Accueil » Ressources pédagogiques » Civilisation » Résumé de l’Eneide

Résumé de l’Eneide

enee

1) Origines d’Énée
L’Iliade nous donne des détails sur les origines d’Énée. Il était le fils de la déesse Aphrodite (Vénus) et du héros troyen Anchise qui par Dardanos descendait de Zeus lui-même. Destiné à préserver à jamais la lignée troyenne, il bénéficia de la protection des dieux pendant la guerre de Troie. Élevé dans les bois par le centaure Chiron (comme Achille), il ne prit pas part aux premiers combats. Il fut cependant attaqué par Achille alors qu’il gardait ses troupeaux et dut se réfugier à Lyrnessos. Toujours poursuivi par Achille, il dut à nouveau s’enfuir pour Troie sous la protection de Zeus. Il s’engagea ainsi dans l’armée troyenne et épousa Créüse, fille de Priam, qui lui donna un fils, Ascagne (Iule en latin). Il devint un guerrier redoutable, surpassé seulement par Hector dans le camps troyen. Il fut blessé par Diomède, mais fut sauvé par Aphrodite puis par Apollon après que celle-ci eut été blessée. Poséidon le protégea également lorsqu’il affronta Achille après la mort de Patrocle.
2) La fuite de Troie
Énée s’enfuit de Troie en flammes en portant sur son dos son père Anchise, aveugle et paralysé, accompagné de Créüse et de Iule. Il tenait dans sa main les dieux de la cité, les Pénates, et le Palladium (petite statue d’Athéna). Sa femme Créüse fut enlevée par Vénus et mourut. Il réunit quelques compagnons sur le mont Ida et s’embarqua avec 20 navires pour les Hespérides, l’Occident lointain. Il mit le cap sur l’île de Délos pour consulter l’oracle d’Apollon avant de poursuivre son voyage.
Celui-ci lui ayant appris qu’il devait suivre la trace de ses ancêtres, il se dirigea vers la Crète où était venu jadis Teucer, l’un des premiers rois de Troie. Pendant la nuit les dieux Pénates lui apparurent et lui annoncèrent qui devait rejoindre l’Italie.
3) Aventures en Occident
Une tempête provoquée par Junon força Énée et ses compagnons à aborder les îles Strophades où les Harpies gâchèrent leur nourriture.
Ils arrivent enfin en Épire, où ils rencontrent Hélénos, fils de Priam, qui avait épousé Andromaque, veuve d’Hector. Énée découvrit ensuite dans le Sud de l’Italie beaucoup de colonies grecques hostiles, et il décida de gagner la côte Ouest en contournant la Sicile pour éviter le détroit de Messine infesté par Charybde et Scylla. Il aborda en Sicile là où vivaient les Cyclopes et furent sauvés de justesse par un ancien compagnon d’Ulysse, oublié par celui-ci après avoir aveuglé Polyphème, qui les avertit du danger. Il enterra Anchise à Drepanon (Trapani). Lorsqu’il reprit la mer, une terrible tempête provoquée par Junon le contraignit à trouver refuge à Carthage, sur les côtes africaines. En effet Junon savait que si Énée arrivait en Italie, ses descendants fonderaient une ville, Rome, qui détruirait sa ville favorite, Carthage. Elle pensait qu’Énée, épris de Didon, régnerait avec elle sur Carthage et renoncerait ainsi à l’Italie.
4) Énée et Didon
Au cours d’un banquet donné en son honneur par Didon reine de Carthage, Énée raconta la prise de Troie par les Grecs et ses aventures. Ses compagnons purent entamer les réparations des bateaux.
Alors qu’il chassait avec Didon, un orage éclata et les força à s’abriter dans une grotte où ils devinrent amants. Puis ils dirigèrent ensemble Carthage comme s’ils étaient mariés. Un roi voisin, Iarbas, amoureux de Didon, demanda à Jupiter d’éloigner Énée, ce qu’il fit car son destin était de s’établir en Italie pour fonder une nouvelle Troie. Voyant le navire d’Énée déjà en mer, Didon décida de se donner la mort. Elle fit construire un grand bûcher funéraire et maudit Énée en priant qu’une haine éternelle oppose Carthage aux descendants d’Énée. Puis elle monta sur le bûcher et s’enfonça une épée dans la poitrine.
