Accueil » Actualités des LCA » Le Sel dans l’Antiquité ou les cristaux d’Aphrodite

Le Sel dans l’Antiquité ou les cristaux d’Aphrodite

Essais & Anthologies  
Date de sortie : 21/09/2015
Public : tout public
Auteur : Moinier, Bernard / Weller, Olivier
Editeur : Les Belles Lettres
Collection : Realia
Nombre de pages : 14 x 22,5 x 2,7 cm / 372 p.

Quel point commun peut-il y avoir entre la déesse Aphrodite et la conservation des jambons, un parfum à la rose et l’alimentation du bétail, la momification d’un corps et une pâte gingivale ? Le sel, dont Pline l’Ancien assurait déjà qu’« il est indispensable à la vie ». Sa grande utilité a toujours donné à penser qu’il est un don des dieux.
Chez les Anciens, le sel apparaît surtout comme un puissant médiateur. Cette appréciation tient à son caractère divin. Les meilleures illustrations en ont été données par Homère quand il campe Achille et Patrocle saupoudrant leurs brochettes, ou par Hésiode, selon qui Aphrodite est née du sel résultant de la cristallisation du sperme d’Ouranos. Substance minérale qui a le pouvoir de se dissoudre dans l’eau et de reparaître sous la forme de cristaux (évaporation), le sel entre dans divers rituels ou pratiques qu’il sacralise. Le sel de l’Alliance et l’accompagnement des oblations chez les Hébreux, le sel de la table pour les serments et les libations chez les Grecs, la confection de la mola salsa et le sacrifice aux lares chez les Romains illustrent ce rôle de médiateur.

En outre, il contribue à sceller l’amitié ainsi qu’en témoigne un proverbe que citent Aristote et Cicéron et qui fera dire plus tard à un écrivain français : « Pour se dire amis, il faut avoir mangé un minot de sel. » Il humanise la société.

Par son approche transversale, le présent volume offre une vision d’ensemble du sel dans l’Antiquité qui s’impose comme un symbole de vie dans chacune des cultures ayant contribué à former l’Empire romain, et la diversité de son usage donne à ces pages une particulière saveur.

Vous pouvez consulter le sommaire de l’ouvrage et en feuilleter quelques pages sur le site de l’éditeur.

sel antiquité

[amazonjs asin=”225133842X” locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Le Sel dans l’Antiqiuté: ou les cristaux d’Aphrodite”]

 

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Annonce des lauréats du 1er Prix Littérature Jeunesse Antiquité (2020)

La voici avec trois mois de retard : la liste des lauréats du premier Prix …

Laisser un commentaire