COLLECTION • Mort et résurrection d’Héraclès – Mythologie & Philosophie #8

Les êtres maléfiques et surnaturels qu’Héraclès a dû vaincre « pour la gloire d’Héra » (Héra-Kleios) ne sont pas des êtres ordinaires, mais des résurgences des forces primitives du chaos – en quoi Héraclès ne fait que reproduire la scène primitive à l’origine de la plupart des mythes grecs, à savoir la lutte de son père, Zeus, contre la violence des Titans. Héraclès n’en est pas moins lui-même un être déchiré, sans cesse partagé entre sa vocation pour la justice et une violence démesurée qui le pousse à tuer encore et toujours. En quoi il est un héros tragique, un personnage voué au malheur, dont la mort atroce ne sera compensée que par une apothéose, une transformation en dieu immortel. Ce sera l’occasion de s’interroger sur la profondeur incomparable de la conception grecque du tragique.

Pour en savoir plus, consultez le site de l’éditeur.

heracles mythologie philosophie

A propos Thomas Frétard

Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Alésia, l’ultime espoir

À Gergovie nous avons fait reculer César, à Alésia nous allons l’anéantir. Première référence émotionnelle …

Laisser un commentaire

X