Ilium


Rayon :
Texte : Simmons Dan, Brèque Jean-Daniel
Editeur : Pocket
Collection : Science-fiction - Fantasy
Format : 896 pages

Présentation:

La Guerre de Troie aura bien lieu mais les Dieux auront transporté leur Olympe sur la planète Mars. Des érudits ressuscités du XXe siècle seront chargés d’observer la conformité de ce remake avec l’épopée d’Homère tandis que des intelligences artificielles, les Moravecs viendront se mêler d’un conflit qui menace l’univers. L’Iliade du futur par un génie de la science-fiction.

Le Mot de l’éditeur : Ilium
Ilium, c’est Troie. La guerre de Troie. Dan Simmons, l’auteur d’Hypérion, a choisi de transposer l’Iliade dans un avenir lointain. Les Dieux de l’Olympe sont des posthumains qui bénéficient grâce à la technologie de pouvoirs extravagants, une quasi-immortalité, la possibilité de se déplacer dans le temps et dans l’espace, des armes prodigieuses. Ils habitent, sur Mars, le mont Olympos, le plus haut volcan connu du système solaire. Ces posthumains qui jouent aux dieux de l’Antiquité ont comme principale distraction l’observation de la guerre de Troie, dans laquelle, comme dans l’Iliade, les Achéens et les Troyens se battent et meurent d’épouvantable façon. Seul Zeus connaît l’issue du conflit. Les autres posthumains se disputent incessamment et tentent de faire triompher leur camp à grand renfort de tromperies et de tricheries.
Comme Hypérion naguère, cette œuvre appelle plusieurs niveaux de lecture : c’est une aventure trépidante mais aussi, par le jeu des références, une réflexion sur l’avenir d’une humanité dépassée par ses créations et par ses descendants, et sur le sens de la culture. Dan Simmons s’amuse à évoquer avec brio des références à la littérature, celle d’Homère, celle de Shakespeare et celle de Proust. Voire de bien d’autres (puisque le nom d’un personnage au moins, Ada, renvoie au chef-d’œuvre éponyme de Vladimir Nabokov).
Il s’agit tout simplement de l’un des chefs-d’œuvre de la science-fiction et peut-être même de l’un des grands Roman de ce XXIe siècle débutant…
Le lecteur, impressionné, s’habitue et se passionne pour les rebondissements et les énigmes sans cesse multipliées où le seul fil conducteur stable est l’œuvre homérique. Une intrigue foisonnante, un tumulte de héros et de conflits, la révélation de vérités à la fois complexes et incertaines, à travers une multiplication de références, sans que l’on sache jamais s’il s’agit de réalités ou de virtualités.
Après tout, c’est cela la littérature : un palimpseste !

A propos Arrête Ton Char !

Propositions du collectif : https://www.arretetonchar.fr/manifeste-arrête-ton-char-les-lca-aujourdhui/

Laisser un commentaire

X