Accueil » Actualités des LCA » Pour une prononciation sans complexe, ne mettez pas tous vos « œ » dans le même panier…
Oedipe et le sphinx de Thèbes, anonyme, 470 avant JC, Kylix à figure rouge, Musée de Vatican (Rome) / source : Carole Raddato sur wikipedia

Pour une prononciation sans complexe, ne mettez pas tous vos « œ » dans le même panier…

Le site belge Lesoir.be publie un article de Michel Francard qui fait le point sur la prononciation du fameux œ :

Un « œ » à la grecque, l’autre à la latine

« Œdipe se prononce Édipe, pas Eudipe ! C’est du grec, Messieurs, comme œsophage ou œcuménique. » J’entends encore le titulaire de notre classe de rhétorique, soucieux d’éviter à ses ouailles tout barbarisme linguistique. De classe en classe, il répétait à l’envi ses mises en garde en matière de prononciation ou d’orthographe, avec une prédilection pour ces coquetteries dont la langue française est truffée.

La prononciation du digramme œ est du nombre. Remarquons au passage que les lettres o et e sont liées (« l’e dans l’o »), ce qui distingue ce œ de la simple juxtaposition oe que l’on rencontre dans moelle, moellon ou dans des noms propres d’origine étrangère comme Poe ou Voets. Cette ligature se retrouve dans le digramme æ qui apparaît dans quelques emprunts au latin, comme cæcum « première

Lire la suite de l’article : https://plus.lesoir.be/223320/article/2019-05-10/loeil-doedipe

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

RTL / Aiguë, exiguë, ambiguë: mais où va donc le tréma ?

Aujourd’hui, amis des mots, nous allons parler de deux petits points qui posent question à …

Laisser un commentaire

X