Blés de Dougga

Le Maghreb des livres revenait à Paris (hôtel de ville) ces 18 et 19 février 2017 pour sa 23e édition; c’était l’occasion de découvrir cette année les lettres algériennes.

Une petite visite de ce salon a été l’occasion de découvrir des auteurs français, algériens ou tunisiens qui situent leur fiction dans l’antique Afrique du Nord, de beaux-livres de photographies, ou encore des écrits réflexifs sur les relations entre les deux rives de la Méditerranée. J’ai croisé l’ouvrage qui suit au hasard d’un étal du salon.

Au cours de l’été 295, le procurateur carthaginois Caecilius Metellus se rend à Dougga avec la délicate mission de réunir la quantité de blé imposée par l’Empereur et de l’acheminer vers Rome dans les plus brefs délais. Il tente de convaincre les notables de la cité, fermement opposés à tout nouveau tribut. Parviendra-t-il à ses fins face à ce peuple de Numidie, fier et orgueilleux ? Pourra-t-il s’acquitter de sa mission d’État et rester fidèle à son engagement indéfectible envers Rome ?

Mêlant Histoire et fiction, Alia Mabrouk ressuscite avec passion la société de l’époque et retrace subtilement la relation complexe entre l’Empire romain en déclin et la province d’Africa considérée comme le grenier à blé de Rome.

La page de l’éditeur.

En savoir plus sur le Maghreb des livres.

[amazonjs asin=”9973580303″ locale=”FR” title=”Blés de Dougga”]

A propos Samuel Tursin

Samuel Tursin
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie de Lille.

Sur le même thème

Les petits mythos donnent de la voix !

Vous connaissez certainement “Les petits Mythos” de Cazenove et Larbier, cette série de BD humoristique …

Laisser un commentaire

X