Accueil » Calendar

Calendar

Mar
24
sam
Des chiffres ou des lettres @ Musée romain de Vallon (Suisse)
Mar 24 2018 – Fév 24 2019 Jour entier
Des chiffres ou des lettres @ Musée romain de Vallon (Suisse)

DES CHIFFRES OU DES LETTRES
Compter, calculer, mesurer à l’époque romaine

24 mars 2018 – 24 février 2019

La nouvelle exposition temporaire du Musée romain de Vallon se penche sur les chiffres romains que nous savons écrits comme des lettres majuscules de l’alphabet latin. Mais sommes-nous encore capables de les lire correctement ?

Pour les montrer sous toutes leurs coutures, la nouvelle exposition du Musée romain de Vallon a choisi trois thèmes majeurs qu’elle décline à l’aide d’objets fribourgeois et de prêts remarquables tels la date d’Aventicum (VD), les « semainiers » d’Augusta Raurica (BL) et de Gorgier (NE), les mesures pliantes, notamment de Vindonissa (AG), la table de mesures étalon de la Colonia Iulia Equestris (VD) et on en passe.
La section intitulée « Calculer le temps » explique la subdivision en heures, jours, semaines, mois et années grâce à un cadran solaire, à deux objets représentant les divinités planétaires romaines de la semaine, à une date qui mentionne le jour de la semaine et du mois (mardi 2 avril), ainsi qu’à un petit choix d’inscriptions funéraires évoquant le nombre d’années vécues par les trépassés.

« Mesurer et peser » regroupe divers instruments de mesure : balances romaines (staterae) et contrepoids, mesures pliantes (regulae), équerre (norma) et compas (circinus).

Le système monétaire romain et la valeur de certains objets sont abordés dans la section « Compter l’argent ».

La dernière salle de l’étage se présente comme un « Cabinet de curiosités » où l’on a réuni pêle-mêle quelques brefs compléments d’information en relation avec les thèmes présentés.

Lire le communiqué de presse

Pressemitteilung

Azione du 27.08.2018

Visites guidées thématiques:

  • mercredi 18 avril 2018 à 18h pour les Amis du Musée romain de Vallon et pour les membres d’ArcheoFribourg
  • dimanche 22 avril 2018 à 14h30 pour toutes les personnes intéressées (visite offerte, entrée payante)
  • dimanche 27 mai 2018 à 14h30 pour toutes les personnes intéressées (visite offerte, entrée payante)
  • dimanche 24 juin à 14h30 – idem
  • dimanche 2 septembre à 14h30 – idem
  • dimanche 7 octobre à 14h30 – idem
  • dimanche 11 novembre à 14h30 – idem
  • dimanche 24 février 2019 à 14h30 : dernière visite de l’exposition !
Juin
23
sam
(Ath) DIS MANIBUS, TOMBES SOUS LA LOUPE @ Espace Gallo-Romain, Ath
Juin 23 2018 – Mar 17 2019 Jour entier
(Ath) DIS MANIBUS, TOMBES SOUS LA LOUPE @ Espace Gallo-Romain, Ath

L’Espace gallo-romain, en partenariat avec l’Agence wallonne du Patrimoine, vous convie à un voyage dans le temps, à la découverte des croyances et des rites funéraires antiques.

Ces dernières décennies, grâce aux recherches menées par de nombreux érudits, notre région a révélé de multiples sépultures d’époque romaine qui témoignent du vécu des populations d’alors.

Plus récemment, les fouilles préventives ont élargi notre vision et c’est en 2014, préalablement à de nouvelles implantations, que la zone d’activité économique de Ghislenghien a révélé deux sépultures aristocratiques du début du 1er siècle ap. J.-C. Cette découverte exceptionnelle vous sera présentée et expliquée grâce à une mise en scène qui vous mènera de la maison du défunt vers le bûcher puis la nécropole.

Pour cette exposition, nous avons également mené l’enquête et regroupé pour vous du mobilier archéologique issu d’anciennes fouilles locales ! Vous aurez notamment l’occasion de (re)découvrir les nécropoles de Maffle, Blicquy et Pommeroeul.

De nombreux objets, tous issus de sépultures mises au jour sur le territoire de la Cité des Nerviens, vous permettront de comprendre les rapports que cette société entretenait avec la mort.

