Accueil » Actualités » Les actualités du site » Opération “1 jour 1 mensonge, sur la réforme du collège 2016”
reforme-college2016-mensonges-et-approximations 001

Opération “1 jour 1 mensonge, sur la réforme du collège 2016”



Un travail d’Hercule, un travail de Titans, un tonneau des Danaïdes, un rocher de Sysiphe… même les hyperboliques expressions mythologiques manquent quand il s’agit de relever tous les mensonges et approximations qui émaillent les allocutions médiatiques des responsables de l’Education Nationale, prêts à tous les abus de langage pour défendre l’indéfendable réforme du collège 2016.

Nous vous proposons donc ici une petite compilation de verbatims précisément référencés que nous vous proposons de diffuser largement notamment en les imprimant et les affichant dans votre salle des personnels.

VOUS AUSSI, vous pouvez nous aider à pointer ces mensonges et approximations en nous fournissant les citations que vous avez relevées en commentaire de cet article, en fournissant leurs références précises (émission / article ; date de publication).

ATC mettra en image les citations que vous aurez proposées et les publiera sur son site et les réseaux sociaux.

001 “Aucune discipline ne perd aucune heure.”

France Inter, le 7/9, interview de Patrick Cohen, 13/01/2016

002 “Cette réforme est conduite dans les meilleures conditions qui soient.”

France Inter, le 7/9, interview de Patrick Cohen, 13/01/2016

003 “A chacune des questions posées par les enseignants, nous apportons des réponses.”

France Inter, le 7/9, interview de Patrick Cohen, 13/01/2016

004 “Aujourd’hui les personnels sont bien formés à la fois aux nouveaux programmes et aux nouvelles organisations du collège 2016.”

France Inter, le 7/9, interview de Patrick Cohen, 13/01/2016

005 “Cet EPI LCA, je vous confirme qu’il aura le même nombre d’heures que ce que peut avoir aujourd’hui l’option existante, donc les élèves n’y perdent rien.”

Audition devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, 23/03/2015

006 “Chose nouvelle, nous introduisons dans l’enseignement du français une initiation à l’étude des Langues Anciennes.

Audition devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, 23/03/2015

007 “Dans le nouveau collège, comme actuellement, les élèves pourront apprendre le latin de la 5ème à la 3ème et le grec en 3ème, comme ce qui existe aujourd’hui, sauf que ce ne sera pas une option facultative, mais un EPI.”

Audition devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, 23/03/2015

008 “Dans les EPI (LCA) la langue sera préservée, évidemment, elle aura un temps.”

Audition devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, 23/03/2015

009 “Nous avons vraiment pris la mesure des difficultés du collège actuel.”

Florence Robine : France Culture, Rue des écoles, 24/01/2016

010 (à propos des formations à la réforme des enseignants) “Les outils que nous avons mis en place, les ressources que nous avons mises à disposition sont très appréciées.”

Florence Robine : France Culture, Rue des écoles, 24/01/2016

011 “Nous avons un socle plus exigeant.”

Audition devant la Commission des Affaires culturelles de l’Assemblée Nationale, 23/03/2015

012 “Ce que je veux arrêter c’est l’existence de filières qui ne sont réservées qu’à quelques uns.”

Interview de la Ministre pour LCI, Radio Classique, 07/05/2015

013 “Notre obsession ça doit être de garantir à chacun de ces élèves un socle commun de connaissances, de compétences et de culture qui soit véritablement acquis.”

Interview de la Ministre pour LCI, Radio Classique, 07/05/2015

014 “Ce que fait la réforme (…) c’est qu’elle donne ces opportunités, plus d’heures de cours, plus de latin, plus de bilinguisme (…), plus d’accompagnement personnalisé, plus de travail en petits groupes, elle donne ça à l’ensemble des collégiens.”

Interview de la Ministre pour LCI, Radio Classique, 07/05/2015

015 “Les classes bilangues, les options latin, etc. c’est des îlots de bien-être où l’on met plus de moyens, plus de professeurs, plus d’heures de cours, etc. pour quelques collégiens.”

