Accueil » Actualités des LCA » Pompéi et la Campanie antique – Jean-Noël Robert

Pompéi et la Campanie antique – Jean-Noël Robert

Essais & Anthologies
Date de sortie : 13/03/2015
Public : tout public
Auteur : Robert, Jean-Noël
Editeur : Les Belles Lettres
Collection : Guides Belles Lettres des civilisations
Nombre de pages : 320 p.

Présentation de l’éditeur :

Un point important concernant collection Guide Belles Lettres des Civilisations : les ouvrages de cette collection présentent une civilisation dans la perspective de l’histoire des mentalités et des comportements, c’est-à-dire qu’ils se proposent d’analyser les différents aspects de la civilisation étudiée à travers le regard et les critères de jugement des habitants de l’époque, qui diffèrent beaucoup des nôtres aujourd’hui.

Et précisément, cette perspective est essentielle pour « relire » Pompéi et les cités campaniennes. L’image traditionnelle qui vient à l’esprit est celle de petites villes où il faisait bon mener une existence douce et paisible dans l’opulence tranquille d’un écrin de nature paradisiaque. Or il n’en était rien dans les dernières années qui précédèrent l’explosion du Vésuve. D’abord, Pompéi avait subi un très important séisme en 62 qui avait abattu la plus grande partie de la ville. Les habitants vivaient donc dans les ruines, les gravats et les chantiers de reconstruction. Ensuite, il n’y avait pas plus de riches ici qu’ailleurs et la pauvreté, la misère, l’esclavage y étaient très présents. Certes, on dira que les propriétaires des superbes demeures que l’on visite aujourd’hui, avec leurs fresques multicolores qui inventent un monde de beauté, n’étaient sans doute guère à plaindre. Mais pourtant… Ces maisons étaient sombres, froides et la promiscuité (des dizaines voire des centaines d’esclaves) interdisait toute intimité. Ajoutons que les rues grouillantes, bruyantes, charriaient en permanence ordures et déjections diverses … Oui ! Pompéi puait ! Il apparaît alors qu’il faut reconsidérer toutes les idées reçues, jusqu’à celles transmises par l’histoire : non ! L’éruption du volcan n’a pas eu lieu le 24 août 79 comme tous les écoliers l’ont appris. Une enquête sérieuse oblige à la repousser de deux ou trois mois…

Ce guide Belles Lettres nous convie donc à une redécouverte. Il vient compléter celui consacré à Rome, à deux titres : d’abord, c’est en Campanie, lieu de la première colonisation grecque en Italie, que commence le développement de la civilisation romaine. Ensuite, l’œuvre de mort provoquée par la colère du volcan nous offre l’avantage d’avoir préservé des éléments de la vie quotidienne des habitants comme nulle part ailleurs. C’est ainsi le fonctionnement d’une petite cité de l’Empire romain qui se révèle à nous… Avec toutes les questions (souvent encore irrésolues) que pose toujours la volonté de s’approcher de la vérité. Le lecteur se trouve ainsi convié à s’initier à un véritable jeu de piste dont les solutions ne se trouvent que dans l’histoire, l’archéologie et les découvertes des chercheurs.

Retrouvez le sommaire de cet ouvrage sur le site de l’éditeur.

pompei campanie antique Robert Belles Lettres[amazonjs asin=”2251410546″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Pompéi et la Campanie antique”]

A propos Thomas Frétard

Thomas Frétard
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

Sur le même thème

Les Grecs ont-ils cru en leurs mythes ?

Toutes les histoires mettant en scène des créatures et des héros mythologiques nous ont émerveillés …

Laisser un commentaire

X