Accueil » Livres, audio, videos » Livres » L’Atlas des empires – Où est le pouvoir aujourd’hui ? (6 000 ans d’histoire – 200 cartes)

L’Atlas des empires – Où est le pouvoir aujourd’hui ? (6 000 ans d’histoire – 200 cartes)

Magazines
Date de sortie : 12/10/2016
Editeur : Le Monde et La Vie
Collection : L'Atlas des empires

Les empires dominent notre Histoire depuis plus de deux mille ans. Mais de quoi parlons-nous vraiment ? Voici une Invitation à traverser les siècles et les continents pour une lecture surprenante et stimulante de la naissance à l’ascension jusqu’au déclin des empires. De l’Égypte pharaonique à la Chine impériale, en passant par Rome, les empires musulmans ou les vastes espaces des colonies européennes en allant jusqu’à la toile planétaire du Net, retour sur les ambitions, conquêtes, rivalités et décadences que notre humanité a portés pour les réinventer aujourd’hui. L’épopée « impériale » des sociétés humaines racontée par les meilleurs spécialistes dans un ouvrage de référence aux 200 cartes originales.

[…] L’empire, c’est la paix. Romaine ou chinoise, celle-ci est pourtant obtenue et maintenue au moyen de considérables efforts militaires, repoussant à grand-peine les « Barbares » par des murailles (de plus en plus poreuses) ou des armées (de moins en moins valeureuses), avant de se laisser subjuguer. Les plus célèbres épopées sont fleuves de sang. On compte au minimum un million de victimes pour Tamerlan (XIVe siècle), certaines estimations évaluant les pertes à 5 % de la population mondiale de l’époque. Quelles leçons en tirer pour comprendre, prévenir ou résoudre les conflits contemporains ?

[…] L’empire, c’est la stabilité. On ne la mesure guère qu’à l’échelle de quelques siècles. Rarement davantage – un millénaire pour Byzance. Mais il est des empires au développement durable, et des régions du monde où la succession des règnes forme, au moins vue de loin, une sorte de continuum de civilisation qui pour cela nous fascine : l’Égypte en toutes ses dynasties, la Chine, le Japon… Pourtant, d’Alexandre à Napoléon en passant par Charlemagne ou Gengis Khan, les fondateurs les plus connus ont rarement réussi leur succession. Si les empires meurent comme les civilisations, ils laissent des traces indélébiles. En quoi cet héritage est-il aujourd’hui déterminant ?

Édito complet sur le site de l’éditeur.

atlas-empires


Dans la même série :

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

Laisser un commentaire