Accueil » Ressources pédagogiques » Iconographie, HDA » Hésiode et la Muse, Gustave Moreau (1891)

Hésiode et la Muse, Gustave Moreau (1891)

Gustave Moreau, Hésiode et la Muse (1891)
France Culture – Un Musée dans l´oreille – 13-04-2012 (4´)

<doc17437|center>

Le berger est la figure emblématique
de la Grèce antique. Les Muses choisissent l´un d´entre eux,
Hésiode, pour lui révéler l´origine des dieux et de l´univers.
Ainsi doté de l´inspiration, c´est en chantant avec sa lyre
qu´Hésiode révèle ces mystères à  ses semblables et devient
poète.

Gustave Moreau, grand connaisseur de la
Théogonie d´Hésiode, restitue ce mythe, non pas avec des mots, mais
avec des couleurs et de l´imagination.

Maxime PAZ

Références bibliographiques :

MATHIEU Pierre-Louis, Tout l´œuvre
peint de Gustave Moreau. Paris, Flammarion, 1991.

Galeries nationales du Grand Palais,
Gustave Moreau, 1826-1898, 29 septembre 1998-4 janvier 1999, Paris,
Réunion des Musées Nationaux, 1998.

Hésiode, Théogonie (introduction de
Antoine Nguidjol), Paris : l´Harmattan, DL 2008.

A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Cours d’Isabelle JOUTEUR (Univ. de Poitiers) sur Virgile, Énéide, chant IV.

Présentation du cours d’Isabelle JOUTEUR (Univ. de Poitiers) sur Virgile, Énéide, chant IV.     …

Laisser un commentaire