Pour clore la visite, nous vous proposons de prendre place dans le bureau d’un anthropologue afin de percevoir tout ce que les ossements peuvent nous révéler.

Que les dieux Mânes (les esprits de vos ancêtres) vous protègent !

Durant la période d’exposition, l’Espace gallo-romain vous accueille tous les troisièmes dimanches du mois pour une visite-animation à chaque fois différente :

  • Le 15 juillet : un parfumeur vous attend pour une visite olfactive
  • Le 19 août : on passe à table à l’occasion du « banquet funèbre »
  • Le 18 novembre : Suivez l’anthropologue et décrypter les indices pour comprendre les ossements.
  • Le 16 décembre : Le parfumeur vous dira tout sur les odeurs et onguents utilisés à l’époque gallo-romaine.
  • Le 20 janvier : Suivez l’anthropologue et analysez les tombes avec lui.
  • Le 17 février : Passez à table à l’occasion du « banquet funèbre ».
  • Le 17 mars : Le dessin pour comprendre l’archéologie ? Le dessinateur vous en dit plus et vous initie !

Consulter le dossier de presse

Juil
7
sam
Muses, Musique, Musée @ Chapelle de l'Ancien Collège 2 rue du Collège 82000 Montauban
Juil 7 2018 – Juin 30 2019 Jour entier
Oct
2
mar
(Lyon) Bonae Memoriae (Jusqu’au 3 octobre 2019) @ Antiquaille, Lyon
Oct 2 2018 – Oct 3 2019 Jour entier
(Lyon) Bonae Memoriae  (Jusqu'au 3 octobre 2019) @ Antiquaille, Lyon

Lugdunum-Musée et théâtres romains réalise en partenariat avec l’Association ECCLY (Espace Culturel du Christianisme à Lyon) une exposition temporaire à l’Antiquaille.

Présentant des objets jamais vus provenant pour la plupart des principaux lieux de cultes et nécropoles des premières communautés chrétiennes de Lyon, l’exposition Bonae Memoriae (De bonne mémoire) retrace l’évolution des pratiques funéraires de l’ ère « païenne » à l’ère chrétienne sur la colline de Fourvière entre l’Antiquité et le Moyen-Age.

Un focus important est consacré aux fouilles archéologiques de la place Wernert (dans le 5° arrondissement de Lyon) jusqu’en 2016 par l’Inrap. À partir des fouilles les plus récentes, la découverte des rites funéraires et de l’évolution des inscriptions funéraires.

Déc
1
sam
(Lyon) Claude, un empereur au destin singulier @ Musée des Beaux Arts de Lyon
Déc 1 2018 – Mar 4 2019 Jour entier
(Lyon) Claude, un empereur au destin singulier @ Musée des Beaux Arts de Lyon

Exposition du 1er décembre 2018 au 4 mars 2019 Dossier de presse

Il y a un peu plus de 2 000 ans, le 1er août 10 av. J.-C., naissait à Lyon Tiberius Claudius Drusus, fils de Drusus l’Aîné et d’Antonia la Jeune. En dépit de son appartenance à l’illustre famille impériale julio-claudienne, Claude n’aurait jamais dû régner sur le vaste empire romain. Le destin en a voulu autrement car, 51 ans plus tard, il fut proclamé empereur par la garde prétorienne après l’assassinat de Caligula, en 41 de notre ère.

L’exposition a pour ambition de mettre en lumière la vie et le règne de cet homme au destin singulier. Claude pâtit aujourd’hui encore du portrait peu flatteur transmis par la littérature antique et repris dans l’imaginaire populaire moderne. Décrit comme un être faible, influençable, diminué physiquement et intellectuellement, son image souffre aussi de la « sulfureuse » renommée de ses troisième et quatrième épouses, Messaline et Agrippine, et du destin tragique de son fils Britannicus.

Depuis peu cependant, les chercheurs et les historiens restituent la figure d’un homme cultivé, bon gestionnaire, promoteur de réformes administratives efficaces pour l’empire et soucieux de son peuple. Sa loi la plus fameuse est sans nul doute celle relative à l’admission des Gaulois au sénat romain, célèbre par le discours qu’il prononça, en 48 à Rome, gravé sur des plaques de bronze, dites Table claudienne.

