Nietzsche : les premiers textes sur les Grecs

Les Grecs sont-ils imaginables sans ce que Nietzsche a écrit sur eux ? C’est de fait un monde jusqu’alors inconnu que cet helléniste doublé d’un philosophe met au jour dans ses textes du début des années 1870. Dévoilant le conformisme creux auquel se réduit le traditionnel éloge de la Grèce, ce philosophe doublé d’un helléniste révolutionne du même coup ces deux disciplines, la philologie, mais tout autant la philosophie. Car s’il n’est pas exagéré d’affirmer que, pour nous, les Grecs sont aussi Nietzsche, c’est encore parce qu’inversement, l’analyse de l’hellénité révèle la nature de l’entreprise philosophique dans son authenticité. En quoi consiste alors le « grandiose problème grec »? Et qui sont au juste ces Grecs qui « tiennent dans leurs mains notre culture et toute culture » si, contrairement au préjugé courant, les philosophes représentent le déclin, et non l’apogée, de la culture hellénique? En d’autres termes, « qu’est-ce que le dionysiaque? »

Sommaire sur le site de l’éditeur :

I. La réévaluation nietzschéenne de la philologie
II. La naissance d’un mode de pensée nouveau : les enjeux de La naissance de la tragédie
III. La naissance de la philosophie avant Socrate
IV. Art et tragédie dans l’optique de la vie
V. Les Grecs, une invention moderne ?

nietzche-grecs

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3

Sur le même thème

Classics for All propose sur sa chaîne You Tube une série de vidéos intitulée “Word …

Laisser un commentaire