Accueil » Ressources pédagogiques » Civilisation » Résumé de l’Iliade et de l’Odyssée
Image 47 de l'Iliade ambrosienne, Achille dédiant un sacrifice à Zeus. (source : wikipedia)

Résumé de l’Iliade et de l’Odyssée

Bonjour,

Voici un résumé de l’Iliade et de l’Odyssée que j’ai conçu pour éventuellement servir à un questionnement ou comme base de départ pour une recherche.

L’ ILIADE
I) Les origines de la guerre de Troie
Troie (Ilion en Grec) était une cité d’Asie Mineure (Turquie aujourd’hui) gouvernée par le roi Priam. Celui-ci avait appris que son fils cadet Pâris serait responsable de l’incendie de Troie. Il décida de l’abandonner dès sa naissance dans la nature en espérant qu’il serait dévoré par une bête féroce. Mais Pâris survécut et devint un beau jeune homme…

 
La déesse Discorde, qui n’avait pas été invitée aux noces de Pélée et Thétis, décida de se venger en lançant une pomme d’or parmi les invités en criant « à la plus belle ! ». Les déesses Héra, Athéna et Aphrodite déclarèrent chacune qu’elles en étaient dignes. Zeus, ne voulant pas prendre le risque de les départager, leur dit de descendre sur Terre et demander son avis au très beau mortel Pâris. Héra lui proposa le pouvoir royal, Athéna la sagesse et la victoire au combat et Aphrodite d’épouser la plus belle des femmes, Hélène. Pâris offrit la pomme à Aphrodite et provoqua la colère des deux autres déesses. Plus tard il revint à Troie et fut reconnu par son père Priam.
Hélène était l’épouse du roi Achéen (Grec) Ménélas de Sparte. Au cours d’une visite, Pâris brisa les lois de l’hospitalité et enleva Hélène pour la ramener à Troie. Tous les rois grecs, qui avaient juré de protéger Hélène, décidèrent de partir en guerre contre Troie pour venger Ménélas.

 

 

Certains ne voulaient pas y participer :
-Ulysse d’Ithaque ne voulait pas partir en laissant son épouse Pénélope et son jeune fils Télémaque : il fit semblant d’être fou et laboura ses champs en y semant du sel ! Il dut s’arrêter quand un Grec déposa son fils devant sa charrue…
-le demi-dieu Achille à qui on avait prédit une vie courte mais glorieuse, se déguisa en femme, Pyrrha, sur le conseil de sa mère la déesse Thétis. Mais il fut irrésistiblement attiré par les armes qu’Ulysse avait apportées pour le démasquer !

 
Les Grecs (ou Achéens) choisirent comme chef le frère de Ménélas, le roi Agamemnon de Mycènes. Celui-ci ayant manqué de respect à la déesse Artémis en tuant une de ses biches favorites, celle-ci interdit aux vents de souffler et la flotte grecque ne put partir. Agamemnon dut sacrifier sa fille Iphigénie pour apaiser Artémis qui libéra les vents et remplaça au dernier moment Iphigénie par une biche.

 
Les Grecs avaient dans leurs rangs des guerriers exceptionnels :
-Achille, d’une force surhumaine et invulnérable sauf au talon, et son ami Patrocle
-Ajax dont les colères étaient redoutables
-Diomède pratiquement invincible
-Ulysse déjà célèbre pour son intelligence
Les Troyens n’étaient pas en reste avec Hector frère de Pâris (invincible sauf face à Achille) et le demi-dieu Enée fils d’Aphrodite.

 

 

II) Les récits de l’Iliade
L’Iliade raconte un épisode de la guerre de Troie, la Colère d’Achille. Les Grecs font le siège devant la ville depuis déjà 10 ans sans résultat ! Agamemnon reçoit comme part de butin Chryséis fille d’un prêtre d’Apollon. Le dieu se met en colère et envoie la peste chez les Grecs. Agamemnon est donc forcé de rendre à son père Chryséis mais demande en échange à Achille sa captive Briséis. Furieux, Achille se retire dans sa tente et refuse de participer aux combats. Il prie même pour que les Grecs soient vaincus par les Troyens. Effectivement sans lui les Grecs se font battre par Hector et les Troyens.

 
On décide de mettre fin à la guerre par un duel à mort entre Ménélas et Pâris, mais Aphrodite intervient en enlevant Pâris sur le point d’être vaincu : la trêve est brisée et la guerre reprend, toujours sans Achille !
Les Grecs s’en sortent temporairement grâce à Athéna, puis doivent faire retraite. Le camp grec et la plupart des bateaux sont incendiés.

