Accueil » Actualités » A la une d'ATC » « The Punisher » la série Memento Mori qui parle Antiquité

« The Punisher » la série Memento Mori qui parle Antiquité

Nota Bene : Cet article fait partie de notre dossier "latin, grec ancien et références antiques dans les séries télé"

« The Punisher » la série Mémento Mori qui parle Antiquité

Lien vers le site officiel de la série The Punisher (Netflix)

Quand on pense au personnage de Comics ultra-violent du Punisher, apparu en 1974 dans le Comics « The Amazing Spider-Man » on est à première vue aux antipodes de l’antiquité gréco-romaine. Et pourtant, la toute récente et non moins sanglante adaptation du Comics en série télé par la société Netflix semble vouloir nous faire mentir.

En effet, dans les treize premiers épisodes de cette saison 1, le Punisher, alias Frank Castle, interprété à l’écran par l’acteur John Bernthal (qui s’est fait connaître en interprétant le personnage de Shane, le meilleur copain de Rick Grimes jusqu’à la saison 2 de The Walking dead) parle latin ET grec ancien entre deux fusillades ou combats à mains nues.

La première référence arrive lors d’une séance de psychothérapie de groupes de soldats américains rentrés au pays après des missions en Afghanistan et atteints de TSPT (trouble de stress post-traumatique). Alors que les soldats se plaignent d’avoir été abandonnés par l’état à leur retour, le jeune Lewis cite trois mots de latin : Sic semper tyrannis. Cette phrase attribuée à Marcus Junius Brutus (l’un des assassins de César) qui est devenue la devise de l’état de Virginie, est en fait la version abrégée de la citation Sic semper evello mortem Tyrannis, « c’est toujours ainsi que la mort vient aux tyrans ». C’est cette même phrase que cria l’assassin d’Abraham Lincoln après avoir tué le Président des Etats-Unis.

La deuxième nette référence à l’Antiquité intervient dans le cinquième épisode. Dans cet épisode, c’est David Lieberman, l’adjuvant geek de Frank Castle se livre à une véritable leçon d’étymologie autour du mot grec Κέρϐερος (Cerbéros) à l’origine du nom de l’opération Cerbère menée par Frank Castle en Afghanistan. Au passage, David, l’intello en profite pour se payer la tête du Punisher, le molosse !

La troisième référence à l’Antiquité romaine est à mon avis la plus drôle. Frank Castle écoutant secrètement l’appel téléphonique d’un terroriste à une journaliste réussit à identifier le terroriste qui prononce (une nouvelle fois) les mots de Marcus Junius Brutus : Sic semper tyrannis. Et là, à son acolyte David étonné par la rapidité de l’identification du terroriste, le Punisher répond en hurlant : « Ouais, ouais, j’suis sûr, ça t’arrive souvent d’entendre du latin ? ». Une réponse à l’ironie savoureuse quand on voit le nombre de clins d’oeil à l’Antiquité dans cette série pour le moins musclée.

Enfin, la dernière référence à l’Antiquité fait appel à la philosophie antique pour expliquer le symbole revêtu par le punisher : un crâne blanc dégoulinant sur fond noir. Pour David Lieberman, le complice du Punisher, il s’agit d’un Memento Mori, « souviens-toi que tu vas mourir »*, phrase qui, dit-on était répétée par un esclave au général romain qui faisait une entrée triomphale dans Rome après une victoire militaire. Cet esclave, debout derrière le général victorieux pendant la cérémonie, avait pour mission de lui rappeler la fragilité de sa condition et le fait que son sort pouvait basculer du jour au lendemain. Un bon moyen pour garder les pieds sur terre et la tête sur les épaules !

 

Respice post te ! Hominem te esse memento !, « Regarde autour de toi, et souviens-toi que tu n’es qu’un homme ! », Tertullien, Apologétique, chap. XXXIII.

 

Lien vers le site officiel de la série The Punisher (Netflix)

A propos Robert Delord

Robert Delord

Enseignant – ex-formateur Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Langues et Cultures de l’Antiquité / Lettres / TICE / Image / Education aux médias

– Président de l’association « Arrête ton char ! »
– vice-président de l’Association Antiquité Avenir
– ex-membre de l’équipe du projet Musagora (auteur et modérateur de la liste)
– membre démissionnaire du CNIRE

Laisser un commentaire