ESSAI • Platon : grands mythes et petites histoires

Non, ce n’est pas H.G. Wells qui inventa l’homme invisible, mais bien Platon à travers son conte fameux de « L’anneau de Gygès » où le berger lydien tourne son anneau dans un sens ou l’autre pour disparaître ou réapparaître. Non, l’Atlantide, n’entre pas dans l’histoire à l’époque moderne par le biais de reportages, d’émissions télévisées, de livres divers, mais trouve son origine dans deux dialogues intitulés, « Timée » et « Critias ». Ainsi en va-t-il pour tous ces grands mythes développés par Platon. Ils continuent d’exercer une emprise à travers le temps par leur poésie et leur pertinence. Mais à côté de tous ces récits fabuleux, en apparaissent d’autres plus modestes mais non moins marquants, quasiment des historiettes plutôt savoureuses, traitant de sujets en rapport avec les préoccupations constantes de l’auteur : la fuite des idées, la difficulté de les retenir (Les statues de Dédale), la fragilité de l’écriture (Le dieu Teuth), l’incertitude des connaissances humaines (Comme un poisson dans l’eau…), le jeu de la nécessité (Le joueur de tric-trac), sans parler de « La marionnette au fil d’or »… Il semble donc profitable au plus grand nombre, friand d’émotions intellectuelles, d’offrir toutes ces fictions, sollicitant une vigilance de bon aloi.

Pour en savoir plus, consultez le site des éditions Ovadia.

platon mythe

[amazonjs asin=”2363921410″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Platon : grands mythes & petites histoires”]

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Sondage sur la mise en place de l’option FCA 6e (Français et Culture Antique)

Merci de répondre nombreuses et nombreux à ce rapide sondage sur la mise en place …

Laisser un commentaire