Nécropole de Monterozzi (Tarquinia) : tombe du baron

TARQUINIA Tombe du BARON

520/510/500

MONTEROZZI (Secondes Arches)

Découverte en 1927 par le baron
Kestner

Chambre unique : 4,55 m x
3,88 m x 2,38 m de hauteur

Plafond à  double pente ;
large columen peint en rouge.

Bandeau
de 10 lignes rouges et 9 blanches intercalées surmontant une frise
remarquablement conservée. Elle s´étale sur la moitié supérieure
des parois et a été peinte directement sur la paroi rocheuse une
fois son polissage terminé. Sous le bandeau sont suspendues des
couronnes-guirlandes rouges

Paroi du fond “ fronton :
de chaque côté du support du columen, hippocampe suivi de 2
dauphins.

Paroi
du fond
 : encadré par 2 cavaliers montés sur leurs chevaux
(1 noir et 1 rouge), beau groupe central de 3 personnages. Un homme
barbu à  chevelure noire, vêtu de noir, la main droite appuyée sur
un jeune joueur de flûte double blond, tend de sa main gauche un
kylix à  une femme vêtue d´un chiton blanc, d´un manteau
rouge et coiffée d´un haut tutulus  ; elle lève les
bras pour accueillir la libation que lui est faite. Chaque personnage
est séparé de son voisin par un arbre stylisé ou même symbolique
dans le cas de celui qui sépare l´homme et la femme.

Paroi
de gauche
 : une femme voilée à  tutulus est entourée
par 2 hommes un bras levé, l´autre tenant un cheval (1 noir et 1
rouge).

Paroi
de droite
 : groupe de 2 hommes tenant leur cheval par la
bride.

La
fresque du mur du fond
(scène essentielle de la tombe) a fait
l´objet de multiples interprétations.

La
plus logique serait semble-t-il une scène familiale : les
adieux du mari à  sa femme défunte, le « tronc d´arbre »
vertical qui les sépare matérialisant la séparation entre le monde
des vivants et celui des morts. La présence répétée de chevaux
serait un signe distinctif de la famille aristocratique propriétaire
de la tombe. Quant aux 2 cavaliers de la paroi du fond, ils
pourraient être les Dioscures (Castor et Pollux) prêts à  escorter
la défunte vers le royaume des morts.

Les
commentateurs insistent sur le style ionisant de ces peintures,
l´équilibre (symétrie ?) de la composition, l´harmonie et
la sobre élégance de l´ensemble, ainsi que sur le côté humain
des scènes.

ILLUSTRATIONS

IMG
3450 : vue d´ensemble

Etrusques
A 056 : scène centrale

Etrusques
A 058 : un cavalier

Tarquinia
t. du baron : paroi de gauche

cliquer pour télécharger



A propos Robert Delord

Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier - Formateur: Antiquité et culture populaire - Président de l'association "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec - Membre du comité de pilotage du PNF LCA "les Rendez-vous de l'Antiquité" - Organisateur du Prix Littérature Jeunesse Antiquité - Organisateur du Salon du Livre Antiquité de Lyon

Laisser un commentaire

X