Accueil » Agenda

Agenda

Les manifestations & expositions autour du monde antique que nous avons repérées :

Avr
8
sam
C’EST DU PROPRE ! Hygiène et cosmétique à l’époque romaine @ Musée Romain de Vallon
Avr 8 2017 – Fév 25 2018 Journée entière
C’EST DU  PROPRE  ! Hygiène et cosmétique  à l’époque romaine @  Musée Romain de Vallon | Vallon | Fribourg | Suisse

En se penchant sur les thèmes de l’hygiène, de la propreté et des soins du corps, la nouvelle exposition thématique du Musée romain de Vallon, « C’est du propre ! », propose une fois encore un aperçu de la vie quotidienne d’il y a 2’000 ans.

Point de départ, la villa de Vallon avec un bref rappel de ses vestiges et de ses trouvailles : bains chauds, petits accessoires de toilette et de maquillage. Une poignée d’indices qui révèlent l’attention accordée aux soins de la personne.
On connaît bien l’omniprésence des thermes romains dans les villes, les bourgades et les résidences de campagne, mais cette abondance de bains publics et privés est-elle suffisante pour conclure à la propreté des anciens Romains ? On se doit de nuancer…
Les bains antiques avec leur alternance de chaud-froid-tiède et d’espaces de détente et de rencontre, sont avant tout des lieux de bien-être et de loisir, de sociabilité également. Certes, on va aux thermes pour « prendre un bain » et pour en ressortir propre et soigné puisque les lieux proposent des services proches de ceux des centres wellness d’aujourd’hui : massages, soins, épilation, maquillage, activités sportives, etc.
On connaît également les nombreux objets en lien avec les soins du corps, que les fouilles archéologiques livrent souvent : les épingles à cheveux, les miroirs, les peignes, les rasoirs, les pinces à épiler, les tablettes à fards, les flacons à onguents et les vases à parfums… Et encore : les cure-oreilles et les sondes auriculaires, les sondes-spatules et les sondes-cuillères aux noms savants de « spathomèles » et de « cyathiscomèles », autant d’instruments que se partagent les trousses de toilette et celles de médecins.
Toutefois, même si les indices sont nombreux – et les trouvailles archéologiques de nos régions montrent bien une assimilation des us et coutumes romains –, encore faut-il savoir interpréter ces objets et ces vestiges. C’est ce que veut articuler l’exposition, en montrant les étapes de la toilette personnelle, voire de la coquetterie, illustrées par les objets régionaux et éclairées par les sources écrites.
Les textes antiques nous apprennent que l’on se rince le visage et les dents le matin en se levant, alors que l’après-midi, aux bains, on se frotte pour bien se nettoyer. De plus, les hommes aussi bien que les femmes doivent prendre soin de leur personne. Les recommandations sont claires et précises : « qu’une coupe maladroite n’enlaidisse pas et ne hérisse pas ta chevelure ; que tes cheveux, que ta barbe soient taillés par une main experte, que tes ongles soient bien coupés et propres, qu’aucun poil ne se dresse dans les narines ; qu’une haleine désagréable ne sorte pas d’une bouche malodorante, et que l’odeur du mâle, père du troupeau, ne blesse pas les narines » (Ovide, L’art d’aimer, I, 517-522). Alors qu’il est vivement conseillé aux filles de faire en sorte que leurs aisselles ne sentent pas la transpiration, que leurs jambes soient épilées et que leur coiffure ne soit pas négligée. Car « la beauté est un présent des dieux ; mais combien peu de femmes peuvent s’enorgueillir de leur beauté ! La plupart d’entre vous n’ont pas reçu du Ciel cette faveur. Les soins de la parure vous embelliront ; mais, faute de soins, le plus beau visage perd tout son éclat… » (Ovide, L’art d’aimer, III, 103-105).
Les chevelures bénéficient des plus grands soins. Si pour les garçons il suffit d’un coup de peigne pour maîtriser quelques mèches en épi au réveil, les filles doivent faire preuve de patience pour pouvoir exhiber les coiffures complexes, inspirées de celles de la cour à Rome, qui changent sans cesse. Les femmes portent les cheveux longs qu’elles arrangent à l’aide d’épingles en os et en bronze. Pour les hommes, la mode alterne les cheveux courts et le rasage de près aux coiffures plus longues et frisées associées à des barbes épaisses et bouclées. On ne méprise ni les postiches ni les perruques – pour dissimuler les calvities, pour changer de couleur ou pour échafauder des coiffures exagérées – et on utilise les teintures pour cacher les cheveux blancs.
Après le bain, le corps est enduit de crèmes hydratantes et onguents parfumés ; il y a autant de flacons, de formes et de matériaux différents, que de remèdes et de produits. Et les soins ne sont pas complets sans le maquillage et les parfums : du fard à joues, de l’ombre à paupières, du khôl pour les yeux, des huiles et des essences qui embaument la rose, le crocus, le lys, la myrrhe, l’encens et le cinnamone.

L’exposition est articulée en trois parties : au rez-de-chaussée, près de la maquette de la villa de Vallon, une vitrine et une projection résument les découvertes faites sur le site en relation avec les thèmes de l’hygiène et de la cosmétique. A l’étage, quatre coiffeuses présentent autant de sections consacrées à la propreté personnelle et aux soins du corps, illustrés dans neuf vitrines : « Propres et soignés », « Quelles têtes ! », « Aux petits soins » et « Sentir bon ».
Enfin, la dernière salle – « Seulement pour les intimes » – offre aux visiteurs un aperçu de la « salle du trône » et de ses à-côtés : latrines, pots de chambre, accessoires utiles et nécessaires, etc.

En marge de l’exposition, le Musée romain de Vallon propose des visites guidées gratuites et organise des événements à ne pas manquer :

    • dimanche 21 mai 2017 de 14h à 16h – Journée internationale des musées : « Les sujets sensibles au musée » – Le petit coin
    • dimanche 25 juin 2017 de 14h à 17h – Tous au Musée ! Se faire beau à l’époque romaine. Animations et ateliers de coiffure, rasage, maquillage, crèmes et autres produits de soins et de beauté
    • samedi 9 et dimanche 10 septembre 2017 de 13h à 17h – Journées européennes du patrimoine : « Héritage du pouvoir » – Reines… et rois de beauté !

Visites guidées

  • dimanche 21 mai 2017 à 14h
  • dimanche 25 juin 2017 à 14h
  • dimanche 10 septembre 2017 à 14h
  • dimanche 22 octobre 2017 à 14h30
  • dimanche 26 novembre 2017 à 14h30
  • dimanche 25 février 2018 à 14h30

Interview sur Espace2, émission Versus/Penser (14 avril 2017)

Article dans La Broye (13-04-2017)

Article dans La Liberte (10-04-2017)

Article dans Le Republicain (13-04-2017)

Article dans le Freiburger Nachrichten (07-04-2017)

Article dans le Murtenbieter (07-04- 2017)

Pressemitteilung