Accueil » Actualités des LCA » Le Point / Pas question de supprimer le latin

Le Point / Pas question de supprimer le latin

Vers 1254, Robert de Sorbon fonde le Collège de Sorbonne où les étudiants, miséreux ou non, ne sont plus en prise aux difficultés matérielles.

Au Moyen Âge, le latin constitue encore un formidable outil de promotion sociale. Dans les campagnes, ce sont souvent les curés qui donnent les rudiments de la culture aux enfants et qui sélectionnent les meilleurs. Tel ce Robert, fils de paysans implantés à Sorbon dans les Ardennes, qui, après ses études à Paris, devient le propre confesseur de Saint Louis et fonde, avec l’argent du roi, un collège destiné à loger 32 étudiants pauvres (1257). Depuis 1200, en effet, les écoles parisiennes se sont regroupées selon un schéma corporatif dans une Universitas magistrorum et scholarium Parisiensium (l’ensemble des maîtres et des élè…

lire l’article de Laurent Vissière : http://www.lepoint.fr/dossiers/histoire/les-lumieres-du-moyen-age/pas-question-de-supprimer-le-latin-04-04-2017-2116981_3395.php

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

A la recherche des traces de l’oralité dans l’œuvre d’Homère (1ᵉʳ partie)

Dans l’épopée homérique, certains traits formels peuvent être considérés comme de forts indices d’une culture …

Laisser un commentaire

X