Accueil » Actualités des LCA » La voix de la vérité : Témoins et témoignages dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C. – Charles Guérin

La voix de la vérité : Témoins et témoignages dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C. – Charles Guérin

Essais & Anthologies  
Date de sortie : 13/03/2015
Public : tout public
Auteur : Guérin, Charles
Editeur : Les Belles Lettres
Collection : Mondes anciens
Nombre de pages : 320 p.

Présentation de l’éditeur :

Déposé par oral, au cours d’un interrogatoire qui prend place à la fin des débats, le témoignage judiciaire est un aspect oublié du procès à Rome, tant par les penseurs latins que par les philologues : le procès, lieu de la grande éloquence et des émotions, se gagnerait par le seul discours de l’orateur. Rompant avec cette perspective, La voix de la vérité aborde le témoignage comme un élément central du procès, en reconstitue le déroulement, les enjeux et les stratégies et démontre qu’il fournissait aux juges autant – sinon plus – de moyens de prendre leur décision que les discours auxquels nous sommes habitués. Il fait ainsi apparaître une autre dimension de l’éloquence latine, et une autre fonction de l’orateur, en recomposant une véritable rhétorique de l’interrogatoire, appelant une préparation, une méthode et des stratégies propres. Le procès, dès lors, ne peut plus se concevoir sans que soit pris en compte ces autres régimes de discours, celui de la véridiction (pour le témoin qui affirme ce qu’il sait) et du questionnement (pour l’orateur qui l’interroge). Enfin, c’est la question du rapport latin à la vérité et à la persuasion qui est posée par le biais du témoignage, puisque celui-ci renverse les postures oratoires habituelles. Le témoin déclare, raconte mais ne démontre jamais. Le témoignage suppose par conséquent un modèle discursif très problématique pour la rhétorique ancienne, celui d’un rapport à autrui fondé sur la croyance. Mais comment peut-on croire autrui dans l’arène du tribunal, surtout quand celui-ci n’a ni le prestige ni l’autorité des grands nobles ou n’est, parfois, pas même romain ? Autrui peut-il dire le vrai, surtout quand il n’a pas les mêmes coutumes ou les mêmes interdits ? Derrière les manœuvres et les arguments, c’est la question de la romanité que fait surgir cette confrontation de l’orateur et de cet autre social ou ethnique qu’est bien souvent le témoin.

Retrouvez le sommaire de cet ouvrage sur le site de l’éditeur.

voix vérité tribunaux romains[amazonjs asin=”2251300023″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”La Voix de la vérité: Témoins et témoignages dans les tribunaux romains du Ier siècle avant J.-C.”]

Enregistrer

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Modification du calendrier du 2e Prix Littérature Jeunesse Antiquité

La situation sanitaire liée à l’épidémie de Covid19 vient une nouvelle fois perturber le calendrier …

Laisser un commentaire