Hésiode et la Muse, Gustave Moreau (1891)

Gustave Moreau, Hésiode et la Muse (1891)
France Culture – Un Musée dans l´oreille – 13-04-2012 (4´)

<doc17437|center>

Le berger est la figure emblématique
de la Grèce antique. Les Muses choisissent l´un d´entre eux,
Hésiode, pour lui révéler l´origine des dieux et de l´univers.
Ainsi doté de l´inspiration, c´est en chantant avec sa lyre
qu´Hésiode révèle ces mystères à  ses semblables et devient
poète.

Gustave Moreau, grand connaisseur de la
Théogonie d´Hésiode, restitue ce mythe, non pas avec des mots, mais
avec des couleurs et de l´imagination.

Maxime PAZ

Références bibliographiques :

MATHIEU Pierre-Louis, Tout l´œuvre
peint de Gustave Moreau. Paris, Flammarion, 1991.

Galeries nationales du Grand Palais,
Gustave Moreau, 1826-1898, 29 septembre 1998-4 janvier 1999, Paris,
Réunion des Musées Nationaux, 1998.

Hésiode, Théogonie (introduction de
Antoine Nguidjol), Paris : l´Harmattan, DL 2008.

A propos Robert Delord

Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier - Formateur: Antiquité et culture populaire - Président de l'association "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec - Membre du comité de pilotage du PNF LCA "les Rendez-vous de l'Antiquité" - Organisateur du Prix Littérature Jeunesse Antiquité - Organisateur du Salon du Livre Antiquité de Lyon

Laisser un commentaire

X