Le dernier César

IIe siècle de notre ère. Rome, cette modeste Cité devenue la Ville éternelle, s’étend désormais sur trois continents, des côtes de l’Atlantique jusqu’aux rives de l’Euphrate, des brumes de l’Angleterre aux sables brûlants d’Afrique du Nord. Mais les peuples, autrefois soumis par le glaive à la puissance invincible de l’Empire, font désormais vaciller le colosse chancelant aux pieds d’argile, enivré par le vice et la paresse.

En l’an 476, le dernier empereur de Rome est déposé par un roi germain, sonnant le glas de l’épopée des Césars. L’Empire romain d’Occident n’est plus. Pourtant, un jeune général de retour d’une campagne sans gloire contre les hordes germaniques du nord, veut croire en la survie de l’Empire d’Occident. Lucius Maximilius, secondé d’une poignée de survivants de la redoutable XIIIe légion, va rendre à Rome son honneur, son courage et sa grandeur, en s’opposant aux terribles Barbares qui s’apprêtent à saccager la ville. Soudain ranimés par leur glorieux passé, les Romains brandissent à nouveaux les armes. Le temps d’une bataille titanesque, l’aigle impérial va relever la tête. L’aube de la barbarie se lèvera-t-elle sur le crépuscule des hommes ?

Parution : 25 mars 2015.

balfroid dernier césar[amazonjs asin=”2310020931″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Le dernier césar”]

Enregistrer

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

La métamorphose humain/insecte : un défi littéraire et artistique de l’Antiquité à nos jours.

Le thème fait l’objet d’un appel à contributions: L’objet de cette journée est d’explorer la …

Laisser un commentaire