 
Patrocle persuade son ami Achille de lui prêter ses armes pour redonner courage aux Grecs, mais se fait tuer par Hector qui le dépouille de son armement. Achille fou de douleur décide de se venger en reprenant le combat, et Thétis lui fait fabriquer par Héphaïstos une armure et un bouclier exceptionnels. Il se livre à un véritable carnage dans les rangs des Troyens et tue Hector après l’avoir poursuivi autour des murailles de Troie. Puis il lui enlève toutes ses armes et le traîne derrière son char devant les remparts de Troie. Priam réussit à récupérer le corps de son fils Hector en calmant la fureur d’Achille. Ainsi s’achève l’Iliade.

 
D’autres légendes affirment qu’Achille fut tué d’une flèche tirée au talon par Pâris ou Apollon et que Pâris fut tué plus tard à son tour par une flèche.
Ulysse raconte dans l’Odyssée l’épisode du cheval de Troie. Les Grecs firent semblant de partir en laissant derrière eux un immense cheval de bois conçu par Ulysse et offert à Poséidon. Les Troyens le firent entrer dans leur ville et à la nuit tombée les guerriers grecs cachés à l’intérieur en sortirent et ouvrirent les portes de la ville au Grecs qui étaient revenus entre temps. Les Troyens furent massacrés ou réduits en esclavage, la ville incendiée. Seul Enée réussit à s’enfuir avec quelques compagnons, mais ceci est une autre histoire…

 

 

Le retour des héros grecs dans leurs cités fut souvent mouvementé :
-l’Odyssée d’Ulysse dura 10 ans !
-Agamemnon fut tué par son épouse Clytemnestre qui avait un amant; celle-ci fut assassinée à son tour par son fils Oreste qui se creva les yeux devant l’horreur de son crime.

 

L’ODYSSEE
L’Odyssée doit son nom au héros dont elle raconte les aventures, Ulysse, Odysseus en grec.
Les navires d’Ulysse et de ses compagnons, séparés du reste de la flotte grecque par une tempête, arrivèrent d’abord dans la ville des Cicones qu’ils attaquèrent sans raison. Pour les punir Poséidon fit dériver les bateaux vers un monde peuplé de monstres et de sorcières.

 
Ulysse parvint au pays des Lotophages qui donnèrent à manger aux hommes, envoyés comme éclaireurs, des fleurs de lotus qui ont la propriété d’effacer la mémoire. Il fallut les transporter de force sur les bateaux.
Leur voyage les mena ensuite sur l’île des Cyclopes, monstres à un seul œil vivant dans des cavernes. Emportant du vin, Ulysse partit explorer l’île avec quelques-uns de ses compagnons. Dans une grotte, il trouva des signes d’élevage. N’écoutant pas les conseils de son équipage, il insista pour attendre le retour du berger. Le cyclope Polyphème, rentrant avec son troupeau de moutons, une fois arrivé dans la grotte, bloqua l’entrée avec un énorme rocher. Il découvrit les Grecs, en dévora deux en guise de dîner et deux autres au petit déjeuner. Les Grecs ne pouvaient s’échapper parce que seul le Cyclope avait la force de déplacer le rocher. Mais Ulysse imagina un plan : il fit boire le Cyclope jusqu’à l’ivresse et quand celui-ci lui demanda son nom, il répondit « Personne ». Alors que le Cyclope cuvait son vin, Ulysse l’aveugla en lui plantant dans l’œil un épieu durci au feu. Polyphème cria de douleur et appela à l’aide. Les autres Cyclopes accoururent et lui demandèrent qui l’avait agressé. L’entendant répondre « Personne », ils repartirent, convaincus que tout allait bien. Ulysse attacha alors chacun de ses hommes sous un mouton et se cramponna lui-même au ventre d’un bélier. Quand, au matin, le Cyclope aveugle laissa sortir son troupeau, les Grecs purent ainsi s’enfuir. De son bateau, Ulysse se moqua du Cyclope en disant qu’il s’appelait en réalité Ulysse. Ceci valut à Ulysse dix ans de plus de voyages sur les mers car Polyphème était le fils de Poséidon.

 
Les marins arrivèrent ensuite chez Éole, gardien des Vents. Il remit à Ulysse une outre contenant les vents qui permettraient aux bateaux de revenir enfin à l’île d’Ithaque. Mais le héros s’étant endormi, ses hommes ouvrirent le sac, pensant qu’il contenait un trésor. Les vents s’échappèrent et provoquèrent une tempête qui ramena les voyageurs chez Éole, et de là au pays des Lestrygons, géants cannibales qui détruisirent tous les bateaux d’Ulysse – sauf un – et dévorèrent ses équipages.

