Apprendre le latin ou le grec en autodidacte : quels manuels ? quels cours ?

Quelques références pour (ré)apprendre le latin en autodidacte :

Les méthodes “universitaires” :

  • L’ouvrage le plus souvent recommandé est “Initiation à la langue latine et à son système“, de Simone Deleani, édité chez Armand Colin. Cette méthode a été traditionnellement utilisée pour faire apprendre le latin aux étudiants à l’Université. Aucun corrigé n’est officiellement proposé.

 

 

 

 

 

Les méthodes “inductives” :

  • La Méthode Assimil “Le latin sans peine” de Clément Desessard, 1ère édition en 1966, a été revue et corrigée en 2015 par Chantal Guglielmi. Elle est basée sur une méthode inductive de Clément Desessard, revue et corrigée, mais également augmentée de notes de civilisation, avec des dialogues (enregistrés par des  locuteurs du Cercle latin de Paris )  sur des situations du quotidien, mais aussi sur des textes littéraires variés, destinés à illustrer l’usage écrit du latin de l’Antiquité à nos jours.   https://www.assimil.com/fr/9764-apprendre-le-latin

 

  • Le “Lingua latina Per Se Illustrata” de Hans H. Ørberg est fortement conseillé pour les débutants, et utilisé comme manuel de cours dans de nombreux pays. C’est un cours de latin entièrement rédigé en latin (méthode dite “directe”) : les textes des leçons sont immédiatement intelligibles par l’élève car  composés de telle sorte que le sens des mots et les formes sont rendus évidents, grâce aux illustrations, au contexte et aux notes marginales (également en latin).
  • Basée sur l’imprégnation de la langue, la  méthode très vivante permet de rapides progrès, que ce soit en classe ou en auto formation et a fait ses preuves dans le monde entier. Elle est constituée de deux parties, FAMILIA ROMANA  (le cours de base, en prévue ici) et ROMA AETERNA (en prévue ici). De nombreuses fascicules avec des histoires supplémentaires comme les Colloquia personarum , des textes classiques “en version Orberg”, des exercices (Exercitia Latina I (cap. I-XXXV), en prévue ici) … sont proposés en complément.
  • En plus des nombreuses ressources publiées par Orberg lui-même, on trouvera des ouvrages publiées par des successeurs, et de nombreuses ressources pédagogiques !

 

 

 

 

 

 

Quelques références pour (ré)apprendre le grec ancien en autodidacte :

Les méthodes “universitaires” et /ou “traditionnelles” :

  • L’ouvrage le plus souvent recommandé est “Hermaion, Initiation au grec ancien”, de Jean-Victor Vernhes, Ophrys, 1ère éd. en 1976, fréquemment réédité depuis. On peut acheter dans le commerce un corrigé partiel des exercices, mais en adhérant à l’association “Connaissance Hellénique”, on sera mis en contact avec un correcteur qui apportera une aide personnalisée et donc précieuse. http://ch.hypotheses.org/le-cours-de-connaissance-helleniqu
  • Il est également possible de se tourner vers le “Cours de Grec Ancien à l’usage des grands commençants” d’Anne Lebeau et Jean Métayer, édité par Armand Colin.
  • L’association Connaissance hellénique (en partenariat avec des enseignants du Département des Sciences de l’Antiquité de l’Université d’Aix-Marseille) propose un SERVICE D’INITIATION AU GREC ANCIEN de très grande qualité à quiconque le désire, quelle que soit sa région (ou son pays), et quelle que soit sa profession
  • “Le grec ancien pour les nuls” de Marie-Dominique POREE est également une bonne porte d’entrée dans la langue grecque.
  • 40 leçons pour découvrir le grec ancien” d’Anne QUESEMAND et Juliette LE MAOULT chez Pocket est une méthode assez rapide mais honnête.

 

  • Michèle TILLARD, qui  enseigne la littérature, le latin et le grec ancien en CPGE au Lycée Montesquieu, au Mans, propose une formation, libre et gratuite,  destinée aux étudiants de L0 à L2 (CPGE littéraires, étudiants de l’Université),  qui est également ouverte à toute personne désirant se former au grec ancien, sans prérequis.
    http://flot.sillages.info/?portfolio=grec-ancien-debutants

 

  • Michèle Biraud, Professeur de linguistique grecque à l’université de Nice Sophia-Antipolis, propose également une initiation en ligne au grec ancien pour débutants : http://unt.unice.fr/uoh/grec/

 

Les méthodes “inductives” :

 

 

  • Peu utilisée en France, où elle n’a jamais connu de traduction, la méthode Athenaze est ce qui se rapproche le plus de la méthode Ørberg pour le latin, conçue pour un apprentissage en autonomie progressif de la langue grecque avec des textes écrits en ce sens. Exercices, leçons, définitions, tout est en grec ancien ! La méthode est composée de plusieurs fascicules. L’édition italienne de la méthode est généralement recommandée car l’édition anglaise est plus pauvre.
    Quelques prévues ici : https://vivariumnovum.it/catalogo/athinaze-athenaze

 

  • Cultura Classica (site espagnol) propose trois  méthodes pour apprendre le grec ancien dont les premières pages sont librement consultables : les manuels “Dialogos”,  “MYTHOLOGICA. Οι Μυθοι της Χαρας” et “ALEXANDROS. To Hellenikon Paidion ” :  http://www.culturaclasica.com/lingualatina/linguagraeca.htm

 

  • Speaking Ancient Greek as a Living Language, de Christophe Rico, Michael A. Daiseet Lior Ashkenazi, éditée par l’Institut Polis de Jérusalem est une méthode entièrement tournée vers l’apprentissage par le biais de l’oral. “The goal of this book is to enable the student to read ancient Greek without the use of a dictionary or translation, and to read as fluently as one could read in French or Spanish. For educational purposes, ancient Greek is treated as a living language in this text. Polis applies teaching methods commonly used for modern language acquisition to ancient Greek: total oral immersion, total physical response (TPR), gradual complexity of dialogs and stories, and gradual grammatical progression.”

 

 

 

 

A propos Arrête Ton Char !

Propositions du collectif : https://www.arretetonchar.fr/manifeste-arrête-ton-char-les-lca-aujourdhui/

Une réaction

Laisser un commentaire

X