Accueil » Actualités des LCA » Ad Astra #8

Ad Astra #8

Bandes dessinées / manga
Date de sortie : 18 septembre 2005 (Japon) / 25 février 2016 (France)
Public : tout public      Période historique : : -500 à -100
Dessinateur : KAGANO Mihachi
Scénariste : KAGANO Mihachi
Editeur : Shûeisha (Japon) / Ki-oon (France)
Nombre de pages : 210 p.

La perte de son futur beau-père et de son meilleur ami a réveillé l’ambition qui dormait en Scipion… Pour qu’un massacre de l’ampleur de la bataille de Cannes ne frappe plus jamais la République, il est désormais prêt à tous les sacrifices ! Seulement, pour monter en grade, il lui faut composer avec le général Marcellus, son nouveau supérieur hiérarchique. Or, l’homme ne semble guère apprécier les méthodes du jeune Romain… De son côté, Hannibal n’a pas le loisir de savourer sa victoire : Maharbal lui reproche déjà de ne pas marcher sur Rome immédiatement, en profitant du désarroi du camp adverse pour conquérir la cité. Car le vent pourrait bien tourner… Isolé loin de sa patrie avec un contingent de Gaulois têtus, entouré de cités hostiles, le Carthaginois a toujours l’avantage, mais pour combien de temps ?

Bravoure, complots et stratégie… Plongez au cœur des batailles qui opposèrent les légendaires Hannibal et Scipion !

(Site de l’éditeur.)

 

[amazonjs asin=”235592919X” locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Ad Astra T08″] [amazonjs asin=”4088902602″ locale=”JP” tmpl=”Small” title=”アド・アストラ 8 ─スキピオとハンニバル─ (ヤングジャンプコミックス・ウルトラ)”]

Enregistrer



Dans la même série
  • Ad astra #13
  • Ad Astra #7
  • Ad Astra #1
  • Ad Astra #2
  • Ad Astra #4
  • Ad Astra #5
  • Ad Astra #6
  • Ad Astra #3
  • Ad Astra #9
  • « Ad Astra » (manga) : compte rendu de lecture et tableau historique
  • Ad astra #10
  • Ad astra #11
  • Ad Astra #12
  • A propos Thomas Frétard

    Thomas Frétard
    Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

    Sur le même thème

    Langue du tyran, langue de la cité – L’Œdipe roi de Sophocle

    « La cité, ce sont les hommes »: toute la tragédie d’Œdipe pourrait s’interpréter dans …

    Laisser un commentaire