D’alliances en stratégies politiques jusqu’aux grandes réalisations de son règne, c’est ce nouveau visage de l’empereur Claude que l’exposition présentera à travers plus de 150 oeuvres : statues, bas-reliefs, camées et monnaies, objets ; de la vie quotidienne, peinture d’histoire, etc.

Des extraits de films, des restitutions 3D et des photographies de l’artiste Ferrante Ferranti complèteront le parcours, pour inviter le visiteur à la redécouverte d’un homme dont, de manière inattendue, le destin décida qu’il serait un grand empereur romain.

Commissariat de l’exposition
Geneviève Galliano, conservateur en chef du Patrimoine, en collaboration avec Hugues Savay-Guerraz, directeur de Lugdunum-musée romain de Lyon, et François Chausson, professeur d’histoire romaine, université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Catalogue de l’exposition, réalisé avec le soutien de la Fondation de l’Olivier : Claude (Lyon, 10 av. J.-C. – Rome, 54 ap. J.-C.). Un empereur au destin singulier. 320 pages, 234 illustrations. Paris, Lienart éditions, 38 €.

Déc
15
sam
(Arles) L’armée de Rome, la puissance et la gloire @ Musée départemental, Arles Antiques
Déc 15 2018 – Avr 22 2019 Jour entier
(Arles) L'armée de Rome, la puissance et la gloire @ Musée départemental, Arles Antiques

Exposition organisée par le musée départemental Arles antique avec la collaboration exceptionnelle du Musée d’Art Classique de Mougins

L’expansion de Rome n’aurait jamais pu être aussi forte, sur un temps aussi long et sur un territoire aussi vaste sans la puissance et le professionnalisme de son armée. C’est un sujet qui semble familier et dont pourtant de nombreux aspects restent encore aujourd’hui peu connus du grand public.
L’exposition aura ainsi pour but de présenter l’organisation, la technicité et la puissance de l’un des piliers fondamentaux de la civilisation romaine.
En fin de parcours, un espace sera consacré à l’histoire vivante et aux recherches en archéologie expérimentale conduites depuis plus de 20 ans par la Légion VIII Augusta.

Informations pratiques

Ouvert tous les jours de 10h à 18h,
sauf le mardi.
Fermeture : 1er janvier, 1er mai, 1er novembre et 25 décembre.
TARIFS
Collections permanentes + exposition : 8 € – 5 €

Jan
22
mar
Cavalaire et la période antique @ Espace Archéologique Municipal, Cavalaire-sur-Mer
Jan 22 – Mar 30 Jour entier
Cavalaire et la période antique @ Espace Archéologique Municipal, Cavalaire-sur-Mer

Cette exposition est proposée dans les cadre des 90 ans de la commune. Elle présente Cavalaire pendant la période antique avec son “portus” et ses “villae.”

Pendant les vacances scolaires, des ateliers sont organisés sur inscription auprès de l’Espace archéologique.

Jan
28
lun
La médecine gréco-romaine en images, des clichés contre vos clichés @ Faculté de Médecine de Sorbonne Université Campus Pitié-Salpêtrière hall du 105 boulevard de l'hôpital - 75013 Paris
Jan 28 – Mar 1 Jour entier
La médecine gréco-romaine en images, des clichés contre vos clichés @ Faculté de Médecine de Sorbonne Université Campus Pitié-Salpêtrière hall du 105 boulevard de l'hôpital - 75013 Paris

Cette exposition s’inscrit dans la volonté de renouveler l’histoire des pratiques médicales par une multiplication des collaborations entre médecins et historiens de la médecine.

Elle propose un parcours présentant des photographies d’instruments et de pratique de médecine antique, à travers des objets issus du British Museum et d’objets issus des musées français.

La sélection de photographies a été préparée par l’enseignante Muriel Labonnelie (enseignant-chercheur à l’Université de Bourgogne et maître de conférences en langue et littérature latines et chercheur en histoire de la médecine gréco-romaine au LAMS).

