ESSAI • Les grands procès politiques de l’Antiquité

Présentation de l’éditeur :

Ce livre fait revivre le dialogue passionnant, parfois dramatique, toujours épique entre citoyens athéniens et romains à travers leurs procès politiques. Qu’il s’agisse de définir les limites de la démocratie, la forme ou la nature du régime ou bien encore le destin de la République face aux périls intérieurs, Athènes et Rome nous dévoilent une face cachée, souvent méconnue, des grands procès politiques aux antipodes de la représentation moderne que nous nous faisons de ces instances.

Quatrième de couverture :

L’histoire mouvementée du XXe siècle donne du procès politique une image préconçue, celle d’un moyen de répression, d’élimination des opposants politiques par un État totalitaire. Notre conception moderne de la démocratie et de la république répugne à croire que l’idée de procès politique puisse coexister avec un gouvernement démocratique ou des institutions républicaines. Pourtant, la démocratie athénienne et la République romaine nous offrent de nombreux exemples contraires. [Texte ci-dessus.]

Éric Gilardeau est avocat à la Cour d’Appel de Paris, maître de conférences habilité à diriger des recherches, auteur de travaux sur la codification, le droit judiciaire, la philosophie du droit et spécialiste de l’Antiquité.

Pour plus d’informations, consultez le site de l’éditeur.

grands procès

[amazonjs asin=”2343064326″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Les grands procès politiques de l’antiquité”]

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

La Classe / Rallye mythologie

La revue pédagogique La Classe propose un rallye lecture sur la mythologie (n°315) à destination …

Laisser un commentaire