Accueil » Actualités des LCA » La physique met le nez dans la défaite de Cléopâtre
Le golfe Ambracique et son étroit détroit, avec l'île de Leucade en bas. Les forces octaviennes étaient au nord du golfe, à gauche sur l’image, face à l'armée adverse. / photo partagée sur wikipedia par ColdEel

La physique met le nez dans la défaite de Cléopâtre

Lors de la bataille d’Actium, en 31 avant J.-C., face aux frêles navires d’Octave, les gros bateaux de la reine d’Egypte ont perdu, freinés par la faible profondeur. Et non par des poissons à ventouse, des rémoras, collés à leur coque, comme le dit la légende.

L’issue d’une guerre civile peut-elle ­tenir à un poisson ? C’est en tout cas ce qu’une légende raconte depuis deux mille ans et qu’un groupe interdisciplinaire de philologues, linguistes, mathématiciens, océanographes et physiciens essaie de démystifier depuis sept ans.

La guerre en question est celle qui déchire la Rome antique après la mort de Jules César, en 44 av. J.-C. Son issue s’est dessinée lors d’une célèbre bataille navale, à Actium, le 2 septembre de l’an 31 av. J.-C., au l…

 

Lire la suite de l’article de David Larousserie sur Le Monde : https://www.lemonde.fr/sciences/article/2019/05/28/la-physique-met-le-nez-dans-la-defaite-de-cleopatre_5468738_1650684.html

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

Les Grecs ont-ils cru en leurs mythes ?

Toutes les histoires mettant en scène des créatures et des héros mythologiques nous ont émerveillés …

Laisser un commentaire

X