Accueil » Actualités des LCA » Archéologia #535 – Osiris : les mystères engloutis de l’Égypte

Archéologia #535 – Osiris : les mystères engloutis de l’Égypte

Magazines
Date de sortie : septembre 2015
Editeur : Archéologia (Faton)
This entry is part 16 of 39 in the series Magazine - Archeologia

Outre le dossier sur Osiris, plusieurs articles abordent l’Antiquité gréco-romaine et l’histoire celte :

  • L’or blanc des Celtes (1 p.)

Le sel, l’obsidienne, l’ambre, le cuivre, l’or, ces matières premières ont servi d’enjeux de pouvoir et sont à l’origine de circuits commerciaux tentaculaires. Le sel faisait ainsi la richesse et la renommée de la vallée de la Seille à l’époque celtique (VIIe-VIe siècle avant J.-C.). Une exposition retrace cette activité quasiment industrielle.

  • D’Antipolis à Antibes, les trois vies des objets archéologiques (1 p.)

Comment un objet antique devient-il une pièce archéologique et enfin un document patrimonial ? Le musée d’archéologie d’Antibes retrace de manière ludique le parcours des objets archéologiques sur 2000 ans, de leur abandon à la présentation dans une vitrine. Avec, pour guide, une lampe à huile romaine à décor de Gorgone.

  • Cacher et coder, l’écriture mystérieuse (1 p.)

Le pouvoir de l’écriture est immense. Appelée à conserver la mémoire des hommes, elle servit aussi à la dissimuler. Tout au long de l’histoire, dans les guerres ou les luttes politiques et économiques, l’écriture fut remodelée, modifiée, codée, cachée. Le musée Champollion de Figeac nous résume cette passionnante aventure de la cryptographie et de la stéganographie.

  • Tout Virgile dans la Pléiade (1 p.)

La Bibliothèque de la Pléiade continue de renouveler son catalogue d’auteurs antiques. Après les Épicuriens, voici l’intégrale de Virgile, le plus illustre des poètes latins. Un événement éditorial.

  • Le palais d’Hérode a-t-il abrité le procès du Christ ? (2 p.)

Depuis novembre 2014, un nouveau monument se visite : un kishle de la période ottomane. En quoi cette triste prison, encore en usage jusqu’en 1948, modifie-t-elle nos connaissances de la ville trois fois sainte ? Et comment cela touche-t-il plus particulièrement les chrétiens? C’est qu’elle renferme les premiers restes visibles jamais retrouvés du palais d’Hérode.

  • Bronzes et pierres sortent des réserves (2 p.)

En prémices à l’ouverture du futur musée de la romanité à Nîmes en 2018, le musée archéologique de Nîmes expose, à la Chapelle des Jésuites, une centaine d’œuvres dont de nombreuses inédites, sorties des réserves et restaurées pour cette occasion. Une exposition à voir et à toucher.

  • Le Musée d’Israël fête ses 50 ans (8 p.)

Inauguré le 11 mai 1965, le Musée d’Israël à Jérusalem est à vocation encyclopédique, abordant toutes les époques et tous les continents. Riche de 500 000 objets, il est l’un des plus grands au monde. À l’occasion de son jubilé, nous présentons ici les pièces les plus emblématiques de ses collections d’archéologie. Un patrimoine de l’humanité en images.

  • Rites gaulois et romains entre Rhône et Alpes (6 p.)

Une exposition itinérante dans dix musées jusqu’en 2018 en Provence-Alpes-Côte d’Azur et en Rhône-Alpes. Tel est l’ambition du projet collectif de recherche « Autour des Voconces » conduit par Nicolas Rouzeau et Michèle Blois. Le musée de Saint-Paul-Trois-Châteaux propose une présentation originale d’objets inédits provenant de collections privées et publi­ques, qui relate les pratiques cultuelles dans les sanctuaires entre Rhône et Alpes.

  • Les armes de la Tène ou l’art des guerriers celtes (6 p.)

Découvert en 1857, le site de la Tène en Suisse a donné son nom au second âge du fer qui se développe en Europe entre environ 450 et 25 avant notre ère. S’il n’a pas encore dévoilé tous ses mystères, il a livré un abondant matériel guerrier, illustrant les savoir-faire de la civilisation celtique à son apogée. De nouvelles études nous éclairent sur les compétences des artisans et des guerriers celtes.

  • Vieux-la-Romaine, nouvelles découvertes et reconstitutions (6 p.)

La fouille des bâtiments administratifs et civils de la cité gallo-romaine Aregenua, avec l’exceptionnelle conservation de la curie présentant trois gradins, a dynamisé la recherche sur l’évolution de la ville antique et sa transformation en village médiéval, complétée par des opérations d’archéologie préventive sur sa périphérie. Elle a aussi stimulé les actions de médiation, à travers des visites commentées, des stages d’initiation à la fouille et la création de visites virtuelles.

  • Les grandes questions de l’archéologie. Quand les civilisations s’effondrent… (2 p.)

“Les grandes questions de l’archéologie” sont une nouvelle rubrique tenue par Jean-Paul Demoule, ancien président-fondateur de l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap) et professeur à l’université de Paris I et à l’Institut universitaire de France. Il a fouillé en France et dans les Balkans et écrit de nombreux articles sur l’archéologie et ses développements.

Pour accéder au sommaire intégral, consultez le site de l’éditeur.

archeologia

Series Navigation<< MAGAZINE • Palmyre en péril – Archéologia #533Archéologia #537 • Découverte à Pompéi : une tombe préromaine exceptionnelle >>

A propos Thomas Frétard

Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

Laisser un commentaire