Accueil » Actualités des LCA » Toutes sortes de monstres : le Minotaure

Toutes sortes de monstres : le Minotaure


Classement : Reportage
Thématique :
Media : France Culture

France Culture – Nous serons comme des dieux : Toutes sortes de monstres : le Minotaure – 18-08-2014 (6′)

C’est un monstre connu, un homme à tête de taureau célébré maintes fois par Picasso. Minotaure signifie « Le taureau de Minos », appellation trompeuse, car le Minotaure n’est pas du tout le fils du roi Minos.

Minos, roi de la Crète, est le fils que Zeus a donné à la jeune fille Europe, qu’il avait enlevée sous la forme d’un taureau blanc et qu’il avait emportée loin de sa terre natale. Le roi Minos a épousé Pasiphaé, la sœur de l’enchanteresse Circé qui séduisit le roi Ulysse sur le chemin de son retour de Troie. Jusque là tout va bien. Le roi Minos est un fidèle du dieu marin Poseïdon qui lui offre pour un beau sacrifice un superbe taureau blanc- non, pas le même, le précédent était une incarnation de Zeus.

Mais le taureau est si beau que Minos hésite à le sacrifier- allez, je le garde un jour de plus, non, un mois… Bref, il tergiverse jusqu’à ce que Poséïdon décide de se venger. Et quelle vengeance ! Le dieu marin rend Pasiphaé folle amoureuse du taureau blanc. Et il n’y a rien à faire, la reine est en chaleur, la reine veut son taureau. Navré, le roi Minos demande à Dédale, son ingénieur, de construire une vache de bois ouverte au bon endroit, et revêtue d’une peau de vache fraîchement dépecée. Brûlante de désir, la reine Pasiphaé se glisse dans le corps de bois de la vache et se fait saillir par son amant taureau.

Leur fils sera Astérios, surnommé le Minotaure. Il est bien le taureau de Minos et il est le fils de Pasiphaé, son épouse. L’ennui, c’est qu’il est cannibale, n’aime que la chair humaine et mange énormément. Sur le conseil de l’oracle de Delphes, Dédale l’ingénieur édifia une prison labyrinthe pour cacher le monstre, une prison avec tant de circuits- des dédales- que le Minotaure ne pouvait pas en sortir. Que faire pour le nourrir ?

 Opportunément, l’un des fils de Minos fut tué par Egée, roi d’Athènes. En expiation, Egée fut condamné à envoyer chaque année sept filles et sept garçons, bonne viande pour Minotaure. Les sacrifiés étaient tirés au sort et une année, le tirage désigna Thésée, le fils d’Egée. Thésée parvint à séduire Ariane, l’une des sœurs du monstre, et elle lui donna une bobine de fil pour se débrouiller dans le labyrinthe. Thésée tua le Minotaure, sortit du labyrinthe et, plaquant vilainement son amoureuse Ariane sur une île déserte, s’enfuit avec sa petite sœur, Phèdre, qu’il épousa.

Oui, c’est bien elle, notre Phèdre amoureuse de son beau-fils Hippolyte, cette Phèdre incestueuse dont Racine fit son miel, toute entière à sa proie attachée. L’amour fou, pour les filles de Pasiphaé, c’est de famille. Et Ariane ? Dionysos la trouva plutôt belle sur son île et il l’épousa.

http://www.franceculture.fr/emission-nous-serons-comme-des-dieux-toutes-sortes-de-monstres-le-minotaure-2014-08-19

 

 



Dans la même série
  • Les petites amoureuses du roi des dieux – L’amant déguisé en nuage
  • Les petites amoureuses du roi des dieux : L’amant déguisé en pluie
  • Toutes sortes de monstres : Pan, le dieu bouc
  • Les petites amoureuses du roi des dieux – L’amant déguisé en mari
  • Les enfants prodigieux, Alcide le caractériel
  • Nos amis les rats : Sérapis, un dieu farci de rats
  • Nos amis les rats : Apollon, dieu des rats
  • Les enfants prodigieux : Hermès, bébé voyou
  • Les amoureux massacrés, Attis, le pin émasculé
  • Les procréations assistées – Deuxième grossesse de Zeus : naissance de Dionysos
  • Les procréations assistées – L’accouchement du crâne de Jupiter
  • Faire un enfant sans femme
  • Les petites amoureuses du roi des dieux, L’amant déguisé en sa fille
  • Les petites amoureuses du roi des dieux, L’amant-cygne
  • Les déesses vierges, La bruyante aux flèches d’or née sur l’île aux phoques
  • Les déesses vierges, Hestia ou le nombril du foyer
  • Les déesses vierges, Athéna ou l’éblouissement
  • Les amoureux massacrés, le charme de l’inceste et la dent de sanglier
  • Les amoureux massacrés : le chasseur et la chaste déesse
  • Les procréations assistées : faire un enfant sans femme
  • A propos Robert Delord

    Robert Delord
    Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

    Sur le même thème

    RTL / Aiguë, exiguë, ambiguë: mais où va donc le tréma ?

    Aujourd’hui, amis des mots, nous allons parler de deux petits points qui posent question à …

    Laisser un commentaire

    X