Accueil » Actualités des LCA » “Les élèves ne sont plus incités à choisir le latin et le grec”

“Les élèves ne sont plus incités à choisir le latin et le grec”

L’association Arrête Ton Char, par le biais de son Président, est présente dans la presse :

Pour le professeur de lettres classiques Robert Delord, la réforme du lycée décourage l’enseignement des langues anciennes. Interview.

Emmanuel Macron avait promis lors de la campagne présidentielle de “rétablir pleinement l’enseignement des langues anciennes”. L’enseignement de ces langues dans les collèges et lycées reste cependant limité et l’offre inégale, pointe Robert Delord, professeur de Lettres classiques, et président de l’association de promulgation des langues et cultures de l’antiquité “Arrête ton char”. L’enseignant tire la sonnette d’alarme dans un entretien à “l’Obs”.

Pourquoi êtes-vous inquiet pour les langues anciennes ?

Parce qu’avec cette nouvelle réforme du lycée, les élèves ne seront plus incités à choisir ces langues. En effet, les notes de latin et de grec seront comptabilisés dans le contrôle continu pour le baccalauréat, alors que jusqu’ici, l’épreuve orale de l’enseignement facultatif des langues anciennes était doté d’un coefficient 3. Cela constitue son atout majeur aux yeux des élèves, car il peut leur permettre d’augmenter considérablement leur note. La moyenne des notes obtenues par les élèves qui choisissent l’option facultativ…

Lire la suite de l’article de Victor Ladreyt sur l’Obs : https://www.nouvelobs.com/education/20180921.OBS2762/les-eleves-ne-sont-plus-incites-a-choisir-le-latin-et-le-grec.html

A propos Revue de presse

Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Laisser un commentaire