 
L’épisode suivant se déroule dans l’île de la magicienne Circé. Se cachant dans un bois, la moitié de l’équipage d’Ulysse s’approche du palais de Circé, autour duquel des renards, des ours et des lions jouent comme des animaux apprivoisés. Circé invite les hommes à entrer et leur donne une boisson mêlée de drogue puis les métamorphose en porcs et les enferme dans une porcherie. Un seul homme, resté à l’extérieur, rapporte le désastre à Ulysse. Avec l’aide d’Hermès et d’une plante magique qui l’immunise contre les charmes de Circé, Ulysse oblige celle-ci à libérer ses hommes. L’équipage reste un an à festoyer sur l’île, puis Circé donne à Ulysse des conseils pour continuer son voyage. Il lui faut d’abord se rendre aux Enfers pour consulter le devin Tirésias sur le moyen de rentrer chez lui. Il discute sur place les ombres de ses parents morts, ainsi que celles d’Hector et Achille qui regrette finalement d’être mort si jeune. Il offre un sacrifice à Poséidon pour essayer de le rendre moins sévère.

 
Des Enfers, Ulysse gagne les parages de l’île des Sirènes, monstres au corps d’oiseau et à tête de femme qui, par leurs chants irrésistibles, provoquent la mort des marins qui se jettent à l’eau pour les rejoindre. Alors que ses marins continuent à ramer, les oreilles bouchées par la cire d’abeille, comme Circé le lui a suggéré, Ulysse, désireux d’entendre le chant des sirènes, se fait attacher au mât de son navire.
Le héros et son équipage passent ensuite entre deux monstres marins, Charybde (un tourbillon gigantesque) et Scylla (monstre marin à six têtes), et parviennent enfin à Thrinacie, l’île du Soleil. Circé leur avait recommandé de ne pas manger les bœufs du Soleil mais l’équipage affamé ne peut résister à l’envie de tuer les bœufs. La chair rôtie continue à beugler même sur la broche et les peaux des bœufs rampent comme s’ils étaient en vie.
Le Soleil furieux détruit le bateau et tout l’équipage sauf Ulysse qui survit au naufrage et échoue sur l’île de Ogygie où vit Calypso. Celle-ci l’oblige à l’épouser et le garde huit ans dans une grotte en lui proposant l’immortalité. Mais Ulysse finit par se rappeler grâce à Athèna que son épouse Pénélope est la seule femme qu’il aime vraiment.
Il construit avec l’aide de Calypso (à qui les dieux ont ordonné de laisser repartir Ulysse) un radeau qui lui permet d’arriver au pays des Phéaciens, où il est recueilli nu et sale par la fille du roi Alcinoos, la belle Nausicaa qui soupçonne que ce n’est pas un étranger comme un autre. Une fête est organisé en son honneur par Alcinoos, où il révèle qui il est, et raconte la fin de la guerre de Troie ainsi que toutes ses aventures. Alcinoos renvoie Ulysse chez lui dans un bateau magique chargé de présents.

 
Enfin rentré à Ithaque, Ulysse gagne son palais sous l’apparence d’un vieillard mendiant grâce à Athéna et retrouve sa femme Pénélope et son fils Télémaque menacés par des prétendants au trône d’Ulysse, absent depuis 20 ans et que tout le monde, sauf sa femme et son fils, croit mort. Son vieux chien Argos le reconnaît et meurt d’émotion ; Télémaque l’accueille aimablement sans se douter qu’il s’agit de son père. L’ancienne nourrice d’Ulysse le reconnaît grâce à une ancienne cicatrice et manque de révéler son identité. Pénélope avait toujours refusé de croire à la mort d’Ulysse et essayait de tenir les prétendants à distance par des ruses : elle leur avait promis qu’elle épouserait l’un d’entre eux lorsqu’elle aurait terminé une tapisserie qu’elle défaisait en partie tous les soirs. Malheureusement une servante révéla le stratagème aux prétendants. Elle organisa alors un concours consistant à tendre l’arc d’Ulysse et à atteindre une cible, le gagnant étant celui qui l’épouserait. Ulysse révéla la vérité à Télémaque et entra dans la salle du banquet où presque tous les prétendants se moquèrent de lui… Aucun ne réussit à tendre l’arc. Au moment d’essayer à son tour Ulysse jeta à terre ses haillons de mendiants tout en reprenant son apparence normale, gagna le concours et tua les prétendants jusqu’au dernier. Il retrouva enfin Pénélope après vingt ans d’absence (10 ans de Guerre de Troie + 10 ans d’Odyssée) !

Bon courage si vous avez réussi à tout lire d’une traite !

A propos Olivier Guérault

Bonjour, Je suis professeur d'histoire au collège de Chalonnes sur Loire (49). Passionné par l'histoire ancienne en général et la mythologie ainsi que la guerre dans l'antiquité en particulier, de même que grand fan de Star Wars.

Laisser un commentaire