Accueil » Ressources pédagogiques » Nécropole de Monterozzi (Tarquinia) : tombe des taureaux

Nécropole de Monterozzi (Tarquinia) : tombe des taureaux

TARQUINIA – Tombe des
TAUREAUX

Jean-Claude Daumas pour Latine Loquere

MONTEROZZI
(Secondes Arches)

540
“ 530

Découverte : 1892

Trois chambres
sépulcrales : les deux postérieures ouvrent dans le vestibule
d´entrée à  plafond à  deux pentes peu marquées et à  columen
souligné en rouge. Seul le vestibule d´entrée est décoré et
les fresques concernent avant tout la paroi du fond où les deux
portes donnant accès aux chambres postérieures sont soulignées par
un encadrement (piédroits et linteau débordant) peint en rouge.

FRONTON (très
surbaissé) : de part et d´autre du support du columen,
des « poursuites ». A gauche, petit « sphinx »
à  ailes polychromes poursuivant un grand « sphinx » ;
à  droite, félin poursuivant un cavalier blanc sur cheval rouge.

SOMMET de la PAROI :
entre deux bandeaux de lignes horizontales (9
au-dessus, 13au-dessous) à
couleurs (bleu, blanc, rouge) alternées, deux scènes érotiques
« arbitrées » chacune par un taureau. C´est une des
originalités de cette tombe.

A gauche :
une femme (en blanc ; les hommes étant en rouge) allongée sur
le dos d´un homme à  4pattes ; a
des rapports sexuels avec un homme debout. A proximité, un taureau
couché, dos tourné à  la scène, « rumine paisiblement »
= approbation ?

A droite :
scène homosexuelle entre deux hommes et taureau à  visage humain,
organes génitaux mis en valeur, qui s´apprête à  charger les deux
hommes = condamnation ?

Entre ces
deux scènes : une inscription porte le nom de Arth Spuriana,
le propriétaire de la tombe.

CENTRE DE LA PAROI :
entouré de deux panneaux latéraux à  décor végétal dense (une
constante d´ailleurs pour l´ensemble de la paroi), le panneau
central est très original. C´est le seul dans toutes les tombes
étrusques archaïques a présenter un thème mythologique, tiré ici
de l´Iliade. Il s´agit de l´embuscade mortelle tendue par
Achille à  Troïlus, le plus jeune fils de Priam. Achille,
coiffé d´un casque corinthien, est caché hors de la ville entre
deux arbres derrière une fontaine surmontée de deux lions, dont
l´un crache de l´eau dans une vasque à  pied. Troïlus
arrive à  cheval, lance à  la main ; sous le ventre de son
cheval, un soleil couchant symbolise sa mort prochaine. La partie
inférieure
de ce panneau central est décorée d´une suite
d´arbres feuillus (vie) ou défeuillés (mort) ; ils sont liés
par un long tissu, symbole de l´accueil fait aux morts.

ILLUSTRATIONS

Tarquinia t. des
taureaux
= paroi du fond complète.

Taureaux p.
central A
= panneau central complet.

Taureaux p.
central B
= Achille contre Troïlus.

ETRUROME A 039
= scène érotique + taureau paisible

cliquer pour télécharger



A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Teaching Classical Languages: sortie du volume 11, 1er numéro (printemps 2020)

La revue (américaine) en ligne de pédagogie des langues anciennes “Teaching Classical Languages” propose son …

Une réaction

Laisser un commentaire

X