Accueil » Actualités » Dialogue de Timothée et Aquila : dispute entre un juif et un chrétien

Dialogue de Timothée et Aquila : dispute entre un juif et un chrétien


Essais, Anthologies
Date de sortie : 16 janvier 2017
Public : lycéens, tout public    Langue : français
Auteur : Morlet Sébastien
Editeur : Les Belles Lettres     Collection : Bibliothèque de l'Orient chrétien
Nombre de pages : 160 p.

La polémique religieuse représente une page importante dans l’histoire des relations entre juifs et chrétiens. L’Antiquité en a laissé de nombreux témoignages littéraires, dont des dialogues mettant aux prises un juif et un chrétien. Ces textes se présentent en général comme des compte rendus de débats réels. Les deux adversaires discutent sur les points essentiels de désaccord : Jésus est-il le Messie ? L’Évangile s’est-il substitué à la Loi juive ? Qui, des juifs ou des chrétiens, est le peuple de Dieu ? Mais, composés par des chrétiens, ces dialogues ont toujours pour but de montrer la supériorité du christianisme. Ils sont adressés avant tout aux chrétiens et servent à les instruire dans la foi.

Le Dialogue de Timothée et Aquila, composé par un auteur inconnu, peut-être sous le règne de l’empereur byzantin Justinien (VIe s.), constitue, en grec, l’un des témoins les plus importants de ce genre littéraire dans l’Antiquité tardive. Ce texte se présente comme la relation d’un débat organisé à Alexandrie entre le chrétien Timothée et le juif Aquila. Au terme d’une controverse consacrée avant tout à la question du Christ, le juif admet sa défaite et reçoit le baptême. Reflétant davantage une discussion idéale qu’une controverse réelle, ce texte est un témoignage capital sur la façon dont les chrétiens se représentaient leur position par rapport au judaïsme dans les derniers temps de l’Empire romain.

Cet ouvrage offre la première traduction française du dialogue dans sa forme longue.

Sommaire sur le site de l’éditeur.

A propos Thomas Frétard

Photo du profil de Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils