Pallas #117 – 117 – Couleur et soins dans les médecines anciennes aux époques antique et médiévale entre Orient et Occident


Rayon : Histoire et Civilisation Sciences
Texte : Isabelle BOEHM, Laurence MOULINIER-BROGI (coord.)
Editeur : Presses Universitaires du Midi
Site de l'éditeur
Format : 308
EAN : 978-2-8107-0763-8

Présentation:

La couleur de la maladie et la couleur du remède font partie des critères fondamentaux de diagnostic et de thérapeutique dans l’histoire de la médecine et de la pharmacologie. Les contributions réunies ici sont issues d’un colloque consacré à l’utilisation des couleurs au service du soin, aux époques antique et médiévale, et dans une perspective comparatiste, où ont été associées des traditions médicales au-delà de l’Europe, comme le Proche-Orient ou l’Égypte.
Parmi les thématiques envisagées, la question de l’influence des aspects symboliques de la couleur dans la confection des préparations médicamenteuses, comme le vert, chargé de vertus bienfaisantes, est centrale. La couleur des ingrédients utilisés dans les remèdes peut aussi être « choisie » selon le principe de l’analogie, en fonction des parties du corps à traiter ou de l’aspect des symptômes, comme dans le cas de la jaunisse ou des anomalies menstruelles, qui appelaient l’application de préparations à partir d’ingrédients animaux ou végétaux de même couleur. C’est ainsi que s’explique l’importance de certaines couleurs communes aux différentes traditions médicales, comme le vert, le jaune ou le rouge.

Related Posts



N.B. : à notre connaissance, les visuels utilisés sur cette page sont libres de droits, toutefois si vous constatiez une erreur, merci de nous la signaler, nous retirerions sans délai le ou les documents incriminés.

A propos Thomas Frétard

Enseignant de Lettres classiques dans l'académie d'Orléans-Tours. Doctorant rattaché au laboratoire CRISES (Centre de recherches interdisciplinaires en sciences humaines et sociales) de l'université Paul-Valéry Montpellier 3
X