Fév
8
ven
César et le Rhône, Chefs-d’œuvre antiques d’Arles @ Musée d'Art et d'Histoire, Genève
Fév 8 – Mai 26 Jour entier
César et le Rhône, Chefs-d’œuvre antiques d'Arles @ Musée d'Art et d'Histoire, Genève

César et le Rhône

Chefs-d’œuvre antiques d’Arles

8 février 2019 – 26 mai 2019

Musée d’art et d’histoire

Cette exposition présente des œuvres exceptionnelles dont un grand nombre a été trouvé dans le Rhône. Jamais ou rarement prêtées par le Musée départemental Arles antique, tel un bronze représentant un captif ou cet énigmatique buste en marbre attribué par ses découvreurs à Jules César, ces pièces dévoilent le passé de la colonie romaine d’Arles, fondée en 46 av. J.-C. par le célèbre dictateur.

Trente ans de fouilles subaquatiques ont révélé la vitalité d’Arles, trait d’union entre la Méditerranée et le réseau fluvial des Gaules. Ces trouvailles illustrent la romanisation précoce ainsi que l’intensité des échanges matériels et spirituels. L’histoire genevoise est évoquée en filigrane à travers des pièces de la collection du MAH. Située à l’extrémité nord de cet axe rhodanien qui traverse la vaste Province de Narbonnaise, Genava est ainsi, depuis la conquête romaine, tournée vers le Sud.

 

Avec le prêt exceptionnel du Musée départemental Arles antique et la participation exceptionnelle du musée du Louvre.

 

Dépliant de l’exposition

Dossier de presse

Pressedossier

Visuels

Dossier pédagogique

Fév
22
ven
(Toulouse) Age of Classics ! L’Antiquité dans la culture pop @ Musée Saint Raymond, Toulouse
Fév 22 – Sep 22 Jour entier
(Toulouse)  Age of Classics ! L'Antiquité dans la culture pop @ Musée Saint Raymond, Toulouse

AGE OF CLASSICS ! L’ANTIQUITE DANS LA CULTURE POP s’inscrit dans la tradition des expositions du musée Saint-Raymond, tout en proposant une expérience inédite. A la croisée de l’archéologie et de l’art contemporain, elle interroge notre rapport aux mondes anciens et la part de cet héritage dans ce qui fait notre quotidien : bande dessinée, cinéma et séries, littérature, arts plastiques… En Europe, aux Etats-Unis et en Asie, les modèles classiques, les dieux gréco-romains, les mythes et les symboles ont donné naissance à de nouveaux héros et à de nouvelles pratiques artistiques. Savez-vous que la saga Harry Potter fourmille de références classiques ? Voyez-vous l’Hercule qui se cache sous le costume de Superman ?

Alors que les études sur la réception de l’Antiquité se développent, le moment paraissait opportun pour le musée d’archéologie de Toulouse de proposer ce point de vue original. Des objets de ses collections sont confrontés pour la première fois dans une exposition d’envergure à des productions de la culture populaire et à des oeuvres contemporaines de renommée internationale.

Toujours très attentif à ses publics, le MSR propose une programmation dynamique pour accompagner ce projet : visites commentées, publications, ateliers pour le jeune public… Enfilez donc votre cape et laissez-nous vous entraîner dans une saison superhéroïque !

Tarif :
> Plein tarif : 8 € (avec accès à la collection permanente)
> Tarif réduit : 5 € (avec accès à la collection permanente) pour les étudiants, les titulaires de la carte Toulouse Cultures, carte du COSAT, groupes à partir de 15 personnes
> Gratuité : pour les moins de 19 ans, groupes scolaires accompagnés de leurs professeurs et accompagnateurs, conservateurs, journalistes, guides conférenciers, titulaires de la carte d’invalidité avec accompagnateur, chèques Toulouse Jeunes, Pass Tourisme.

Horaires :
Du 22 février au 22 septembre 2019
Du mardi au dimanche, de 10 h à 18 h. Fermée le 1er mai.

Fév
23
sam
(Lattara) Torques et Compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay @ Site archéologique Lattara - musée Henri Prades
Fév 23 – Sep 2 Jour entier
(Lattara) Torques et Compagnie. Cent ans d'archéologie des Gaulois dans les collections du musée d'Épernay @ Site archéologique Lattara - musée Henri Prades

La nouvelle exposition “Torques et Compagnie. Cent ans d’archéologie des Gaulois dans les collections du musée d’Épernay” sera présentée du 23 février et jusqu’au 2 septembre 2019 au Site archéologique Lattara-musée Henri Prades de Montpellier Méditerranée Métropole.

