Accueil » Actualités des LCA » Maxime, Des initiatives (Περὶ καταρχῶν)

Maxime, Des initiatives (Περὶ καταρχῶν)

Essais & Anthologies
Date de sortie : 12/05/2016
Auteur : Maxime / Zito, Nicola
Editeur : Les Belles Lettres
Collection : Collection des universités de France - Série grecque
Nombre de pages : 336 + 97 pages

Le Perì katarchôn (Des initiatives) est un poème astrologique qui traite de l’influence de la Lune et des signes zodiacaux sur l’issue d’activités humaines telles que les voyages, les mariages, les opérations chirurgicales, l’éducation des jeunes gens ou l’agriculture.

D’après la Souda (μ 174) l’auteur du Perì katarchôn serait ce même Maxime qui fut également philosophe néoplatonicien et maître de l’empereur Julien l’Apostat (361-363 après J.-C.) ; c’est au jeune souverain que le poème aurait été dédié par son mentor, de même qu’un traité Des objections irréfutables, un traité Des nombres, un commentaire à Aristote, et d’autres ouvrages dont l’auteur de la notice biographique ne cite pas les titres. L’exactitude de ces informations a toutefois été mise en doute, car le didaskalos de l’empereur Julien est connu d’habitude comme Maxime d’Ephèse, alors que la Souda dit Maxime “d’Epire ou de Byzance”. […]

La nouvelle édition du Perì katarchôn de Maxime

Il s’agit de la première édition de cette œuvre comportant un texte établi selon les principes de la philologie moderne, ainsi qu’une traduction, également la première dans une langue vivante.

Le travail d’établissement du texte est précédé d’une longue introduction où l’auteur traite le problème de l’attribution du Perì katarchôn à Maxime d’Éphèse, ainsi que de la langue, la métrique et la tradition manuscrite du poème.

En ce qui concerne l’établissement du texte du Perì katarchôn, un réexamen approfondi de la paradosis de L a permis de constater le bon état de la tradition manuscrite et de s’éloigner souvent du texte publié en 1877 par Ludwich pour en revenir à celui du manuscrit florentin.

Quant à la traduction, elle essaie d’unir la rigueur philologique à l’ambition de rendre au moins en partie le style raffiné et soutenu de Maxime, ainsi que ses efforts constants pour varier son vocabulaire.

Parmi les nombreux buts du commentaire il suffira de rappeler ici le compte rendu des choix textuels ; l’analyse des rapports entre Maxime et la production poétique de ses devanciers (d’Homère au IVe siècle après J.-C.) et de l’influence de Maxime sur Nonnos de Panopolis (Ve siècle après J.-C.) et ses épigones ; l’explication des passages difficiles et la rédaction de notes de contenu littéraire, astrologique, historique, ou mythologique ; la mise en lumière des rapports entre le Perì katarchôn et les littératures techniques auxquelles il puise ses contenus (écrits de la tradition hippocratique et galénique, médecine astrologique, lois et documents concernant l’esclavage). […]

Vous pouvez consulter le sommaire de cet ouvrage sur le site de l’éditeur.

maxime

[amazonjs asin=”2251006052″ locale=”FR” tmpl=”Small” title=”Des initiatives”]

Dans la même série
  • Strabon : L’Égypte et l’Éthiopie nilotique (Géographie, XVII, partie 1)
  • Diodore de Sicile, Bibliothèque historique, Livre V : Livre des îles
  • Anoubion : Poème astrologique, Témoignages et fragments
  • Les Hommes illustres de la ville de Rome
  • A propos Thomas Frétard

    Thomas Frétard
    Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours.

    Sur le même thème

    Parutions de novembre #3

    Liens vers le site de chaque éditeur pour la sélection 1 : https://www.editions-ellipses.fr/accueil/127-method-latin-classes-preparatoires-universite-concours-9782340033733.html https://www.editions-ellipses.fr/accueil/291-10564-lecons-sur-platon-9782340035737.html#/1-format_disponible-broche https://www.glenat.com/ils-ont-fait-lhistoire/cleopatre-9782344032510 …

    Laisser un commentaire

    X