Accueil » Ressources pédagogiques » Nécropole de Monterozzi (Tarquinia) : tombe des Bacchants

Nécropole de Monterozzi (Tarquinia) : tombe des Bacchants

TARQUINIA
– tombe des BACCHANTS

Jean-Claude Daumas pour Latine Loquere

510-500

Court dromos conduisant à  une
petite chambre carrée (2,43 m x 2,40 m sur 2,15 m de haut) avec
plafond à  double pente et poutre centrale (columen) simulée.

Plafond parsemé de roses à
4 pétales ; columen décoré de lierre et de roses.

Fronton (mur du fond) :
séparés par le support du columen, deux félins
(panthères ?) chassant l´antilope.

Sommet des parois : large
bandeau polychrome formé par 9 lignes de couleurs alternativement
sombres et claires, la bande centrale étant plus large.

Centre des parois : scènes
de danses orgiaques. Danseurs à  demi-nus (bacchants) ; danseuse
couronnée de fleurs ; couronnes de fleurs attachées au bandeau
polychrome : tout cela rappelle l´ambiance dionysiaque.

Le couple sur le mur du fond, à
droite, « en train de sortir », est peut-être le
propriétaire de la tombe et son épouse.

Des arbres stylisés séparent chaque
groupe de personnages et soulignent les angles de la pièce.

Illustrations

Tarquinia Monterozzi 010 :
mur du fond et début paroi de gauche.

« «
011 : « « «
« de droite

« «
017 : paroi de gauche (danseurs)

« «
016 : paroi du fond (à  gauche) danseur au luth ( ?)
avec coupe dans l´autre main

« «
009 : « « (à  droite) couple
« sortant »

cliquer pour télécharger
cliquer pour télécharger
cliquer pour télécharger




A propos Robert Delord

Robert Delord
Enseignant Lettres Classiques (Acad. Grenoble) Auteur - Conférencier : Antiquité et culture populaire Formateur (LCA / Lettres / Image / EMI / Pédagogie de projets / TICE et utilisation raisonnée du numérique / - Président de l'association et administrateur du site "Arrête ton char !" - Membre du comité d’organisation du Festival Européen Latin Grec

Sur le même thème

Cours d’Isabelle JOUTEUR (Univ. de Poitiers) sur Virgile, Énéide, chant IV.

Présentation du cours d’Isabelle JOUTEUR (Univ. de Poitiers) sur Virgile, Énéide, chant IV.     …

Laisser un commentaire