Accueil » Ressources pédagogiques » L’art étrusque (généralités)

L’art étrusque (généralités)

L´ART
ETRUSQUE : SES 5 PHASES

Jean-Claude Daumas, Historien – pour Latine Loquere

L´ évolution de l´art étrusque
sur 7 à  8 siècles concerne les trois arts majeurs classiques
(sculpture, peinture, architecture), mais aussi la céramique.

VUE D´ENSEMBLE

Les Etrusques ont montré une grande
aptitude à  importer puis à  s´inspirer de l´art grec et
oriental, mais en sélectionnant les éléments qui correspondaient
le mieux à  leur génie propre. Ils se sont inspirés de la plastique
grecque tout en gardant leur vision naturaliste, indifférents aux
canons de la beauté idéale classique.

C´est un art plein de vie, de verve,
de spontanéité et de fantaisie : un art sensuel, attaché à
sa terre et à  ses croyances : un clou s´épanouit en fleur,
une poignée de vase naît de la gueule d´un lion pour se
transformer en deux serpents, …

Un art anecdotique, narratif, qui
illustre une vie quotidienne parfaitement observée dans les fresques
et les bas-reliefs. Face à  l´idéalisme grec, les portraits sont
fidèles, réalistes, expressionistes même : une science du
portrait que les Etrusques lègueront aux Romains.

Un art populaire,
à  caractère artisanal et ornemental, parfois violent et passionné
mais d´une valeur esthétique incontestable, mélange de
raffinement et de puissance, d´élégantes stylisations et de
réalisme caricatural.

LA PERIODE GEOMETRIQUE :
IXème-VIIIème siècles

Plus que les
formes, ce sont les décors de vases qui font l´unité de la phase
villanovienne : traits rectilignes, brisés (et triangles) ou à
angles droits (méandres, svastikas) ; cercles seuls ou
concentriques. Un répertoire bien connu en Grèce mais qui se
retrouve aussi dans la protohistoire d´Europe occidentale, entre
autre à  l´âge du Bronze final en France.

LA PERIODE
ORIENTALISANTE : 730 “ 600

Afflux d´objets de luxe grecs et
proche-orientaux (Egypte, Phénicie, Chypre) importés par
l´aristocratie étrusque. Tradition villanovienne et griffe
orientale se mêlent pour aboutir à  des productions originales comme
les vases canopes de Chiusi.

Art qui passe du style purement
décoratif villanovien au style narratif : peinture figurative
dès la fin VIIème (tombes de Véies)

A partir de 630 : style
étrusco-corinthien = nouvelles formes, nouveaux décors pour
des vases fabriqués en Etrurie par des céramistes grecs immigrés
et leurs élèves étrusques.

LA PERIODE ARCHAàQUE :
600 “ 470

Apogée de l´importation de vases
grecs : à  la fin du VIème siècle, l´influence attique
remplace celle de Corinthe. Importance aussi des artistes ioniens
réfugiés en Etrurie devant la menace perse.

Grande période de l´art étrusque :
développement extraordinaire de la peinture : d´abord sur
terres cuites et vases à  figures noires, puis sur les fresques des
tombes (image de la grande peinture grecque disparue ?) ,
bronzes de Vulci (Louve du capitole), terres cuites de Véies
(Apollon), …

Liberté des formes = réticence face
au classicisme grec

LA PERIODE CLASSIQUE :
470 “ 350

Déclin dans un premier temps :
céramique, fresques (de modestes décorateurs succèdent aux grands
maîtres).

Renouveau
« classique » à  partir de la fin du Vème siècle :
peintres et graveurs de miroirs et de cistes maîtrisent la
construction d´un espace à  trois dimensions = cœur de
l´expérience grecque. Vases à  figures rouges, sarcophages de
luxe, peinture funéraire à  Vulci, Tarquinia et Orvieto, sculpture
architecturale. C´est l´époque des grands bronzes comme le Mars
de Todi ou la Chimère d´Arezzo.

LA PERIODE HELLENISTIQUE :
depuis 350

La caractéristique
principale de cette phase finale de l´art étrusque réside dans le
réalisme des portraits peints, sculptés (statue de Brutus en
bronze) ou modelés en terre cuite.

C´est aussi la grande époque des
urnes cinéraires et sarcophages en argile, pierre et – à  Volterra

- en albâtre. Ils juxtaposent représentation naturaliste du défunt
(spécificité étrusque) et scènes mythologiques des parois de la
cuve = influence hellénistique.










A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Teaching Classical Languages: sortie du volume 11, 1er numéro (printemps 2020)

La revue (américaine) en ligne de pédagogie des langues anciennes “Teaching Classical Languages” propose son …

Laisser un commentaire

X