La fête de naissance en Grèce et à Rome.

Dans les sociétés gréco-romaines, la naissance des enfants est célébrée par des rites se déroulant quelques jours après l’accouchement, un délai s’expliquant selon Aristote par la forte mortalité infantile. Les sources permettent d’identifier ces fêtes des premiers jours : les Amphidromies et la dekatè, à Athènes, et le dies lustricus, à Rome.

Lire l’article d’Aurélie DAMET (Actualités des études anciennes).

A propos Samuel Tursin

Samuel Tursin
Enseignant de Lettres classiques dans l'académie de Lille.

Sur le même thème

Courrier international / Les mots doux des langues étrangères.

Pour terminer en douceur cette difficile année 2020, Courrier international vous propose de parler d’amour. Voici …

Laisser un commentaire