux, des photographies et des objets ethnologiques complètent les vestiges et témoignent de la longue et complexe aventure du sel. Le parcours est organisé en trois grandes parties, l’origine du sel, les modes de production et les usages du sel.

Cette exposition a été réalisée par le Département du Pas-de-Calais, l’Inrap, l’université Sciences Humaines et Sociales de Lille, le laboratoire Halma, l’université de Lille Sciences et Technologies et le laboratoire GCgE. Elle a été financée par le Département du Pas-de-Calais.

 

Sep
27
mer
Théâtre du pouvoir @ Petite Galerie, aile Richelieu, Musée du Louvre
Sep 27 2017 – Juil 2 2018 Journée entière
Théâtre du pouvoir @ Petite Galerie, aile Richelieu, Musée du Louvre | Paris | Île-de-France | France

L’art et le pouvoir politique ont toujours noué des liens étroits, comme le révèle la nouvelle exposition de la Petite Galerie. Pour sa troisième saison, l’espace dédié à  l’éducation artistique et culturelle du Louvre s’intéresse ainsi aux codes de représentation du pouvoir politique, depuis l’Antiquité jusqu’à nos jours.

Mettant en scène des oeuvres du Louvre et celles de grandes institutions culturelles françaises, l’exposition présente aussi bien des figures du prince « guerrier », «  bâtisseur » ou « héroïsé », en référence aux modèles antiques, que des objets symbolisant la puissance.

Le parcours montre tout d’abord comment les images sont utilisées pour légitimer le pouvoir, notamment à travers la figure d’Henri IV qui fait l’objet d’une étude particulière, ou quelques célèbres portraits de monarques et d’empereurs comme Louis XVI ou Napoléon. Des objets emblématiques de la monarchie, tels que les regalia, objets du sacre des rois de France, sont également mis en avant. La dernière partie met enfin en lumière les ruptures historiques et iconographiques nées avec la Révolution française.

Commissaire(s) :

Paul Mironneau, directeur du musée national et domaine du Château de Pau, et Jean-Luc Martinez, président-directeur du musée du Louvre.

Chef de projet :

Florence Dinet, musée du Louvre.

 

Informations pratiques

Du 27 septembre 2017 au 2 juillet 2018

Lieu :
Petite Galerie, aile Richelieu

Horaires :
Tous les jours de 9h à 18h, sauf le mardi.
Nocturnes, mercredi et vendredi jusqu’à 21h45.

Tarif sur place :
Billet unique (collections permanentes et expositions) : 15€ sur place

Renseignements :
01 40 20 53 17

Achetez votre billet

Oct
4
mer
Exposition Bourdelle et l’Antique : une passion moderne @ Musée Bourdelle, Paris
Oct 4 2017 – Fév 4 2018 Journée entière
Exposition Bourdelle et l’Antique : une passion moderne @ Musée Bourdelle, Paris | Paris | Île-de-France | France

Exposition ouverte du 4 octobre 2017 au 4 février 2018
Tous les jours sauf lundi et certains jours fériés.

Dans l’histoire des formes comme des idées, pas « d’avancée » qui ne procède d’un « recul », pas de révolution esthétique qui ne passe par la renaissance d’un passé enfoui, la reviviscence d’un patrimoine spirituel et plastique – en l’occurrence celui de la Grèce la plus antique. C’est là que le sculpteur Antoine Bourdelle viendra puiser pour créer les chefs-d’œuvres de sa maturité au tout début du XXè siècle.

De l’énergie primordiale du mythe, des figures fabuleuses des temps archéologiques – Tête d’Apollon (1898-1909), Pallas Athénée (1905), Héraklès Archer (1910), Le Fruit ou la nudité des fruits ( 1906-1911), Pénélope (1905-1912), Centaure mourant (1914)… – Bourdelle tire la force novatrice d’un « travail net, dépouillé et sans nuance », affranchi de l’esthétique de Rodin, des canons de l’académisme comme des conventions du réalisme.
Repensée en termes de masses et de plans, soumise à un processus d’épuration et d’altération, la sculpture de Bourdelle donne corps à une beauté inédite que la critique dénonce, dans un premier temps, comme « un retour à l’idole du sauvage. » Paradoxalement le mouvement même de ce retour à « l’origine » inscrit Bourdelle au coeur des prospections les plus audacieuses de l’art moderne. 
L’exposition confrontera donc la création de Bourdelle aux déesses de Puvis de Chavannes, aux baigneuses de Picasso, à la Méditerranée de Maillol comme à la Serpentine de Matisse – familiers, pour un temps, de l’atelier du maître –, aux sculptures de Modigliani et de Zadkine, aux faunes et chèvre-pieds de Ker-Xavier Roussel et de Maurice Denis qui participèrent tous deux à la création du Théâtre des Champs-Élysées, aux figures chorégraphiques d’Isadora Duncan et de Nijinski qui « dansèrent l’antique »…  Dans le laboratoire formel de cet archaïsme moderne opératoire des années 1890 aux années 1920, l’exposition rend à Bourdelle la place déterminante qui lui revient.