Interview de la Ministre pour LCI, Radio Classique, 07/05/2015

016 “Le vrai problème de nos petits collégiens aujourd’hui, c’est la maîtrise du français, dont nous avons fait la priorité.”

Interview de la Ministre pour LCI, Radio Classique, 07/05/2015

017 “Créer des heures de cours où les élèves travaillent autour de projets concrets avec plusieurs professeurs en même temps”

Interview de la Ministre dans l’émission Télématin, Les 4 vérités, 12/03/2015

018 “C’est vrai qu’on est dans une société du zapping permanent, de l’utilisation des nouvelles technologies qui nous amènent à ne plus bien maîtriser l’écriture.”

Interview de la Ministre dans l’émission Télématin, Les 4 vérités, 12/03/2015

019 “Il y a énormément d’inégalité sociale au sein du collège, vous le savez bien ; ça n’est pas la même chose d’être élève dans le collège d’un centre-ville parisien ou de telle banlieue.”

Interview de la Ministre dans l’émission Télématin, Les 4 vérités, 12/03/2015

020 “J’ai fait le choix d’un collège unique mais adapté à la diversité des parcours des élèves en développant l’accompagnement personnalisé et le travail en petits groupes.”

Interview de la Ministre par Fabien Rivier pour l’Essor – 27/01/2016

021 “…les aider à comprendre ce qu’on attend d’eux, à faire leurs devoirs, à prendre des notes, à réviser leurs leçons : toutes choses qui ne sont pas faites aujourd’hui au collège, vraiment.”

Interview de la Ministre par Laurence Ferrari – itélé, Tirs croisés – 06/05/2016

022 “L(angues) V(ivantes) : ce cadre contribue à rétablir une égalité entre académies pour donner à tous les élèves les mêmes chances.”

compte twitter de la Ministre – @najatvb – le 31/01/2016 à 18h30

023 “Apprendre l’allemand ou apprendre le latin et le grec, si on considère que c’est si important, et je le considère, ça doit être offert à tous les collégiens”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

024 “Qu’est-ce qu’un EPI ? C’est un enseignement qui est fourni par plusieurs professeurs à la fois.”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

025 “Bien sûr que sur tout le territoire ce seront bien les mêmes programmes, les mêmes horaires, 26h par semaine, ça vaut partout.”
Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015026 “Que se passe-t-il pour un élève qui change d’établissement ? C’est exactement la même situation à laquelle on est confrontée aujourd’hui.”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

027 “L’interdisciplinarité que l’on offre aux établissements, c’est à dire la possibilité d’avoir des temps d’enseignement qui soient pris en charge par plusieurs enseignants.”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

028 “Que prévoit la réforme (par rapport au latin-grec) ? que ça réintègre l’agenda obligatoire de tous les élèves.”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

029 “Les élèves qui veulent faire du latin et du grec doivent prendre des heures supplémentaires par rapport à leur agenda hebdomadaire et donc ils sont très peu à le faire (…) et cela a peu d’effet sur eux.”

Interview de la Ministre pour itélé, Tirs croisés – 06/05/2015

030 “pour les langues anciennes et le latin, je le redis ici, pour ceux qui auraient des doutes, les élèves bénéficieront exactement du même nombre d’heures qu’aujourd’hui pour pratiquer ces langues anciennes.”

Questions au Gouvernement – 24/03/2015

031 “On les fait travailler en petits groupes parce qu’on sait que c’est beaucoup plus facile de faire réussir des enfants quand on a des petits groupes harmonisés, homogénéisés, plutôt qu’une grande classe avec des difficultés diverses.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

032 “Ce qui me fascine depuis quelques jours, c’est à quel point on peut baigner dans la désinformation la plus complète !”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

033 “Non, le latin et le grec ne disparaissent pas du collège, ils sont renforcés.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

 034 “Les élèves qui veulent faire du latin et du grec, c’est un choix qu’ils font en plus de leurs heures de scolarité. Donc en réalité, généralement, ils ne le font pas.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

