Ainsi parlait Pénélope (poèmes)

Je laisse la navette reposer sur un côté, puis je me frotte les mains,
et je grandis dans l’impatience jour après jour —
Je ne suis pas née pour porter un cœur affairé.
Ainsi parlait Pénélope tisse l’attente, lui donnant une épaisseur, et retrace les longs jours endurés par Pénélope, entre désir et colère, rêverie et lucidité, crainte et confiance. D’une plume inspirée d’Homère, Tino Villanueva écrit un vibrant hommage à l’amour véritable, au-delà de l’épreuve.

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

La Classe / Rallye mythologie

La revue pédagogique La Classe propose un rallye lecture sur la mythologie (n°315) à destination …

Laisser un commentaire