Creusée, fouillée et analysée depuis le XIXe siècle, la craie champenoise a livré un nombre considérable de nécropoles qui ont aidé les générations successives d’archéologues à se forger des références partagées pour construire et reconstruire l’image des Gaulois.
Les torques, colliers rigides en or ou en bronze, font l’objet de toutes les attentions et suscitent l’engouement des collectionneurs et des chercheurs qui, progressivement, vont découvrir la richesse et la complexité de la culture gauloise.
De la tombe à la parure, c’est toute l’organisation de la société au sein de son territoire qui est mise en lumière et qui permet, aujourd’hui, de raconter l’histoire de l’archéologie des Gaulois en Champagne.
À l’occasion de cette exposition, 350 objets issus des collections du musée de la ville d’Épernay ont été rassemblés à Bibracte avant de circuler en France et en Europe.
Vestiges matériels et documents d’archives sont confrontés aux découvertes récentes et méthodes d’analyse modernes.
Bijoux, armes, céramiques sont ainsi rassemblés pour offrir aux visiteurs leurs qualités esthétiques et leur mémoire d’outre-terre, affinant et redessinant l’histoire de ces sociétés de l’âge du Fer.
Une exposition conçue par Bibracte et le musée du vin de Champagne et d’Archéologie régionale de la Ville d’Épernay, adaptée par le Site archéologique Lattara – musée Henri Prades.

Mar
27
mer
(Lens) Homère @ Louvre-Lens
Mar 27 – Juin 22 Jour entier
(Lens) Homère @ Louvre-Lens

L’une des expositions les plus ambitieuses jamais consacrées à Homère, l’auteur de L’Iliade et de L’Odyssée, ces deux célèbres épopées qui sont au fondement de toute la culture occidentale. Elle offre une plongée inédite dans la richesse du monde homérique, un univers aussi beau que mystérieux.

Après un prélude consacré aux dieux de l’Olympe et à la Muse qu’invoque Homère, l’exposition part à la découverte du « prince des poètes », dont l’existence même est discutée. Elle explore aussi les phénomènes d’« homéromanie », qui ont marqué la science archéologique et inspiré des œuvres ou des comportements, suivant une imitation homérique d’une grande fécondité, jusque dans la vie quotidienne. L’exposition fait ensuite revivre aux visiteurs les principaux héros et récits de L’Iliade et de L’Odyssée. Objets archéologiques et œuvres modernes évoquent ainsi la manière dont ces épopées ont été mises en images, avec une rare constance mais avec des variations selon les époques, qui relèvent d’une histoire du goût.

Le parcours revient également sur les plus célèbres scènes de la guerre de Troie, appartenant à d’autres poèmes aujourd’hui disparus mais qu’on lisait encore dans l’Antiquité. Elles révèlent la profusion de la matière épique antique et le miracle que constitue la conservation des œuvres d’Homère.

 

Commissariat

Alexandre Farnoux, directeur de l’École française d’Athènes,
Vincent Pomarède, administrateur général adjoint du Louvre,
Luc Piralla, directeur adjoint du musée du Louvre-Lens,
et Alain Jaubert, écrivain et cinéaste,

assistés d’Alexandre Estaquet-Legrand.

Avr
6
sam
(Nîmes) Pompéi, un récit oublié (06 avril – 06 octobre 2019) @ Musée de la Romanité, Nîmes
Avr 6 – Oct 6 Jour entier
Si j’étais gladiateur… @ Musée de Vieux-la-Romaine
Avr 6 – Déc 30 Jour entier
Si j'étais gladiateur... @ Musée de Vieux-la-Romaine

Vivez en famille une expérience immersive et initiatique au cœur de la gladiature !

Embrassez la carrière de gladiateur le temps de votre visite : prêtez serment à votre arrivée, essayez les panoplies des gladiateurs, initiez-vous à quelques techniques de combat…

Découvrez ce que vous avez toujours voulu savoir les gladiateurs : statut, entrainement, vie quotidienne… Les règles de la gladiature vous seront dévoilées, remettant en question bien des clichés.

