The Petrified Muse / La poésie latine et les limites de la médecine romaine

Coming from a literary (rather than an epigraphical) perspective, there is a view that doctors and medical personnel in general, if not the subject of mourning themselves, tend to get a rough deal in Latin epigrams (see e. g. Schatzmann’s comment on scoptic epigrams here [text in German]).

This view is furthered by sentiments such as the elder Pliny’s famous comment referring to medical doctors’ inability to agree on a diagnosis (Plin. nat. 29.11)…

Lire l’article de Peter Kruschwitz sur le blog “The Petrified Muse”

A propos Revue de presse

Avatar
Les articles signés "Revue de presse", et les photos qui y sont attachées, ne sont cités par "Arrête Ton Char" qu'au titre de revue de presse. Nous ne fournissons qu'un extrait et nous invitons à suivre le lien fourni pour aller les consulter sur leur plateforme d'origine, dont ne garantissons ni la qualité, ni le contenu.

Sur le même thème

La métamorphose humain/insecte : un défi littéraire et artistique de l’Antiquité à nos jours.

Le thème fait l’objet d’un appel à contributions: L’objet de cette journée est d’explorer la …

Laisser un commentaire