Accueil » Actualités des LCA » le Parisien / Remplaçons le latin (qui est mort évidemment) par du code…
Le Parisien : Paris, Assemblée nationale, mardi. Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée, écoute attentif les explications de deux collégiens déjà bien calés en programmation. (LP/E.L.)

le Parisien / Remplaçons le latin (qui est mort évidemment) par du code…

Bruno Le Roux, président du groupe PS à l’Assemblée, et 5 députés, étaiet en visite dans un collège de Montreuil, où on leur a donné à observer des cours de codage reçus par les élèves.

La conclusion de Monique Iborra, député toulousaine, sur l’intérêt de l’apprentissage obligatoire du codage est la suivante :

« C’est une manière rigoureuse de réfléchir. Le latin nous donnait cette rigueur, le code pourrait être un outil similaire. »

Lire la suite sur Le Parisien

Est-elle au courant que

1/ le latin n’est pas mort ? Cette langue est encore enseignée partout, presque 20% des élèves l’apprennent. On imagine que c’est aussi le cas à Toulouse.

2/ Des expériences d’apprentissage du code obligatoire ont été menées à grande échelle.

Souvenons nous par exemple du plan “Plan Informatique pour tous”

Une génération complète ou deux avaient eu le droit à des cours de codage. Sont-ils plus rigoureux pour autant ?

3 / Le latin et informatique, ce n’est pas du tout incompatible.

4/ Une langue et un langage, ce n’est pas la même chose !

A propos Arrête Ton Char !

Arrête Ton Char !
Propositions du collectif : https://www.arretetonchar.fr/manifeste-arrête-ton-char-les-lca-aujourdhui/

Sur le même thème

RTL / Méfiez-vous des “gens” !

Nous avons souvent évoqué dans cette chronique le genre surprenant, féminin ou masculin, de certains …

Laisser un commentaire

X