Accueil » Actualités des LCA » A la une d'ATC » Suppression des Langues Anciennes dans le secondaire : le very badbuzz de Paul Veyne !
Paul Veyne, historien francais. Pour la premiere fois, Francois Busnel installe le plateau de La Grande Librairie dans la galerie des Glaces du chateau de Versailles. Il recoit des ecrivains et historiens pour une emission speciale de 90 minutes sur l'Histoire, diffusee sur France 5 le 20 decembre 2012. Paris, FRANCE-le 10/12/12/BALTEL_baltel.29/Credit:BALTEL/SIPA/1301181255

Suppression des Langues Anciennes dans le secondaire : le very badbuzz de Paul Veyne !

Dans une interview accordée à Christophe Ono-dit-Biot pour le Point, l’historien de l’Antiquité appelle de ses voeux la suppression de l’enseignement des Langues Anciennes du secondaire. Nous nous permettons ici de lui répondre.


Paul Veyne : “L’enseignement du latin est comme… par LePoint
 
Cher Monsieur Veyne

– Je crois pouvoir dire au nom d’un bon nombre d’enseignants de Langues Anciennes que nous apprécions grandement vos livres et votre érudition.
– Mais de grâce, tenez-vous en à votre domaine d’expertise et n’allez pas colporter dans les médias les mêmes discours stéréotypés que ceux des détracteurs de l’enseignement des Langues et Cultures de l’Antiquité.

– Depuis quand ne vous êtes-vous pas rendu dans un collège ou un lycée pour y rencontrer des classes de latinistes ou d’hellénistes ?
– Si vous l’aviez fait récemment, vous auriez appris que, contrairement à ce que vous affirmez, on ne “dégoûte (pas) les élèves du latin” partout puisque, les chiffres le prouvent, les effectifs de latinistes ont augmenté de 8% entre 2010 et 2014.
– Et pour ce qui est de la pédagogie rénovée des Langues Anciennes, soyez rassuré, de nombreux enseignants motivés sont à pied d’oeuvre et expérimentent déjà de nombreuses choses dans leurs classes.
– Si vous souhaitez constater cela par vous-même, n’hésitez pas à nous contacter, nous serons nombreux à vous ouvrir les portes de nos classes pour vous montrer à quel point les enseignants sont heureux d’enseigner encore ces matières et les élèves de les étudier.

– Comme le sous-entend Christophe Ono-dit-Biot avec malice, comment peut-on ainsi cracher dans la soupe républicaine ? Paul Veyne serait-il Paul Veyne aujourd’hui s’il n’avait eu la chance de pouvoir étudier, dès le secondaire, ces deux merveilleuses langues que sont le latin et le grec ancien.
– Allons plus loin. Sans cette chance offerte à tous par l’école républicaine de découvrir les Langues et Cultures de l’Antiquité, y aurait-il aujourd’hui un seul éditeur pour publier Paul Veyne, un seul comité pour lui remettre un prix, un seul journaliste pour lui tendre un micro ?

– Alors Monsieur Veyne, on vous aimera et on vous admirera toujours autant. On continuera à acheter vos livres, anciens et nouveaux, et cette nouvelle traduction des Métamorphoses d’Ovidé que vous nous promettez. Mais par pitié, il n’est vraiment pas nécessaire de faire un badbuzz pour cela.
– Pourquoi ne rejoindriez-vous pas plutôt les rangs de ceux qui travaillent à rénover l’image et la pédagogie des Langues et Cultures de l’Antiquité. Vraiment, Monsieur Veyne, vous seriez le bienvenu.

R. Delord
pour le Collectif “Arrête Ton Char ! Les Langues & Cultures de l’Antiquité aujourd’hui

http://www.lepoint.fr/culture/paul-veyne-les-metamorphoses-d-ovide-le-livre-latin-le-plus-amusant-26-11-2014-1884707_3.php

A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Actualités de l’antiquité : 18 mai 2020

•  Les Résultats de l’admissibilité à l’agrégation externe de lettres classiques sont disponibles sur Publinet. …

Laisser un commentaire