Le parcours d’exposition

L’ENGAGEMENT | COMMENT DEVIENT-ON GLADIATEUR ?

Découvrez comment la gladiature apparait, qui sont réellement les gladiateurs et gladiatrices ? Comment s’engagent-ils ?

Comme eux il y a 2000 ans, prêtez serment et devenez une jeune recrue ! Vous pourrez ensuite entrer dans le ludus, l’école de gladiateurs…

DANS L’ARMURERIE | LES DIFFÉRENTS GLADIATEURS.

Pour garantir l’effet spectaculaire mais aussi l’équilibre des combats, les gladiateurs disposaient de panoplies de protections et d’armements très codifiées dont les détails vous sont présentés.

Dans l’armurerie, essayez les différentes panoplies et choisissez dans quelle armatura vous voulez commencer l’entrainement : le Provocator avec sa protection pectorale, l’Hoplomachus avec son casque à grande crête et son petit bouclier rond, le Retiarius armé de son trident et de son filet…à vous de choisir !

L’ENTRAINEMENT | LES DIFFÉRENTS DUELS.

Découvrez les 7 combinaisons de duels existants dans l’Antiquité et les techniques de combat enseignées aux gladiateurs lors de l’entrainement.

Comme un gladiateur initiez-vous à quelques techniques de combat sur des pali, poteaux en bois dédiés à l’entrainement. La percussion au bouclier ou les gestes d’attaque à la dague n’auront plus de secrets pour vous !

L’AMPHITHÉÂTRE ET LES JEUX | UNE ATMOSPHÈRE SPECTACULAIRE.

Entrez dans l’amphithéâtre pour une journée de jeux ! Quel est ce lieu dédié aux combats de gladiateurs et aux chasses dont le Colisée est l’exemple le plus connu ? Comment se déroule la journée de spectacles ?

Pour parfaire votre formation, rien de mieux que d’observer les stars de l’amphithéâtre : installez-vous sur les gradins et assistez aux combats de gladiateurs du jour (vidéos).

VIE QUOTIDIENNE & FIN D’UNE CARRIÈRE | ÊTRE UNE STAR.

Quelle était la vie quotidienne des gladiateurs en dehors de l’arène ? Une vie de famille était-elle possible, comment se termine leur carrière (retraite ou mort au combat ?)… Une chose est certaine, les gladiateurs étaient les stars de leur époque.

Des objets archéologiques, véritables produits dérivés à l’effigie de ces stars de l’Antiquité, permettent de faire quelques parallèles avec nos sportifs contemporains tels que les joueurs de football.

Tout au long de l’exposition les mythes véhiculés notamment par le cinéma tomberont et vous vous émerveillerez devant leurs véritables histoires…

Juin
20
jeu
LVDIQVE – Jouer dans l’Antiquité @ Lugdunum, Lyon
Juin 20 – Déc 1 Jour entier
Dans l’Antiquité, le jeu est omniprésent au quotidien. Par terre, au forum ou sur les marches d’un temple, tout le monde joue, même les dieux. Aujourd’hui, sur son ordinateur, sa console ou son téléphone portable, tout le monde joue !

Jouait-on différemment il y a 2000 ans ? Les hommes jouaient-ils avec les femmes ? Les enfants avec leurs parents ? Que sait-on encore de ce qui amusait les enfants à l’époque ?

Depuis quelques années, l’Antiquité grecque et romaine représente pour les éditeurs de jeux une formidable source d’intérêt. Mais quelle image véhiculent ces jeux ? Se sont-ils inspirés des recherches archéologiques ou plutôt des séries télévisées ? Qu’en pensent les archéologues ?

Lugdunum – Musée & Théâtres romains exposera le jeu en présentant des collections archéologiques uniques issues de musées français et étrangers.

D’après l’exposition originale Veni, Vidi, Ludique du Musée romain de Nyon (Suisse), sous la direction de Véronique Dasen, professeure d’archéologie classique à l’Université de Fribourg, en collaboration avec le Musée suisse du jeu de la Tour-de-Peilz.

Tarifs : Billet d’entrée du musée : 7 € / 4,50 €