Accueil » Actualités des LCA » La Vie des Classiques / Anthologie : les éclipses dans l’antiquité

La Vie des Classiques / Anthologie : les éclipses dans l’antiquité

Pline l’Ancien, Histoire naturelle, II, 9, 1-3, texte établi, traduit et commenté par J. Beaujeu, CUF, 2003 (1951)

Le premier Romain qui exposa publiquement la théorie des éclipses du soleil et de la lune est Sulpicius Gallus, qui fut consul avec Marcellus, mais qui alors était tribun militaire. La veille du jour où Persée fut défait par Paul-Émile il parut par ordre du général, afin de prévenir les alarmes de l’armée, devant les troupes assemblées pour annoncer l’éclipse qui allait survenir; peu de temps après, il composa un livre sur ce sujet. Le premier qui s’en occupa chez les Grecs fut Thalès de Milet, dans la quatrième année de la quarante-huitième olympiade (an 585 av. J. C), l’an 170 de la fondation de Rome, et prédit une éclipse de lune qui arriva sous le roi Alyatte.

Lire l’article sur laviedesclassiques.fr

A propos Arrête Ton Char !

Arrête Ton Char !
Propositions du collectif : https://www.arretetonchar.fr/manifeste-arrête-ton-char-les-lca-aujourdhui/

Sur le même thème

Les nouvelles de l’Antiquité (23 novembre 2020)

Les dossiers précédents : Les nouvelles de l’antiquité du 16 novembre Les nouvelles de l’antiquité …

Laisser un commentaire