Accueil » Actualités des LCA » Séville dans l’Antiquité

Séville dans l’Antiquité

Séville dans l’Antiquité

texte : Stéphane Bonin pour “Arrête ton char !”

Séville compte aujourd’hui près d’1,5 million d’habitants. Elle est située à 120km de l’océan atlantique, sur la rive gauche du Guadalquivir. Que sait-on sur l’histoire antique de cette ville ?

Appelée Hispalis par les phéniciens, son nom fut ensuite modifié en Ispalis, Ixbilia et enfin Sevilla. De l’époque phénicienne, on peut retrouver au musée archéologique de Séville de nombreux objets, notamment des statuettes ainsi qu’une représentation en bronze de la déesse Isis-Astarté portant une inscription sur son piédestal.

Entre les VIII ème et VI ème siècles avant JC s’épanouit la civilisation de Tarsis. Les Tartessiens semblent même s’être développé au contact des Phéniciens. On peut admirer de cette époque au musée archéologique de Séville, le trésor d’El Carambolo constitué d’un diadème, de plusieurs pectoraux, d’un collier, d’une ceinture et de quelques bracelets. Peut-être s’agit-il d’un trousseau d’apparat d’une reine ou d’une pretresse ?

Les Grecs ont probablement remonté le fleuve Bétis, l’actuel Guadalquivir. Ceci est mentionné par Hérodote qui cite un navigateur nommé Kolaïos venant de Simos, qui serait allé jusqu’à Hispalis. Il 

semble cependant que les Grecs ne se sont pas installés de façon durable à Séville.

Le carthaginois Hamilcar Barca, le père d’Hannibal, en 238 avant JC, lors de la première guerre punique s’empare de Séville. Les Tartessiens doivent alors ce soumettre aux Carthaginois.

En 206 avant JC, le général romain Scipion triomphe des carthaginois. Une puissante armée carthaginoise est vaincue par les romains. En partie détruite, Séville est alors reconstruite et transformée en une ville plus vaste et mieux urbanisée avec forum, portiques, thermes, port fluvial avec môles commerciaux (localisés dans l’actuel calle Mendez Nunez et Plaza nueva).

En 46 avant JC, lors de la guerre civile romaine, Séville est de nouveau le lieu d’une bataille. Pompée est battu par César à Pharsalès. Après sa victoire, César fait ériger de nouvelles murailles et routes tout autour de la ville. Séville devient alors une ville prospère qui exporte du vin, de l’huile d’olive et des céréales, comme l’atteste les innombrables amphores et jarres fabriquées à Triana, le quartier des potiers de Séville et retrouvées en quantité gigantesque à Rome. 

Enquête dans le musée archéologique de Séville

-1- Retrouver la statue phénicienne en bronze d’Isis-Astarté. Cherchez une traduction de l’inscription figurant sur le piédestal de la statue.

-2- Retrouver le trésor d’El Carambolo. Choisissez un objet de ce trésor et dessinez-le. Pensez à noter les références archéologiques de cet objet. Quelle est la civilisation à l’origine de cet objet ?

-3- Retrouver un objet grec dans le musée. Décrivez-le et noter ses références.

-4- Renouveler l’opération précédente avec un objet de civilisation carthaginoise.

-5- Recopier une inscription figurant sur une amphore d’Hispalis. Quelle est sa signification ?

-6- Recherchez la signification de l’inscription suivante : HISPALIS COLONIA JULIA ROMULENSIS

A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Tuto Gallo #10 : la cuisine

La formidable équipe du MUSÉE Gallo-Romain de St Romain en Gal nous propose un dixième …

Laisser un commentaire