Accueil » Livres, audio, videos » Livres » Recherches sur les pratiques culturelles des Italiens à Délos aux IIe et Ier siècles a.C.

Recherches sur les pratiques culturelles des Italiens à Délos aux IIe et Ier siècles a.C.

Essais & Anthologies
Date de sortie : janvier 2019
Auteur : Ernst Paul
Editeur : Ausonius
Collection : Scripta antiqua
Nombre de pages : 570
Site de l'éditeur.

À une époque marquée par les interventions et les conquêtes romaines dans la Grèce égéenne, ainsi que par la décision du Sénat romain, en 167, de placer Délos sous le contrôle d’Athènes et d’en faire un port exempté de taxes douanières, les individus originaires de la péninsule italienne furent de plus en plus nombreux à s’installer ou à séjourner temporairement sur cette île qui, devenue fortement cosmopolite, joua un rôle de relais économique entre l’Italie et la Méditerranée orientale.

À partir d’une documentation abondante et variée de nature essentiellement épigraphique et archéologique sont successivement abordés trois thèmes : les lieux de résidence et les modes de vie domestique des Italiens et de leur entourage familial et clientélaire, leur participation aux activités du gymnase et aux concours organisés sur l’île, et leurs pratiques religieuses. Les causes, la nature, la portée et les enjeux (souvent sociaux, économiques et/ou politiques) de chaque pratique font l’objet d’interprétations qui permettent de mieux comprendre, dans toute sa complexité, l’importante hellénisation de ces Italiens qui se sont parfois distingués par des usages romains – ou, du moins, perçus comme tels – attestés en Italie, en particulier à Rome et à Pompéi.

L’étude s’achève par une mise en perspective du cas délien afin de déterminer ce qui en fait à la fois un exemple représentatif des pratiques culturelles des Italiens dans la Grèce égéenne et un cas particulier. C’est l’intensité de phénomènes d’intégration multiples auxquels prenaient pleinement part les Italiens, ainsi que, parallèlement, le recours de certains d’entre eux à des pratiques distinctives, dans le contexte de rapports de pouvoir favorables à Rome et à tous ceux qui se réclamaient de cette cité, qui paraissent avoir constitué, du moins dans le dernier tiers du IIe et au début du Ier siècle, une singularité de la vie culturelle délienne.

A propos Thomas Frétard

Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

Laisser un commentaire