5) Arrivée en Italie
Énée s’arrêta en Sicile où il fut accueilli par le roi Aceste et fonda en l’honneur de son père Anchise des jeux funèbres, puis il aborda l’Italie à Cumes où il consulta la célèbre prophétesse et prêtresse d’Apollon, Sybille, dans son antre. Il descendit avec celle-ci dans l’Averne, aux Enfers. Il y assista (à la différence d’autres héros qui y étaient déjà allés) à des scènes d’horreur où il dut faire appel à tout son courage pour progresser. Il y rencontra en particulier l’ombre de Didon et celle de son père Anchise qui lui parla du destin glorieux de ses descendants et lui montra les âmes des Romains célèbres du futur, attendant de naître.
De retour dans le monde des vivants, Énée s’arrêta dans une île (Gaète) pour enterrer la nourrice de Iule, Caieta, dépassa l’île de la magicienne Circé et navigua jusqu’à l’embouchure du Tibre.
6) Aventures en Italie
Dès son arrivée dans le Latium, il dut lutter contre le peuple des Rutules. Il fut accueilli avec bienveillance par Latinus, roi des Arborigènes, qui offrit à Énée la main de sa fille Lavinia et une terre pour fonder sa nouvelle ville. Mais la paix ne devait pas durer: Junon chargea une des 3 Furies, Alecto, de briser les fiançailles en faisant naître chez Amata, femme de Latinus, et Turnus, chef des Rutules, une haine profonde des Troyens. Iule tua par ignorance un cerf sacré pour les Latins, ce qui provoqua la guerre.
Les Latins, poussés par Amata, et les Rutules, attaquèrent alors la citadelle que les Troyens avaient construit. Énée se rendit chez le vieux roi Evandre, sur le mont Palatin, pour lui demander son aide. Celui-ci lui confia son armée commandée par son fils Pallas. Énée, après avoir reçu de Vénus des armes forgées par Vulcain (en particulier un bouclier figurant les futures victoires de Rome), vint ensuite demander secours aux Étrusques à Caere sur les conseils d’Evandre. Sur place il incita le peuple à se révolter contre le cruel roi Mézence qui s’était déjà enfui chez Turnus.
Pendant ce temps Turnus faisait le siège de la citadelle troyenne et menaçait d’incendier la flotte troyenne. Deux amis, le jeune Euryale et l’expérimenté Nysus, essayèrent d’avertir Énée du danger, mais furent découverts et tués par les Rutules. Énée arriva enfin avec les navires étrusques et fit reculer l’armée des Latins et des Rutules au prix de lourdes pertes, Pallas lui-même étant tué par Turnus. Camille, fille du roi des Volsques, combattit courageusement les Troyens avant d’être tuée par Arruns.
Une trêve fut conclue. Énée défia Turnus en lui proposant un duel pour régler définitivement l’issue de la guerre. Mais le lendemain, les Latins rompirent la trêve, et, au cours du combat, après avoir tué Mézence, Énée affronta Turnus qu’il réussit à battre. Reconnaissant sur lui les armes en or de son ami Pallas, il le tua. Ainsi s’achève l’Énéide.
D’autres légendes racontent qu’il épousa Lavinia et fonda Lavinium, puis fut mystérieusement emporté dans un éclair où il rejoignit les dieux. Iule, le fils d’Énée, fonda Albe la Longue. L’un de ses descendants, Romulus, édifiera Rome.

Merci d’avoir eu la patience de tout lire !

A propos Olivier Guérault

Avatar
Bonjour, Je suis professeur d'histoire au collège de Chalonnes sur Loire (49). Passionné par l'histoire ancienne en général et la mythologie ainsi que la guerre dans l'antiquité en particulier, de même que grand fan de Star Wars.

Sur le même thème

Les visages de l’Hydre de Lerne dans la culture populaire contemporaine, du cinéma aux jeux vidéo

Fabien Bièvre-Perrin  propose sur  Antiquipop un article comme toujours passionnant : Fabien Bièvre-Perrin, “Les visages …

Laisser un commentaire