Accueil » Livres, audio, videos, jeux » Livres » Les maîtres de Rome, #1 : L’amour et le pouvoir

Les maîtres de Rome, #1 : L’amour et le pouvoir


Romans / Roman historique     Langue : français
Monde : Italie
Auteur : Mc Cullough, Colleen
Editeur : J'ai Lu     Collection : J'ai lu
Nombre de pages : poche

L’Amour et le Pouvoir (The First Man in Rome) est un roman historique de Colleen McCullough publié pour la première fois en 1990. Il a été publié en français la même année aux éditions Belfond. Les éditions L’Archipel l’ont publié en deux tomes au début des années 2000 : Les Lauriers de Marius et La Revanche de Sylla. La Couronne d’herbe est la suite de ce roman.

Il s’agit du premier roman de la fresque historique Les Maîtres de Rome.

L’histoire : Le roman raconte l’histoire de la République romaine entre 110 et 100 av. J.-C.. Elle est caractérisée par l’ascension de deux hommes: Marius et Sylla. En -110, Marius est un militaire de carrière très riche mais sorti de la campagne et méprisé par les aristocrates romains. Sylla, lui, vit dans une vie de débauche entre sa maîtresse et sa belle-mère. Il est aristocrate romain – membre de la gens Cornelia – mais tellement pauvre qu’il est incapable de devenir membre du sénat et magistrat de la ville.

La chance va leur sourire. Marius se fait offrir la fille d’un patricien de la plus haute noblesse: Julia, fille de Caius Julius Caesar (grand-père du futur Jules César). Apparenté à une famille d’aristocrates, il peut espérer devenir un jour consul. Du côté de Sylla, sa maîtresse et sa belle-mère meurent opportunément et il hérite d’une immense fortune. Il peut ainsi entrer au sénat. De plus, il épouse Julilla, la fille cadette de César.

Devenus beaux-frères, Marius et Sylla apprennent à se connaître et à s’estimer. Marius devient consul en 107 av. J.-C.. Une prophétesse lui a prédit qu’il serait consul sept fois mais qu’un futur neveu serait le plus grand de tous les Romains. Il obtient le commandement des légions dans la guerre contre Jugurtha, roi de Numidie, et Sylla devient un de ses légats.

Jugurtha est vaincu de façon décisive mais c’est Sylla qui réussit à le capturer. Mais une menace encore plus dangereuse que Jugurtha menace Rome. Les Germains, venus du nord, envahissent la Gaule cisalpine et le nord de l’Italie. Les légions romaines envoyées pour les arrêter sont anéanties les unes après les autres. Les Cimbres et les Teutons sont la menace la plus mortelle depuis la prise de Rome par les Gaulois il y a quatre siècles. Il semble n’y avoir qu’un seul homme capable de les battre: Caius Marius. Celui-ci, nommé de nouveau consul (il le sera cinq ans de suite) emmène les puissantes légions romaines aux lieux où les Germains se sont installés. Il emmène avec lui son fidèle Sylla qui le seconde brillamment. Les Teutons et les Cimbres sont écrasés les uns après les autres et Marius a droit au triomphe en revenant à Rome.

En 100 av. J.-C., Marius est consul pour la sixième fois. Il s’est allié à un tribun démagogue, Saturninus, pour faire voter une loi agraire donnant des terres à ses soldats retournés à la vie civile. Cependant, Saturninus se sépare de lui et fait voter une loi sur le grain, obligeant le sénat à acheter du grain pour nourrir une population affamée par la disette. Il veut avoir les pauvres de son côté pour s’emparer du pouvoir illégalement. Pour le contrer, Marius s’allie à ses ennemis naturels, les aristocrates. Saturninus est neutralisé puis assassiné. Marius est vainqueur mais il n’a plus d’alliés.



La série

Les Maîtres de Rome est une fresque historique en 7 volumes (10 en français) écrite par Colleen McCullough et racontant l’histoire des dernières années de la République romaine, du 1er janvier 110 av. J.-C. au 16 janvier 27 av. J.-C.. Elle met surtout l’accent sur la lutte entre la faction ultra-conservatrice du Sénat (appelée les Boni) et les réformistes qui n’hésitent pas à prendre le pouvoir par la force pour faire aboutir leurs réformes. Ceux-ci ont comme hypothèse que la République a évolué depuis sa fondation et que sa constitution est devenue obsolète. Les Boni, eux, veulent faire respecter le mos maiorum, la coutume des ancêtres.

L’auteur raconte cette histoire à travers les carrières de Caius Marius, Lucius Cornelius Sylla, Pompée, Jules César, Marc Antoine et les débuts de celle d’Octavien, alias Auguste. Parmi eux, Sylla se distingue par ses réformes conservatrices qui veillent à conserver le mos maiorum. Pompée, d’abord allié de César, devient ensuite celiu des Boni, sans en être vraiment un.

Parmi les Boni, citons Quintus Caecilius Metellus Numidicus surnommé le Porcelet, Quintus Caecilius Metellus Pius surnommé le Goret, Marcus Aemilius Scaurus, Quintus Servilius Caepio, Marcus Tullius Cicéron, Marcus Porcius Caton, Marcus Calpurnius Bibulus, Metellus Scipion, Titus Labienus, Marcus Junius Brutus, Caius Cassius Longinus, Sextus Pompée.

Parmi les alliés des réformistes, citons Publius Rutilius Rufus, Marcus Livius Drusus, Marcus Licinius Crassus, Publius Clodius, Curion, Lépide, Marcus Vipsanius Agrippa, Mécène.

Les femmes jouent un rôle non négligeable dans l’histoire des Maîtres de Rome. Parmi elles, citons, Julia (femme de Marius), Julilla (femme de Sylla), Aurelia Cotta (mère de César), Livia Drusa, Servilia Caepionis (maîtresse de César), Julia (fille de Jules César), Fulvie (femme de Clodius, de Curion et de Marc Antoine), Rhiannon (maîtresse de César en Gaule), Porcia (femme de Brutus), Cléopâtre, Calpurnia Pisonis (femme de César), Livie Drusilla (femme d’Octavien) et Octavie (femme d’Antoine).

Les Maîtres de Rome raconte également en détail quelques autres événements: la guerre de Jugurtha, l’invasion des Teutons et des Cimbres, la Guerre sociale, la guerre contre Quintus Sertorius, la révolte de Spartacus, la guerre des Gaules, le problème dynastique en Égypte, l’amour de Cléopâtre pour Marc Antoine


Les autres tomes :

A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant - ex-formateur Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Langues et Cultures de l'Antiquité / Lettres / TICE / Image / Education aux médias - Président de l'association "Arrête ton char !" - vice-président de l'Association Antiquité Avenir - ex-membre de l'équipe du projet Musagora (auteur et modérateur de la liste) - membre démissionnaire du CNIRE

Laisser un commentaire