Accueil » Actualités des LCA » Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?

Littérature : que deviendrions-nous sans le latin ?

Le philologue Maurizio Bettini livre un véritable plaidoyer pour cette langue dite morte. Parce que nous ne pouvons vivre sans mémoire.

Lire l’article de Christophe Ono-dit-Biot sur lepoint.fr :

Sans le latin, la messe nous emmerde, disait Brassens. Sans le latin, l’être humain aussi, semble renchérir Bettini. Parce que sans le latin – et on ne parle pas du grec ! – l’être humain sera moins imaginatif, moins rebelle, moins ouvert aux autres… Pourquoi ? Lisez-le ! Professeur de philologie classique à l’université de Sienne, Maurizio Bettini est l’un des antiquisants les plus excitants d’aujourd’hui. Déjà auteur d’un « Éloge du polythéisme », il livrait l’année dernière, avec « Contre les racines », une formidable réflexion sur la façon dont se construisent ces fameuses « …

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

La Grande librairie lance un concours de lecture

La Grande Librairie 🗣 Grand concours de lecture à voix haute : les inscriptions sont …

Laisser un commentaire