035 “Il n’y a que 20% des élèves qui font aujourd’hui du latin et grec, pourquoi, parce que c’est aride de prendre des heures en plus, et caetera, vous le savez bien.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

036 “Nous qu’est-ce qu’on dit ? On dit qu’on tient beaucoup au latin et au grec, qu’on a envie que ça concerne 100% des collégiens, et pas 20%, et donc qu’est-ce qu’on fait ? On le transforme en EPI.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

037 (à propos de l’option latin-grec) “le système des options aujourd’hui, comment croyez-vous que ça marche ? C’est aussi quand le chef d’établissement voulait, tous les établissements n’ont pas d’option.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

038 “nous trouvons que c’est important parce que d’abord ça élève le niveau du français et que vous savez que nous avons fait du renforcement du français un fondamental.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

039 “ça élève le niveau du français (…) parce qu’en donnant des connaissances aux élèves en matière d’étymologie, en matière de composition des mots, en matière de fonctions grammaticales, eh bien oui, les élèves seront plus forts, mais il faut que tous les élèves, tous les collégiens soient plus forts.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

040 “Nous trouvons que c’est bien de soutenir le Latin et le Grec parce qu’apprendre la culture, la civilisation antique, et bien ça donne des connaissances aussi sur la citoyenneté.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

041 “Nous faisons cela dans un cadre qui au fond préserve tout ce qui existait jusqu’à présent (…) demain avec l’enseignement Langues et Cultures Antiques, vous aurez 2h en 5ème, 3h en 4ème et 3h en 3ème, mais pour un plus grand nombre d’élèves.”

Interview de la Ministre par J.-J. Bourdin sur Bfmtv – 13/04/2015

042 “Dans ces syndicats qui ne sont pas d’accord, ce sont davantage des inquiétudes qui sont exprimées et auxquelles nous répondons, bien évidemment (…) que des oppositions de principe.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

043 “Cette réforme, ses principes ont été actée en 2013 dans la loi de refondation de l’école qui a été adoptée au parlement.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

044 “ce qu’attend le SNES, c’est qu’on précise aux enseignants que, bien entendu, le travail d’équipe que l’on souhaite de leur part dans le nouveau collège, ça ne sera pas sur du temps supplémentaire, ce sera bien compris dans leurs obligations réglementaires de service.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

045 “Je mène une politique volontariste sur la question des langues et de la carte académique des langues.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

046 “Le collège 2016, c’est plus de travail en équipe, c’est plus de partenariat avec les parents, j’y insiste vraiment, et c’est plus d’accompagnement et de suivi personnalisé des élèves.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

047 par rapport à la confusion de la réforme : “La faute à qui ? La faute à un matraquage fait de désinformation, de contre-vérités, de malhonnêteté intellectuelle depuis 15 jours. (…) On n’a pas le droit de se laisser aller à des débats faits encore une fois de rumeur, de contre-vérités (…) Ce que je critique, ce sont les mensonges éhontés (Pardonnez moi de sortir de mes gonds quand je vois des mensonges éhontés.”

Interview de la Ministre, Le Grand rendez-vous (Europe 1 – Le Monde) itélé – 17/05/2015

048 “Bien sûr que c’est important d’écouter tout le monde et honnêtement je crois que vous me connaissez suffisamment pour savoir que je suis quelqu’un à l’écoute et je vais le démontrer à nouveau dans les jours, les semaines qui viennent avec les organisations syndicales.”

Le 6-9 de France Info – l’interview politique de Jean-François Achille – 20/05/2015

049 “Le travail en équipe qu’on leur demande, on leur laissera le temps de préparation nécessaire pour le faire dans les établissements scolaires.”

Le 6-9 de France Info – l’interview politique de Jean-François Achille – 20/05/2015

050 “L’interdisciplinarité, l’accompagnement personnalisé, on sait que ça marche parce que ce sont des professeurs eux-mêmes qui l’ont inventé et que ça a marché.”

