Accueil » Livres, audio, videos, jeux » Livres » Les maîtres de Rome, #3 : Le favori des dieux

Les maîtres de Rome, #3 : Le favori des dieux


Romans / Roman historique     Langue : français
Monde : Italie
Auteur : Mc Cullough, Colleen
Editeur : J'ai lu     Collection : J'ai lu Roman
Nombre de pages : 570 pages

L’histoire : Le roman débute en 83 av. J.-C., trois ans après la mort de Marius. À la suite de sa guerre victorieuse contre Mithridate, Sylla débarque en Italie où l’attendent les Marianistes qui dirigent Rome et dont le chef est Carbo. Sylla a avec lui d’importants alliés dont Marcus Licinius Crassus, un spéculateur romain un peu escroc, et Pompée, qui dirige les troupes de feu son père Pompée Strabo.

C’est un an plus tard que les comptes se règlent entre les deux partis. Carbo est alors consul associé avec le jeune Marius, fils du grand Marius. Carbo prend le contrôle de l’armée du nord et confie à Marius les légions qui doivent affronter Sylla en Campanie. Marius est battu très facilement à Sacriportus et s’enferme dans la forteresse de Praeneste que Sylla s’empresse d’assiéger. En attendant la conclusion du siège, le général romain va affronter l’armée de Carbo à Clusium. Aidé de Pompée et de Crassus, il écrase l’armée de Carbo. Celui-ci est en fuite mais il est rattrapé et exécuté. Praeneste est finalement prise, Marius le Jeune est exécuté à son tour.

Sylla revient à Rome, se fait nommer dictateur pour un temps indéterminé. Une liste de proscrits est rendue publique: une récompense est promise à ceux qui les tueront. L’un des plus menacés est le jeune César, flamen Dialis depuis le septième consulat de Marius. Depuis ce temps, il est également marié à la fille de Cinna, un ancien adversaire de Sylla. Pour garder sa charge, celui-ci lui annonce qu’il devra s’en séparer. César refuse, au grand dam de Sylla. Redoutant sa colère, il s’enfuit de Rome mais tombe malade en traversant les Apennins. Aurelia, sa mère, va défendre la cause de César devant Sylla. Sylla hésite longtemps mais décide finalement de lui faire grâce. Il le démet de sa charge puis l’envoie en Asie participer à une guerre contre Mytilène qui s’est révoltée contre Rome.

Pendant que César fait ses premières armes, Sylla entame une réforme profonde des institutions romaines qui renforcit grandement le pouvoir du sénat et affaiblit celui des tribuns de la plèbe. Finalement, certain que Rome s’écroulera avant 30 ans, quand il ne sera plus là, il abdique en juillet en 79 av. J.-C. et reprend la vie de débauche qu’il a menée dans sa jeunesse. Il meurt quelques mois plus tard.



La série

Les Maîtres de Rome est une fresque historique en 7 volumes (10 en français) écrite par Colleen McCullough et racontant l’histoire des dernières années de la République romaine, du 1er janvier 110 av. J.-C. au 16 janvier 27 av. J.-C.. Elle met surtout l’accent sur la lutte entre la faction ultra-conservatrice du Sénat (appelée les Boni) et les réformistes qui n’hésitent pas à prendre le pouvoir par la force pour faire aboutir leurs réformes. Ceux-ci ont comme hypothèse que la République a évolué depuis sa fondation et que sa constitution est devenue obsolète. Les Boni, eux, veulent faire respecter le mos maiorum, la coutume des ancêtres.

L’auteur raconte cette histoire à travers les carrières de Caius Marius, Lucius Cornelius Sylla, Pompée, Jules César, Marc Antoine et les débuts de celle d’Octavien, alias Auguste. Parmi eux, Sylla se distingue par ses réformes conservatrices qui veillent à conserver le mos maiorum. Pompée, d’abord allié de César, devient ensuite celiu des Boni, sans en être vraiment un.

Parmi les Boni, citons Quintus Caecilius Metellus Numidicus surnommé le Porcelet, Quintus Caecilius Metellus Pius surnommé le Goret, Marcus Aemilius Scaurus, Quintus Servilius Caepio, Marcus Tullius Cicéron, Marcus Porcius Caton, Marcus Calpurnius Bibulus, Metellus Scipion, Titus Labienus, Marcus Junius Brutus, Caius Cassius Longinus, Sextus Pompée.

Parmi les alliés des réformistes, citons Publius Rutilius Rufus, Marcus Livius Drusus, Marcus Licinius Crassus, Publius Clodius, Curion, Lépide, Marcus Vipsanius Agrippa, Mécène.

Les femmes jouent un rôle non négligeable dans l’histoire des Maîtres de Rome. Parmi elles, citons, Julia (femme de Marius), Julilla (femme de Sylla), Aurelia Cotta (mère de César), Livia Drusa, Servilia Caepionis (maîtresse de César), Julia (fille de Jules César), Fulvie (femme de Clodius, de Curion et de Marc Antoine), Rhiannon (maîtresse de César en Gaule), Porcia (femme de Brutus), Cléopâtre, Calpurnia Pisonis (femme de César), Livie Drusilla (femme d’Octavien) et Octavie (femme d’Antoine).

Les Maîtres de Rome raconte également en détail quelques autres événements: la guerre de Jugurtha, l’invasion des Teutons et des Cimbres, la Guerre sociale, la guerre contre Quintus Sertorius, la révolte de Spartacus, la guerre des Gaules, le problème dynastique en Égypte, l’amour de Cléopâtre pour Marc Antoine


Les autres tomes :

A propos Robert Delord

Enseignant - ex-formateur Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Langues et Cultures de l'Antiquité / Lettres / TICE / Image / Education aux médias - Président de l'association "Arrête ton char !" - vice-président de l'Association Antiquité Avenir - ex-membre de l'équipe du projet Musagora (auteur et modérateur de la liste) - membre démissionnaire du CNIRE

Laisser un commentaire