Accueil » Actualités des LCA » La gloire des Grecs

La gloire des Grecs

Essais & Anthologies  
Date de sortie : mars 2017
Public : tout public
Auteur : Gouguenheim Sylvain
Editeur : Éditions du Cerf
Collection : Histoire
Nombre de pages : 416 p.

Quel fut le rôle de l’empire byzantin dans l’essor culturel de l’Europe latine à l’époque de l’art roman ? C’est à Byzance, en effet, que fut recopiée la quasi-intégralité des oeuvres de l’Antiquité grecque. Et c’est dans la cité impériale que la culture antique continua pendant des siècles à servir de socle à l’enseignement scolaire. Ce bagage byzantin fut transmis aux cours royales et aux abbayes de l’Europe à l’époque romane. On rencontre ainsi les influences artistiques byzantines à travers toute l’Europe des Xe-XIIe siècles, dans les vallées de la Meuse ou du Rhône, en Allemagne, jusque dans les royaumes scandinaves. De nombreux textes antiques furent alors traduits en latin puis commentés. Les routes et les intermédiaires humains par lesquels cette transmission s’est effectuée montrent un couloir de circulation reliant la Sicile, l’Italie du Sud, la vallée du Rhône, la cour de Champagne, les abbayes d’Île-de-France et de Normandie, le monde rhénan… C’est toute l’influence byzantine sur le monde latin, visible dans les fresques et les enluminures, dans la transmission d’ouvrages, d’abord religieux, puis savants que retrace dans cet essai magistral Sylvain Gouguenheim.

Site de l’éditeur.

[amazonjs asin=”2204103365″ locale=”FR” title=”La gloire des Grecs : Sur certains apports culturels de Byzance à l’Europe Romane (Xe-début du XIIIe siècle)”]

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Annonce des lauréats du 1er Prix Littérature Jeunesse Antiquité (2020)

La voici avec trois mois de retard : la liste des lauréats du premier Prix …

Laisser un commentaire