Le 6-9 de France Info – l’interview politique de Jean-François Achille – 20/05/2015

051 “(nous devons) apporter des garanties sur le fait que l’interdisciplinarité se fera dans de bonnes conditions, sans que les disciplines n’y perdent de temps.”

Le 6-9 de France Info – l’interview politique de Jean-François Achille – 20/05/2015

052 “Que demande le SNES ? Il ne demande pas le retrait de la réforme, entendez-le, il demande à ce qu’elle puisse entrer en vigueur dans de bonnes conditions.”

Le 6-9 de France Info – l’interview politique de Jean-François Achille – 20/05/2015

053 “La première des grandes difficultés du collège, nous le savons bien, c’est la très grande hétérogénéité des élèves.”

Florence Robine : Conférence devant les chefs d’établissements – Caen – 30/09/2015

054 (à propose des EPI) “Est-ce que les élèves vont pouvoir choisir, ou est-ce que ce sera imposé à tous les élèves ? (…) il y a une vraie autonomie, il y a une vraie responsabilité de l’établissement dans ces choix-là.”

Florence Robine : Conférences à L’ESENESR – 18/06/2015

055 “L’interdisciplinarité, ça peut, dans le pire des cas, être de la simple juxtaposition, c’est ce que l’on ne souhaite pas.”

Florence Robine : Conférences à L’ESENESR – 18/06/2015

056 “un E.P.I. un peu particulier qui est celui de L.C.A. (…) qui doit être offert au plus grand nombre si on a les ressources humaines disponibles évidemment parce que le prof de lettres classiques est assez incontournable dans cet E.P.I.”

Florence Robine : Conférences à L’ESENESR – 18/06/2015

057 “(à propos de l’E.P.I. LCA) Notre objectif c’est de faire en sorte qu’on ouvre un peu les portes et le horizons et les espaces à d’autres types d’élèves, peut-être, sans prérequis de niveau et avec la volonté d’attirer le plus grand nombre.”

Florence Robine : Conférences à L’ESENESR – 18/06/2015

058 “A partir de la rentrée 2016, tous les collégiens, en l’occurence on commencera par les cinquièmes, auront des tablettes numériques.”

Najat Vallaud Belkacem : Canal+, Le petit journal – 25/09/2014

059 “(à propos des formations au numérique) D’ici juillet, tous les enseignants des collèges auront bénéficié de trois jours de formation obligatoire. Une formation en ligne Magistère, leur permet d’aller plus loin s’ils le souhaitent.”

Najat Vallaud Belkacem : Interview au journal Le Monde – 21/04/2016

060 “Tout ce temps qui a passé entre la dernière polémique au sujet de la réforme du collège et votre question d’aujourd’hui a permis aux équipes pédagogiques sur le terrain, sereinement, de travailler sur la préparation de la rentrée prochaine, donc, (…) les choses se passent bien, oui, dans les établissements scolaires.”

Najat Vallaud Belkaem : Questions au Gouvernement, réponse à Frédéric Reiss – 05/04/2016

A propos Robert Delord

Photo du profil de Robert Delord
Enseignant - ex-formateur Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Langues et Cultures de l'Antiquité / Lettres / TICE / Image / Education aux médias - Membre du collectif "Arrête ton char !" - Membre de l'équipe du projet Musagora (auteur et modérateur de la liste) - Membre d'un groupe de travail du CNIRE - Membre du comité d'organisation du FELG about.me : http://about.me/Robert.Delord

4 4 réactions

  1. Photo du profil de Strabo Grammaticus

    Pourrait-on les avoir aussi en noir sur fond blanc? c’est plus facile à imprimer.

  2. Photo du profil de Christophe Cazaux-Rocher

    001 “Aucune discipline ne perd aucune heure.”

    En fait, nous nous sommes fait avoir : la double négation fait que l’on devrait comprendre “toutes les disciplines perdent des heures”, et s’estimer heureux que ce ne soit pas le cas.

    Non? J’ai mal compris ?

    Haha cette ministre, quelle farceuse…

Laisser un commentaire

Aller à la barre d’outils