Accueil » Livres, audio, videos » Audio » Horace, Ode, 3.9 (mètre : glyconien + asclépiade court)

Horace, Ode, 3.9 (mètre : glyconien + asclépiade court)


Classement : Texte latin en lecture restituée
Nous présentons ici les travaux d’enregistrements sonores de poésie latine de Vojin Nedeljkovic.
En effet, le site Viva Voce sur lequel était présenté ce travail n’est aujourd’hui plus accessible : http://dekart.f.bg.ac.yu/~vnedeljk/VV/index.html
Vojin Nedeljkovic lis les textes latins en marquant les longueurs des syllabes et les syllabes accentuées : une véritable redécouverte de la poésie antique.
Horace, Ode, 3.9 (mètre : glyconien + asclépiade court)
Donec gratus eram tibi,
nec quisquam potior bracchia candidae
cervici juvenis dabat,
Persarum vigui rege beatior.
Donec non alia magis
arsisti, neque erat Lydia post Chloen,
multi Lydia nominis
Romana vigui clarior Ilia.
Me nunc Thressa Chloe regit,
dulces docta modos et citharae sciens,
pro qua non metuam mori,
si parcent animae fata superstiti.
Me torret face mutua
Thurini Calais filius Ornyti,
pro quo bis patiar mori,
si parcent puero fata superstiti.
Quid si prisca redit Venus,
diductosque jugo cogit aeneo ?
si flava excutitur Chloe,
rejectaeque patet janua Lydiae ?
Quamquam sidere pulchrior
ille est, tu levior cortice et improbo
iracundior Hadria,
tecum vivere amem, tecum obeam libens.
Traduction :

HORATIUS

Tant que je t’ai plu et qu’aucun autre, plus aimé, n’a entouré de ses bras ton cou blanc, j’ai vécu plus heureux que le roi des Perses.

LYDIA

Tant que tu n’as brûlé pour une autre plus que pour moi et que Lydia ne passait point après Chloé, la renommée de Lydia a été grande, et j’ai vécu plus illustre que la Romaine Ilia.

HORATIUS

Maintenant Chloé de Thrace règne sur moi; habile aux doux chants et à jouer de la cithare. Je ne craindrais point de mourir pour elle, si, épargnée par les destins, elle devait me survivre.

LYDIA

Il me consume d’un amour qu’il partage, Calaïs, fils d’Ornytus de Thurium. Je consentirais à mourir deux fois pour lui, si, épargné par les destins, le jeune homme devait me survivre.

HORATIUS Quoi! Si l’ancienne Vénus revenait et nous réunissait encore sous son joug d’airain? Si la blonde Chloé était rejetée, et si ma porte s’ouvrait à Lydia repoussée?

LYDIA Bien qu’il soit plus beau qu’un astre, et toi plus léger que le liège et plus irritable que l’orageuse Hadria, c’est avec toi que j’aimerais vivre, avec toi que je voudrais mourir!

 

A propos Arrête Ton Char !

Arrête Ton Char !
Propositions du collectif : https://www.arretetonchar.fr/manifeste-arrête-ton-char-les-lca-aujourdhui/

Sur le même thème

Une histoire de la piraterie (2/4) : De Rome à la Cilicie : une république des pirates ?

Quand Ulysse pille le pays des Cicones, au sud de la Thrace, est-il un “pirate” …

Laisser un commentaire