La guerre antique


Rayon : Histoire et Civilisation
Texte : Jean LOPEZ (éd.)
Editeur : Perrin
Site de l'éditeur
Format : 400
EAN : 9782262096847

Présentation:

Ramsès II, Nabuchodonosor, Alexandre le Grand, Hannibal, César, Attila : qui ne connaît ces grands conquérants de l’Antiquité ? Comment faisaient-ils la guerre, comment assiégeaient-ils les villes, comment nourrissaient-ils leurs soldats, où trouvaient-ils le fer pour leurs armes, les chevaux pour leurs chars et le bois pour leurs vaisseaux ? Il manquait aux premiers millénaires de l’Histoire leur fresque guerrière, nourrie des dernières découvertes de l’archéologie et éclairée par les commentaires d’historiens d’exception.
En quatre parties (« Guerres et batailles », de Qadesh en – 1274 av. J.-C. aux champs Catalauniques en 451 apr. J.-C. ; « Armes et tactiques » ; « Les chefs » ; « Les troupes ») et en près de soixante-cinq chapitres, voici une histoire militaire de l’Antiquité sans précédent, dont la matrice est forgée d’articles parus dans Guerres & Histoire, augmentés de nombreuses contributions inédites. Quand la guerre apparaît-elle dans l’histoire de l’humanité ? Pourquoi devient-elle, dès l’époque sumérienne, le mode usuel de régulation des conflits ? Pour quelles raisons les Assyriens ont-ils autant valorisé l’agression, la conquête, l’usage de la terreur, et, les premiers, rêvé à la domination du monde ? Pourquoi la construction d’Assurbanipal ou celle d’Alexandre n’ont pas duré quand l’empire de Rome a semblé s’éterniser ? Comment les invincibles légions ont-elles pu se faire étriller par les cavaliers virevoltants, surgis des steppes, ou par des cohues de Germains ? Comment ne pas s’étonner qu’en dépit d’une économie de stricte subsistance, l’Antiquité n’ait cessé de lever des armées, d’édifier des remparts, d’inventer des machines pour les faire tomber, d’exécuter les vaincus ou de les réduire en esclavage ? Autant de questions, parmi beaucoup d’autres, auxquelles répondent les meilleurs spécialistes dans cet ouvrage novateur.
Fort de sa méthode qui a fait le succès notamment de l’Infographie de la Seconde Guerre mondiale et de La Wehrmacht. La fin d’un mythe, tous deux parus chez Perrin, Jean Lopez illustre largement ce volume par une iconographie abondante mais choisie, associant 100 cartes et schémas, de nombreuses infographies et de somptueuses reconstitutions, notamment de Giuseppe Rava, l’illustrateur virtuose de la bataille antique.



N.B. : à notre connaissance, les visuels utilisés sur cette page sont libres de droits, toutefois si vous constatiez une erreur, merci de nous la signaler, nous retirerions sans délai le ou les documents incriminés.

A propos Thomas Frétard

Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3
X