Accueil » Actualités des LCA » Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?

Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?

Le philologue Maurizio Bettini livre un véritable plaidoyer pour cette langue dite morte. Parce que nous ne pouvons vivre sans mémoire.

Lire l’article de Christophe Ono-dit-Biot sur lepoint.fr :

Sans le latin, la messe nous emmerde, disait Brassens. Sans le latin, l’être humain aussi, semble renchérir Bettini. Parce que sans le latin – et on ne parle pas du grec ! – l’être humain sera moins imaginatif, moins rebelle, moins ouvert aux autres… Pourquoi ? Lisez-le ! Professeur de philologie classique à l’université de Sienne, Maurizio Bettini est l’un des antiquisants les plus excitants d’aujourd’hui. Déjà auteur d’un « Éloge du polythéisme », il livrait l’année dernière, avec « Contre les racines », une formidable réflexion sur la façon dont se construisent ces fameuses « …

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

RTL / Méfiez-vous des “gens” !

Nous avons souvent évoqué dans cette chronique le genre surprenant, féminin ou masculin, de certains …

Laisser un commentaire

X