Accueil » Actualités des LCA » Hymnus Peregrinorum : Dum Pater Familias (Codex Calixtinus)

Hymnus Peregrinorum : Dum Pater Familias (Codex Calixtinus)

La vidéo ci-dessous est un chant des pèlerins de Compostelle.

Le Codex Calixtinus est un manuscrit du XIIe siècle conservé à la Cathédrale de Santiago. La musique du Calixtinus est une compilation de différentes œuvres issues des hauts-lieux qui jalonnaient le chemin du pèlerinage. Il offre ainsi une saisissante image des styles musicaux véhiculés sur cet itinéraire. Les polyphonies de ce manuscrit se situent entre l’Ecole Aquitaine et celui de l’Ecole parisienne, que nous connaissons principalement par des sources du XIIIe siècle.

Le Dum pater familias a fait couler beaucoup d’encre. Au XIXe siècle, lorsque le Codex Calixtinus fut redécouvert, il fut question d’en faire le chant emblématique du culte jacquaire. Son interprétation est toutefois problématique.

Le chant est consigné à la fin du manuscrit, d’une main hâtive, en notation aquitaine, alors que le reste du manuscrit utilise une notation bourguignonne très soignée. La mélodie n’est pas notée sur ligne, chaque verset  semble exprimer la même mélodie mais avec de légère variantes, chose curieuse, car il s’agit d’un chant strophique avec refrain. On suppose que le scribe, pressé et notant une mélodie qui devait être très connue, ne s’est pas attardé à recopier exactement la même mélodie à chaque verset.

L’Ensemble Organum a reconstitué la mélodie et ses refrains à partir de chacune de ces informations. Car il y a en effet deux refrains et ils peuvent être superposés. L’un est en latin – Primus ex apostoli – l’autre utilise des mots et des expressions de divers dialectes germaniques et romans – Herru Santiogu, got santiagu, Deus aia nos . Ces deux refrains chantés simultanément forment un polyphonie.

Le Dum pater familias pourrait être l’hymne de ralliement des pèlerins sur leur chemin vers Saint Jacques de Compostelle.

C’est également un chant pédagogique, chaque strophe traite un des cas de la déclinaison latine de Iacobus, moyen agréable de se remémorer les mécanismes de base de la langue latine.

 

Extrait de “Ad Vesperas Sancti Jacobi” Ensemble Organum.

Paroles:

Dum pater familias, rex universorum

donaret provincias jus apostolorum

Iacobus Yspanias lus illustrat morum

Primus ex apostolis martir Iherosolimis,

Iacobus egregia sacer est martirio

(Génitif)

Iacobi Gallecia opem roget piam,

glebe cujus gloria dat insignem viam

ut precum frequentia cantet melodiam

Herru Sanctiagu, got Sactiago, eultria, esus eia

Deus, aia nos

Primus ex apostolis…

(datif)

Iacobo dat parium -omnis mundus gratis;

ob cuius remedium – miles pietatis

cunctorum praesidium -est ad vota satis

Primus ex apostolis

(Accusatif)

Iacobum miraculis – quae fiunt per illum,

arctis in periculis -acclamet ed illum,

quisquis solui vinculis -sperat per illum,

Primus ex apotolis…

(Vocatif)

O beate Iacobe, -virtus nostra vere,

nobis hostes remove- tuos et tuere,

ac devotos adhibe – nos tibi placere

Primus ex apostolis…

(Ablatif)

Iacobo propicio veniam speremus,

et quas ex obsequio merito debemus

patri tam eximio dignas laudes demus; amen

Primus ex apostolis…

 

 

A propos Elen Buzaré

Elen Buzaré
Elen Buzaré est actuellement chargée de comptes entreprises dans un cabinet de courtage d'assurance à Lyon et spécialisée en responsabilité civile. Elle apprend le latin en autodidacte avec la méthode Lingua Latina per se Illustrata (LLPSI) de Hans Orberg et l'appui d' étudiants de l'ENS Lyon. Elle a créé un groupe de discussion Yahoo qui a pour objectif de mieux faire connaitre cette méthode: http://fr.groups.yahoo.com/neo/groups/methode-orberg/info

Sur le même thème

Les nouvelles de l’antiquité (16 novembre 2020)

Textes Officiels • Note d’Information de la DEPP : les choix de parcours en terminale …

Laisser un commentaire